samedi 20 janvier 2007

# 7 DU CHALLENGE 2007 "H": Nancy Huston, Lignes de faille.

Entre un jeune Californien du XXIe siècle et une fillette allemande des années 1940, rien de commun si ce n’est le sang. Pourtant, de l’arrière-grand-mère au petit garçon, chaque génération subit les séismes politiques ou intimes déclenchés par la génération précédente. Porté par la parole d’enfants victimes d’événements qui les dépassent et de choix qui leur échappent – qui les marqueront pourtant toute leur vie –, ce roman se construit à rebours, de fils en père et de fille en mère, comme on suit en remontant le fil de sa mémoire. Quel que soit le dieu vers lequel on se tourne, quelle que soit l’époque où l’on vit, l’homme a toujours le dernier mot, et avec lui la barbarie. C’est contre elle pourtant que s’élève ce roman éblouissant où, avec amour, avec rage, Nancy Huston célèbre la mémoire, la fidélité, la résistance et la musique comme alternatives au mensonge.
Nancy Huston se démarque par sa narration. Toujours surprenante! Dieu nous parlait dans "Dolce Agonia" et ici ce sont les personnages des quatre générations d'une famille qui nous racontent, à leur tour, leur vie au moment où ils ont 6 ans. Le premier châpitre, à mon avis, est un peu exagéré. Les propos tenus par Sol, l'enfant de 6 ans, me semblent peu vraisemblables. Cependant, à mesure qu'on avance dans les pages de cet excellent volume, l'histoire prend du sens et nous permet de comprendre un peu mieux le narrateur précédent. C'est comme défaire un tricot ou un puzzle en commençant par la fin... Guy A. Lepage, l'animateur de Tout le monde en parle au Québec, avait dit de Nancy Huston qu'elle était un génie. Je n'aime pas tous ses livres, mais je crois qu'il a peut-être bien raison! Ses histoire sont loin d'être banales.
"Je lis de mieux en mieux et de plus en plus vite, je lis comme si ma vie en dépendait, lire est mon seul et unique talent, si on me disait que je n'ai plus le droit de lire j'aurais une crise d'apoplexie et j'en mourrais. p.323

10 commentaires:

patch a dit...

Il faut à tout prix que je le lise...;o )

JULES a dit...

patch: sans faute!

Lilly a dit...

Il me tente, il me tente ! Mais j'ai décidé de faire quelques économies... et puis de réduire un peu la taille de ma PAL

Carole a dit...

Hier j'ai été à la librairie pour achèter les revues Québec Français et Nuit Blanche. La caissière était en train de lire ce roman, je lui demande : Est-il bon ? Elle me dit regarde de quoi à l'air mon livre, (effectivement son livre était pas mal amoché)il est très bon, je le traîne partout avec moi et ausssitôt que j'ai une minute de libre je me dépêche de lire quelques pages.

JULES a dit...

lilly: tu peux l'emprunter.

carole: Je ne connais pas ces deux magazines, c'est quoi?

Naniela a dit...

Il est dans ma PAL: on en lit tellement de bien...

laconteuse a dit...

J'entends beaucoup de Nancy Houston, je me laisserais bien tenter parce cette lecture pour découvrir l'auteur :)

Carole a dit...

Nuit Blanche est un magazine du livre dont voici le lien : http://www.nuitblanche.com/Sommaire.aspx

et Québec Français est une revue de «Littérature, langue et société» de l'université Laval
voici le lien : http://www.revueqf.ulaval.ca/

florinette a dit...

Il est dans ma LAL, je le lirai c'est sûr mais quand...

Anonyme a dit...

Oui, il faut à tout prix le lire !!! C'est mon dernier gros gros coup de coeur. N. Huston écrit magnifiquement bien une histoire géniale, bref, excellent !
J'en fais une critique plus complète sur mon blog : http://travailcoll.oldiblog.com