dimanche 18 mai 2008

Extrêmement fort et incroyablement près, Jonathan Safran Foer.

Oskar, 9 ans, est surdoué, ultrasensible, fou d'astrophysique, fan des Beatles et collectionneur de cactées miniatures. Son père est mort dans les attentats du World Trade Center en lui laissant une clé. Persuadé qu'elle expliquera cette disparition injuste, le jeune garçon recherche la serrure qui lui correspond. Sa quête désespérée l'entraîne aux quatre coins de la ville où règne le climat délétère de l'après 11-Septembre.

Je serai assez brève sur le sujet:

Se fendre la pêche
Lourdes semelles de plomb
Je vais bien
Ne valent pas tripette
Je ne parle pas. Je suis désolé

Multiplez le tout par "trop de fois" et votre lecture sera vite gâchée! Comme si l'auteur (ou le traducteur) possédait un vocabulaire limité (ou est-ce moi qui suis passée à côté de l'essence du roman?). Oskar a 9 ans (ou 8 vers la fin!) et tient des discours dignes d'étudiants en philosophie sur les grandes questions telles que la vie et la mort:

Je me demandais, pour la première fois de ma vie, si la vie valait tout ce travail que c'est de vivre. Qu'y avait-il exactement qui en valait la peine? Qu'y a-t-il de si horrible à être mort pour toujours, et à ne rien sentir, à ne pas même rêver? Qu'y a-t-il de si formidable à sentir et à rêver?
(p.201)

La barre était haute, tant de pub pour un livre qui finalement ne m'a pas impressionnée... Un mélange de scrapbooking, de roman épistolaire et de journal intime, seuls quelques paragraphes ont su m'émouvoir.

21 commentaires:

amanda a dit...

si ma mémoire est bonne j'avais aimé, malgrè les longueurs, je 'avais trouvé touchant, le petit Oskar !

Véro a dit...

Moi non plus je n'ai pas accroché. Il m'a vite énervée Oskar !

JULES a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
JULES a dit...

Amanda et Véro: son âge ne colle pas avec ses propros, non?

Virge a dit...

HA c'est toi qui l'avais!!! Je suis allée pour le prendre à «notre» biblio et il n'était pas là (même si le site web disait le contraire).

Mais maintenant, je ne sais plus si j'ai envie de le lire.

Karine a dit...

Je suis d'accord avec toi, son âge ne colle pas... il m'a semblé un petit garçon trop intelligent et très perturbé, et j'ai eu l'impression qu'il portait en lui le poids de son passé... comme si celui-ci parlait à travers sa voix. Par contre, j'avais tout de même vraiment aimé ce livre (lu en VO... j'avoue que les expressions que tu cites, répétées, m'auraient énervée à la longue... je suis toujours moins "difficile" côté vocabulaire, en anglais!) et j'avais trouvé sa construction originale. Je l'ai trouvé touchant à vouloir protéger sa mère en se faisant si mal. Mais je crois savoir qu'il n'a pas vraiment fait l'unanimité parmi mes copains-lecteurs non plus!

JULES a dit...

Virge: non, ce n'est pas moi! Je l'avais acheté... t'es plus "songée" que moi, tu aimeras peut-être.

Karine: le couple de grands-parents est assez weird aussi et à la longue, c'est un autre élément qui m'a déplu. Leurs zones Quelque chose et Rien... Come on!

Karine a dit...

J'avoue que les grands-parents, c'est assez weird aussi! Mais bon, j'avais trouvé ça complètement dérèglé, donc, ça m'a mené ailleurs, donc, j'ai apprécié! Mais disons qu'en vrai, ce doit être heu... freakant d'aplomb, du monde comme ça!

réjean a dit...

Un autre livre qui a profité d'une hypermédiatisation et dont la lecture s'avère décevante...

frisette a dit...

Dire que je l'ai acheté et qu'il attend sagement sur ma table de chevet. Ta critique me refroidit un peu... Il risque d'attendre un peu plus longtemps que prévu avant d'être lu...

Venise a dit...

Je pense que ce que j'apprécie par dessus tout dans les commentaires de lecture via les blogues littéraires (les dignes de ce nom) est de m'éviter certains temps et achats quand c'est clairement pas attirant pour moi.

Emeraude a dit...

je l'ai dans ma PAL, je n'ai lu que ta conclusion et quelques commentaires...

Gambadou a dit...

J'ai beaucoup aimé ce livre, c'est même un de mes coups de coeur ! La structure parfois hachée montre bien le côté perdu d'Oskar, sa quête. J'ai trouvé que c'était un beau parcours de deuil

je-suis-pierre-luc a dit...

Ce n'est pas la première fois que j'entends quelqu'un dire que le narrateur n'est pas crédible.
C'est un phénomène de mode, faire voir des événements tragiques à travers les yeux d'un enfant, et je pense qu'on en abuse beaucoup dernièrement, et ça me réjouis de voir que les gens sont encore capables de faire la différence entre un narrateur-enfant crédible et un autre complètement impossible. Je pose une question comme ça qui ne veut accuser rien ni personne... : toute cette pub, ne serait-ce pas en raison du cadre contextuel plutôt que de la qualité littéraire réelle du livre ? Le 11 septembre, on dira ce qu'on voudra, ça vend.

JULES a dit...

Réjean: ils sont nombreux dans ce cas!

Frisette et Venise: les goûts sont tellement personnels, je m'en voudrais de vous faire passer à côté de quelque chose...

Émeraude: bonne lecture!

Gambadou: il y a de l'espoir pour les autres alors! J'ai trouvé ce deuil un peu exagéré de mon côté...

Pierre-Luc: je suis toujours réticente à lire ces livres reliés à des événements comme celui-là. Mais ce cas-ci, c'est vraiment Oskar qui m'a déplu. Les auteurs nous prennent comme des valises! Les enfants sont certainement plus évolués, mais pas au point de faire le tour de New York en taxi à 8-9 ans!!

Catherine a dit...

Ah moi j'ai adoré ce livre. Bien sûr c'est une fable, mais j'ai aimé.

Et les enfants géniaux sont malheureusement comme ça, décallé. Oskar me rappelait le fils d'un de mes amis qui m'avaient raconté de bien grandes et troublantes choses sur l'Holocauste... quand il avait 5 ans! 8-| Bien sûr il s'agit d'un enfant perturbé...

Et c'est un livre qui m'a fait beaucoup pleuré. Entre autres dans cet amour maternel en silence...

Doparano a dit...

J'ai beaucoup aimé ce livre aussi, je l'ai lu en m'attachant à oskar non pas comme à un enfant de 8-9 ans mais plutôt à un jeune ado aux prises avec un TOC, ça m'a aidé à mieux assimiler les répetitions.

Je crois aussi que ce livre risque de plaire à VIRGE.

Florinette a dit...

Il fait partie de ma LAL et verrais bien, car j'ai quand même bien envie de le lire ! ;-)

liliba a dit...

je n'ai pas réussi à le finir... pourtant j'aime bien en général ces livres un peu originaux et décalés, mais là... trop c'est trop, comme tu le dis mieux que moi, et ça m'a saoulée assez vite...

Aileean a dit...

Je n'ai pas accroché non plus. J'ai commencé les premières pages mais les divagations d'un enfant super précoce encore une fois, ça lasse un peu.

Charlie Bobine a dit...

J'ai un peu de mal avec les personnages d'enfants attardés (ou de génie incompris)... je l'avais commencé et je suis passée à autre chose. Oskar m'énervait trop! Ton commentaire ne m'incite pas à retenter le coup. :P