mardi 3 février 2009

Elle s'appelait Sarah, Tatiana de Rosnay.

Paris. 2002. Julia Jarmons, journaliste américaine, est chargée de couvrir la commémoration du Vel d'Hiv. Découvrant avec horreur le calvaires de ces familles juives qui furent déportées à Auschwitz, elle s'attache en particulier au destin de Sarah et mène l'enquête jusqu'au bout, au péril de ce qu'elle a de plus cher. Paris. 16 juillet 1942. A l'aube, la police française fait irruption dans un appartement du Marais.Paniqué, le petit Michel se cache dans un placard. Pour le protéger, sa grande soeur l'enferme et emporte la clef, en lui promettant de revenir. Mais elle fait partie des quatre mille enfants raflés ce jour-là. Tatiana de Rosnay ne craint pas d'attaquer de front une page sombre de l'histoire française.

Premier livre lu pour le défi de Grominou: Blog-o-trésor. Ce roman a déjà été commenté plusieurs fois sur les blogs et je n'ajouterai rien de nouveau ce soir. C'est l'exemple parfait du livre que j'ai aimé mais qui ne m'inspire pas nécessairement un commentaire passionné. L'auteur marie bien l'historique et le moderne en alternant d'un à l'autre à chaque chapitre. L'intrigue se construit tranquillement entre les recherches de Julia, une journaliste et la déportation de la petite Sarah, pour finalement se rejoindre à un point culminant où les cartes tombent et laisse s'échapper le secret bien gardé.

Si le contenu avait été purement historique, je n'aurais pas aimé et si la portion moderne n'avait pas été teintée d'histoire, mon plaisir aurait été bien moins grand. Alors, je peux dire que l'auteure a su équilibrer son texte pour plaire à un plus vaste public. En gros, c'est un bon moment de lecture...

14 commentaires:

n-talo a dit...

ton commentaire est sobre, efficace, nuancé, c'est dit
une bise du mercredi

Jules a dit...

n-talo: merci! ça va toi?

Anne a dit...

Un bon moment de lecture qui me laisse un très bon souvenir…une belle histoire, une période heureuse de ma vie au moment où je la lisais…Le contexte de nos lectures influence les sensations que l’on en garde.

Grominou a dit...

Contente que le défi t'ait fait passer un bon moment de lecture! Je ne sais pas pourquoi, ce livre me tente plus ou moins, pourtant je n'ai que des critiques élogieuses...

Karine :) a dit...

Je suis pareille à Grominou. Incapable d'être tentée malgré tous les billets super positifs... JE ne sais pas pourquoi, mais c'est ça!

Jules a dit...

Anne: je suis comme ça aussi, il y a certaines lectures que j'associe à certaines périodes...

Grominou et Karine: parce que ce livre a été surexposé sur les blogs. Une peu comme Millénium, mais j'ai réellement appris des choses avec ce livre!!

Florinette a dit...

Ce livre m'a beaucoup touchée et il me restera longtemps en mémoire !

Anjelica a dit...

Il m'attend dans ma PAL mais ...

Ankya a dit...

Comme toi, c'est le côté historique mêlé d'histoire (roman) qui m'a le plus plu.
:)

liliba a dit...

Tout à fait du même avis que toi.

patch a dit...

Un très bon moment de lecture qui m'en laisse forcément un très bon souvenir.....
Bref, j'ai adorrrrrrrééééé.....et puis surtout c'est Tatiana....;o ))

Nicolas a dit...

J'ai aimé la partie historique, mais la contemporaine m'a en revanche déçu, notamment en raison de la narratrice, agaçante, égocentrique et accumulant les clichés. Dommage.

Emilie a dit...

J'ai globalement bien aimé ce roman, le personnage de sarah est assez marqaunt.

Géraldine a dit...

Sais tu que j'ai récemment interviewé Tatiana de Rosnay ? :

http://cdcoeurs.over-blog.net/article-35140363.html