dimanche 20 juin 2010

Chaque femme est un roman, Alexandre Jardin.

Avec ce livre, Alexandre Jardin clôt provisoirement sa « trilogie » familiale. Le Zubial disait sa dette à l'endroit de son père ; Le roman des Jardin remerciait sa famille ; et ce nouvel ouvrage rend grâce aux femmes qui ont fait son éducation, au premier rang desquelles figure, bien sûr, sa mère. Mais Alexandre Jardin éprouve de la gratitude à l'endroit de la plupart des femmes qui ont croisé son chemin - et qui ne sont pas toutes, loin de là, de souche « jardinienne ». Ainsi, ce roman raconte, par brefs chapitres, ce qu'il a appris, sur le chemin de sa vie, auprès de telle ou telle. Sa galerie va de sa mère, donc - grande prêtresse de fantaisie - jusqu'aux amoureuses de passages, de son épouse « Liberté » jusqu'à Françoise Verny, d'un professeur de mathématiques à une auto-stoppeuse, d'une mythomane à une aventurière. De fait, ces histoires, chacune liée à un épisode précis, se répondent, se mêlent, se recoupent de telle sorte que nous nous retrouvons à l'intérieur d'un roman d'apprentissage où le héros déguste ses leçons de plaisir, de courage, de lucidité, de rouerie, de bonheur. C'est toute la vision d'un monde « jardinisé » qui est passée en revue : prenez vos désirs pour des réalités, mettez toujours une forte dose de liberté dans cette réalité, et écoutez attentivement ce que les femmes ont à vous apprendre. Alexandre Jardin s'épanouit joyeusement à l'intérieur de ce programme fou-fou-fou. Et, plus grave, il est très convaincant.

Ma question est: pourquoi ai-je lu ce livre jusqu'à la fin? J'espérais peut-être que quelque chose se passe?! Je voulais en savoir un peu plus sur sa mère excentrique?! Je ne sais pas quoi vous dire de plus que j'ai l'impression d'avoir perdu mon temps avec M.Jardin. Notre dernière rencontre remonte à plus d'une décennie avec Bille en tête et je crois bien qu'il coulera beaucoup d'eau sous les ponts avant que nos deux mondes se recroisent...

Quelques histoires sont tellement tirées par les cheveux que je me demande s'il n'est pas en train de nous écrire un roman dans son roman! Et que dire de son médecin Stéphane qui a une explication cérébrale (farfelue!) pour chacune de ces femmes au comportement peu commun! Je crois sincèrement qu'il faut être fan de cet auteur pour apprécier ces incursions dans son monde de femmes. Seule sa mère m'a bien fait rire et a su conserver mon intérêt...

20 commentaires:

Mango a dit...

Je suis bien d'accord avec toi! J'ai vraiment eu l'impression de perdre mon temps en lisant ce livre! pourtant j'ai aimé cet auteur mais là, non!

zarline a dit...

Je n'ai encore jamais lu cet auteur même si ma soeur m'en a prêté plusieurs. Ses livres ne m'inspire simplement pas et je vais soigneusement éviter celui-là.

**Fleur** a dit...

j'ai trouvé quelques portraits sympas et touchants mais alors ce n'est vraiment pas le cas pour tous !!

Kathel a dit...

J'ai lu il y a une décennie un livre d'Alexandre Jardin qui m'avait profondément ennuyé... pas de risque que je recommence ! ;-)

Jules a dit...

Mango: franchement, on s'en balance!!!

Zarline: bonne idée! Tu as certainement autre chose à lire!!

Fleur: je suis d'accord, mais le pourcentage de bon est faible au total...

Kathel: j'ai gagné ce livre... heureusement que je n'avais pas dépensé mes sous... mais il me semble qu'il ait gagné un prix des Lectrices???

L'Ogresse a dit...

On dirait que Jardin devrait se remetttre en question... Lu 'Bille en tete' (bof) et 'Le Zebre' (bon, distrayant) mais le personnage m'agace tellement qu'il ne me donne pas envie de le lire.

Jessica a dit...

Tu es meilleure que moi, je n’ai pas réussi à le terminer… et je n’avais même pas la curiosité de savoir. Depuis Le petit sauvage, aucune rencontre n’a été concluante avec Jardin… Dommage!

Jules a dit...

L'ogresse: c'est vrai qu'il a l'air prétentieux non?

Jessica: comment a-t-il autant de succès alors??

Jessica a dit...

On m'a déjà dit que c'est parce que je ne comprenais pas la subtilité de son écriture...

Tant pis, il y a des centaines d'autres auteurs qui sont moins « subtiles » ;)

Grominou a dit...

J'avais bien aimé Le Zèbre, mais ma rencontre suivante avec cet auteur a été un désastre: j'ai abandonné Les Coloriés après 10 pages!

Jules a dit...

Jessica: hahaha elle est bonne celle-là!!!

Grominou: pas étonnant!

Valérie a dit...

Je crois qu'Alexandre Jardin a disjoncté et que personne ne trouve la panne.

Jules a dit...

Valérie: bien vu!! :)

Kikine a dit...

Moi je me suis promise de ne plus lire Alexandre Jardin ... enfin à moins qu'un jour on m'annonce que ce qu'il a écrit est vraiment bon... J'ai englouti plusieurs de ses livres il y a fort longtemps et aujourd'hui, j'ai l'impression qu'il ne me rejoint plus du tout du tout

Marie a dit...

J'ai lu et aimé les romans de Alexandre Jardin lorsque j'étais ado. J'ai arrêté car je sais que maintenant je serais déçue...

Jules a dit...

Kikine et Marie: encore deux exemples qui font que je ne comprends pas son succès!!!

Anjelica a dit...

Je l'ai entendu parlé à une émission et je ne sais pas pourquoi, je me suis dit que son univers familial n'était pas fait pour moi. J'ai comme l'impression que j'avais sûrement raison !!!
Et puis, j'ai suffisamment de ma maman qui est un hors norme sans aller m'embarrasser de celles des autres :):)

Jules a dit...

Anjelica: alors, tu devrais écrire sur ta mère toi aussi!!! :)

Anjelica a dit...

Dommage mais je n'ai pas de don d'écrivaine ;) et puis personne ne croirait que c'est un personnage réel !!!!

Géraldine a dit...

J'ai pour ma part adoré le côté délirant et grandiloquent de ce livre. Vraiment, je me suis régalée, je viens de le finir. J'avoue juste un intérêt un peu érodé sur les dernières pages !