dimanche 22 août 2010

Ru, Kim Thuy.

RU est composé de très courts récits liés un peu comme dans une ritournelle : la première phrase du chapitre reprend le plus souvent l?idée qui terminait le chapitre précédent, permettant ainsi de faire le pont entre tous les événements que la narratrice a connus : sa naissance au Vietnam pendant la guerre, la fuite avec les boat people, son accueil dans une petite ville du Québec, ses études, ses liens familiaux, son enfant autiste, etc.

Souvenirs d'hier et d'aujourd'hui. Comparaisons entre ici et là-bas. Éclats de douleurs et périodes d'adaptation. Parcelles de joie et éléments de découverte. Ce récit est une intrusion dans la vie d'une jeune immigrante qui a vécu plus de mauvaises choses qu'il devrait être permis dans une seule vie. Pourtant, elle le fait avec humour tout en passant le message.

"Je n'avais plus de points de repère, plus d'outils pour pouvoir rêver, pour pouvoir me projeter dans le futur, pour pouvoir vivre le présent, dans le présent."
(p.18)

Elle fait preuve de sagesse dans ce texte qui aurait pu être élevé à tort au niveau du sensationnalisme. La lecture en demeure donc facile et pas trop lourde malgré cette terreur vécue au Vietnam et pendant la traversée sur un bateau de fortune. La poésie des mots y est très présente et les images y sont d'une grande qualité pour un premier livre! En même temps, elle ironise beaucoup de façon à faire passer la pilule un peu moins de travers... En autre, lorsqu'elle nous parle des blocs de glace que les GI mettaient sous leur lit pour se rafraîchir: "Ils avaient besoin d'être froids pour quitter les femmes qui portaient leurs enfants sans plus jamais leur revenir, sans jamais avoir révélé leur nom de famille" (p.90)

C'est vraiment un beau texte et je comprends son succès. C'est d'un simplicité qui dit tout...

Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune avec Val, Kikine, Kathel et Mrs Pepys.

18 commentaires:

Kathel a dit...

J'espère que Kim Thuy va écrire de nouveau avec autant de bonheur et de réussite !

Restling a dit...

Keisha était également très engageante concernant ce livre, il me tente beaucoup.

Jules a dit...

Kathel: pourra-t-elle le faire? Lorsqu'on puisse dans nos souvenirs, je ne pense pas que c'est la même chose pour de la fiction...

Restling: son succès est confirmé et je pense que tu peux te lancer! :p

Kikine a dit...

Je suis ravie que tu aies apprécié ta lecture toi aussi !

J'ai hâte de voir ses prochaines publications car il semblerait qu'elle écrive tous les jours même si, selon elle, ce n'est jamais de façon construite ni pour éditer par la suite

Cynthia a dit...

Je ne suis d'habitude pas la première à me jeter sur les auteurs asiatiques mais alors celui-là, je le note !

Jules a dit...

Kikine: j'ai hâte de voir si ce sera fiction ou boîte à souvenirs!!

Cynthia: tu ne peux pas te tromper avec elle! :)

Virginie a dit...

J'viens de le recevoir de la biblio, j'ai hâte de le commencer après toutes les critiques que j'ai lues. Tu m'épates avec tes lectures... j'ai pas encore d'enfant et je ne suis même pas capable de suivre ton rythme, aïe!

Jules a dit...

Virginie: ouf quand même... je suis passée de 10-12 livres par mois à 4-5 quand j'ai de la chance!! Bonne lecture!

keisha a dit...

Tout de suite j'ai su que j'allais aimer ce beau récit!

Suzanne a dit...

Ah je suis ravie que cette lecture t'a offert un beau moment littéraire. Il me tarde de lire à nouveau cette auteure.

Valérie a dit...

C'est vrai que passer de la réalité (même si elle est aménagée) à de la fiction peut se révèler difficile. Je lui souhaite bonne chnac epour la suite.

Jules a dit...

Keisha: pas moi car la littérature asiatique en général... bof bof mais je suis bien surprise!

Suzanne et Vélérie: voilà nous verrons si elle a encore des souvenirs ou si elle est passée du côté de la fiction!

BelleSahi a dit...

Je l'ai trouvé très beau.

Leiloona a dit...

Celui-ci me tente bien ! :)

Cath a dit...

Je suis passée devant... Il est beau au toucher et les critiques sont extra... Comment faire pour résister, n'est-ce-pas ??? ;)

Jules a dit...

Bellesahi: le contaire m'aurait surprise! :P

Leilonna et Cath: ne résistez pas! :)

Ankya a dit...

J'ai adoré ce livre ! En général les autobiographies ne sont pas mon fort, mais le fait d'avoir rencontré l'auteur, une femme fort sympathique, a joué en sa faveur.
Ce que j'ai le plus aimé dans ce livre c'est que la dure vie a été décrite avec plein de positivité. Voir le bonheur et la joie dans le malheur permet de mieux apprécier sa vie.

Jules a dit...

Ankya: c,est vrai que sa façon d'aborder le sujet est sans rancune visible... j'ai aimé sa douceur et ses souvenirs parfois assez drôles!