vendredi 16 mars 2007

Martel en tête, Éric Simard. Éditions des Intouchables. 1998

J'ai l'habitude de mettre la page couverture et le quatrième de couverture, mais je n'ai rien trouvé. Mais, je dirais que la page couverture me rappelle ce que nous avions baptisé "L'Asile" et qui est situé à Beauport en banlieue de Québec. Un terme très péjoratif pour représenter le Centre Hospitalier Robert-Giffard. Cet édifice a toujours éveillé une crainte en moi et disons que je n'aurais pas lu "Martel en tête" assise dans un des jardins qui l'entourent!
Revenons à ce que j'en pense...
Un an, n’est-ce pas l’âge où l’on pose vraiment le premier pied dans l’escalier de la vie ? Cet escalier peut vous mener très haut ou trop bas et c’est justement le cas de ce personnage que j’ai "détesté" dès sa deuxième année de vie. La haine incarnée, un monstre, une folle lucide. Cependant, un autre qualicatif me vient aussi à l’esprit : victime. Victime de ces prédécesseurs, de leurs abus, de leur violence, de leur efficacité à l’anéantir à tout jamais et à la mettre sur la route du cercle vicieux des atrocités à répétition, où passer au suivant pour se soulager un peu n’est qu’un faible remède.

Une seule pensée me revenait en boucle en lisant ce livre noir, et si ça m’arrivait à moi? À quel moment dans une vie en a-t-on assez pour déraper au point de devenir « La Folle des folles » (p.97)? On aura beau dire que c'est une combinaison de facteurs qui mènent à cet état, mais à la lecture ce ces pages, il me semble qu'il peut être facile d'en arriver "là".

Après « Cher Émile », du même auteur, lu la semaine dernière et qui est venu me bouleverser pour des raisons personnelles, « Martel en tête » m’a plutôt fait réfléchir à tous les intervenants qui mettent parfois leur vie en danger pour subvenir aux besoins de ces gens qui ont perdu pied dans la vie et qui ne se contrôlent plus malgré le verre d’eau et la pilule sur la table de chevet (comme le décrit si bien Éric Simard à la page 90). Des gens qui travaillent toute une vie pour se reconstruire, sans jamais y parvenir et parfois en toute connaissance de cause.


Ce ne sont que 110 pages qui nous paraissent bien courtes et précises, mais si longues pour cette femme qui aura eu son lot de souffrances dès les premières pages. Il doit être difficile d'évoquer le thème de la folie, sans répit, sans en sortir un brin écorché. Déjà qu'à la lecture on n'en sort pas indemne, un peu coupable au fond de marginaliser ces gens qui souvent n'y sont pour rien... Qui ont droit à la vie, mais qu'on veut voir de loin...

Au risque de déplaire à tous ceux qui craignent d’être affectés par la «complaisance», je ne me gênerai pas pour dire que j’attends le prochain livre avec impatience…vraiment ! Brasser mes émotions, ça met un peu de piquant dans mes vendredi soirs... je me demande bien ce que je lirai la semaine prochaine... :)

10 commentaires:

BelleSahi a dit...

Tu vois celui-là je ne sais pas si il me ferait envie !!

JULES a dit...

Bellesahi: au contraire tu devrais! On suit l'évolution de la maladie de cette femme année après année... Ça donne parfois la chair de poule! :)

BelleSahi a dit...

Il faut être en forme pour lire ce livre non ?

JULES a dit...

Effectivement, si tu as des doutes sur ta santé mentale... ce livre pourrait te faire basculer du mauvais bord... :) En tout cas, le mode d'emploi pour devenir folle est bien détaillé! ;p

Moustafette a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Moustafette a dit...

Il est fait pou moi celui-ci,j'enfile ma blouse et je m'y colle ! Est-ce que l'ont trouve ces éditions en France ? Bon diamanche Jules...

Moustafette a dit...

Je m'embrouille avec google blogger et du coup je fais des bêtises et plein de fautes ! BON DIMANCHE? moi je devrais aller me coucher, je fatigue !!!

JULES a dit...

Moustafette: bon dimanche, bien dormi? ;p Malheureusement, je ne suis pas en mesure de te répondre... :( Je te donne l'adresse du site de la maison d'éditions, tu peux peut-être les contacter et t'informer.

http://www.lesintouchables.com/

Éric a dit...

Petites précisions: "Martel en tête" est épuisé chez l'éditeur, il n'est donc plus distribué. Le seul endroit où il est possible de le commander serait via la Librairie Pantoute à Québec. La librairie est en mesure de l'acheminer en France. (http://www.librairiepantoute.com/)

Merci Jules de t'intéresser autant à ce que j'écris. Quand on est dans l'ombre des grands, ça fait extrêmement plaisir.

Moustafette a dit...

Merci Jules et Mr Eric pour vos infos, je vais essayer de me débrouiller avec tout ça.