samedi 2 février 2008

Portrait de femme, Henry James.

Roman de l'écrivain américain Henry James (1843-1916), publié en 1880, Portrait de femme est son œuvre la plus célèbre parce qu'elle possède de quoi intéresser le lecteur le plus superficiel en même temps que le lecteur le plus exigeant. James y conte en effet les aventures d'une jeune fille attrayante qui affronte la vie avec confiance, obtient quelques jolis succès et s'attire mainte sympathie assez honnête. Toutefois, trop de vanité finit par lui tourner la tête. Elle connaît le malheur, tente de s'en sortir, puis se soumet, par devoir, à la triste vie qu'elle s'est créée elle-même.

Ce livre attendait son tour depuis 2005. C'est avec mon nouveau "système" de sélection de livre à lire par numéro, choisi par Antonio, que son tour est enfin venu. Après avoir lu Mansfield Park de Jane Austen, je dois dire que les femmes de James sont, de très loin, beaucoup moins insipides! Quelle force de caractère, de liberté et d'intelligence que possèdent ses héroïnes. Plusieurs ne sont pas mariées (à l'époque quand même!) et lorsqu'elles le sont, c'est par choix et sur un choix personnel de l'élu. Miss Archer a eu le loisir de sélectionner parmi plusieurs prétendants, plus riches et plus beaux les uns que les autres, mais ce qu'elle décidera de faire étonnera tout le monde. La force des dialogues y est présente sur 690 pages (info pour Caro[line]) et malgré quelques courtes longueurs, l'auteur nous trimbale entre l'Amérique, Rome, Florence et l'Angleterre sans répit. Un délice de lecture où l'on sent bien la fascination d'un Américain pour le divertissement européen. Habituée de la littérature anglaise du 19ième siècle, lire un auteur américain de cette même époque m'a procuré une vue d'un autre angle. Les valeurs y sont semblables, et que ce soit en Amérique ou en Angleterre, les mariages sont basés sur le même critère: le salaire de monsieur! N'espérez pas vous mariez si vous ne vallez que 40 000 balles mister...

9 commentaires:

Caro[line] a dit...

Il m'aura fallu quelques secondes avant de comprendre pourquoi le nombre de pages était une info pour moi... !!! :-) (Je suis une vraie petite tête !)

Ce livre est tentant... mais trop de pages ! ;-) Vais quand même le noter sur ma LAL, pour plus tard, car je n'ai jamais rien lu d'Henry James.

n-talo a dit...

suis allée pour voir des moutons pour toi ... pas vu les moutons alors ... heureusement que j'ai les tiens ... on s'en reparle
bise du soir

Karine a dit...

Il est dans ma PAL, en VO, depuis une bonne éternité... Faudra que je m'invente un système de numéros pour finir par le lire!!! lol

JULES a dit...

Caro: on oublie un peu les classiques américains devant les français et anglais!

n-talo: pas certaine de comprendre, mais bisous quand même!

Karine: je te jure que je m'y suis habituée! Avec une centaine de livres en stock quand c'est le temps d'en prendre un nouveau je ne sais plus où donner de la tête!!

Karine a dit...

Jules, au fond, j'aime bien choisir mon prochain livre parmi ma gigantesque pile... j'ai l'impression de magasiner une seconde fois!!!

Anne a dit...

Mon Mister l'a échappé belle: au XIXè siècle, je ne l'aurais pas épousé ;-D

saab a dit...

j'ai adoré ce livre qui est d'une belle cruauté tout de même...

Choupynette a dit...

Ahhh, je l'avais complètement oublié celui-là!!! J'avais vu le film à sa sortie, et m'étais dit "faut que je lise le livre"...
cette fois-ci, je le marque sur mon calepin!

Anonyme a dit...

Alexander McQueen BootsAlexander McQueen Boots
Christian Louboutin black fold-over boots
Alexander McQueen FAITHFUL SKULL ANKLE BOOT
Giuseppe Zanotti Peep-toe Ankle Boot
Alexander Wang Addison leather boots
|Alexander McQueen Leopard grain Open-toe Pumps
|Alexander Mcqueen Pink Patent Leather Pumps
|Alexander McQueen Python peep-toe pumps
|Alexander McQueen Square toe pumps