dimanche 28 octobre 2018

L'Insaisissable logique de ma vie, Benjamin Alire Saenz.

Sal mène une vie paisible et sans histoires, dans une famille moitié mexicaine, moitié américaine. Mais tout bascule le jour de sa rentrée en terminale. Pour défendre l’honneur de son père adoptif, il sort les poings et frappe. Surprise, colère, satisfaction, culpabilité se bousculent dans la tête du jeune homme, qui se met à douter de tout, même de sa propre identité. Alors, avec l’aide de Sam, sa meilleure amie, et de son père, Sal va tenter de comprendre l’insaisissable logique de sa vie.
 
Quel bon souvenir je gardais du roman précédent de l'auteur Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers et quel beau souvenir je garderai de celui-ci! Dans les romans de Benjamin Alire Saenz se mélangent la misère du monde, la beauté et la bonté. La bonté se matérialise ici en la personne de Vicente, le père adoptif de Salvador, un adolescent à la recherche de son identité. Avec beaucoup de patience, d'amour et de compréhension, il l'élève dans le droit chemin. Pauvreté, drogues et maladie font aussi partie du décor et Salvador est confronté à ces éléments à travers ses meilleurs amis Fito et Sam.  Tous ont un point en commun, ils leur manquent un membre important de leur famille et Sally (surnom donné par son amie Sam) est aussi sur le point de perdre une figure marquante depuis sa naissance.  Ensemble, ils se font la morale, se conseillent et se protègent.  C'est un roman feel good qui a parfois des airs de "trop beau pour être vrai", mais je pense que l'auteur veut nous démontrer qu'à travers la noirceur, on peut parfois voir un éclat de lumière et que si on se laisse porter par ce rayon, de belles choses peuvent se produire!
 
C'est un roman familial dans lequel on y mange beaucoup de tacos et des tortillas pour se réconforter, se rassurer et pour partager de bons moments. C'est un roman qui fait sourire et c'est aussi un roman tout doux.  J'adore cet auteur pour son univers toujours à cheval entre le Mexique et les Etats-Unis. La culture est omniprésente dans sa richesse, mais aussi dans sa précarité.  Lorsque l'on vit dans un pays étranger, c'est facile de voir ses racines s'effriter ou se faire engloutir par le pays d'accueil.  Benjamin Alire Saenz insiste beaucoup sur le fait de garder en tête ses origines. L'intégrité est un fil conducteur du roman. Il faut être fort et honnête. Après, le reste fait son chemin. Voilà un auteur que j'ai déjà très hâte de relire!
 
ISBN: 9782266274821
 

2 commentaires:

Alex Mot-à-Mots a dit...

Une belle lecture et un billet fort tentant.

Jules a dit...

Alex: définitivement un auteur que je recommande!