dimanche 18 mars 2007

# 11 DU CHALLENGE 2007: Lettre "D", Dostoïevski, Le joueur.

Le jeu brûle tout. Il est la passion. Il est le rêve. L'enfer et la démesure. Le révélateur des abîmes de l'âme et l'ignoble concentré de la comédie bourgeoise. Il est l'argent! Autour de ses tapis, le général déchu se fait l'esclave du marquis et attend le décès de la richissime Baboulinka, sa tante. Hypothèques... Héritages... Intrigues... Corruption morale sur fond de bonnes manières. Qui donc résistera à ce tourbillon de folie? Dans ce désordre furieux, Alexis succombe à son tour au cancer du jeu. Le jeune précepteur veut séduire l'intraitable Pauline, belle-fille de son employeur. Il est pauvre et doit devenir riche. Il veut surprendre et se tuerait pour ça. Sur Roulettenbourg, ville d'eau paisible, souffle le vent du gâchis. Une tempête frénétique emportant les derniers fétus d'une vieille Europe en lambeaux...
Abandon de lecture. Impossible pour moi d'aller au delà du chapitre 4. Les casinos, la fausse pudeur et les manigances ont eu raison de ma personne...

2 commentaires:

Éric a dit...

Je l'avais lu à 19-20 ans dans ma période Dostoievski et j'en garde un bon souvenir. Ça ne bat pas "Crime et châtiment" par contre. Tu aurais dû choisir celui-là pour ton défi (challenge j'aime pas, c'est un mot anglais trop français :-)

JULES a dit...

Éric: j'ai trouvé le rythme monotone et après 4 chapitres, j'avais l'impression d'aller nullepart! Je vais profiter de ton expérience de lecteur-libraire et je note ta suggestion! :) D'ailleurs, aurais-tu un conseil pour le "U" de mon défi? J'ai essayé John Updike, mais ça ne m'a pas plu...