mardi 2 novembre 2010

Contre Dieu, Patrick Sénécal.

Que se passe-t-il dans la tête d'un homme lorsqu'il perd toutes ses raisons de vivre, quand tout ce qu'il a construit s'effondre? Que se passe-t-il quand on ne comprend pas pourquoi le sort s'acharne sur nous? Qu'est-ce qui nous retient alors de ne pas devenir monstrueux? Sur quoi construit-on sa vie lorsque plus aucune morale ne trouve prise sur nous?

Ta maison devient trop grande, tes amis commencent à t'énerver, tu disparais, tu te caches, tu coupes les ponts avec ta réalité, tu n'as même plus envie de voir ta propre famille. Tu ne cherches aucune aide, tu ne cherches personne. Tu ne veux plus rien. Tu as des idées noires, très noires. Et tu te mets à chercher un responsable. Et finalement, tu le trouves…

Si l'envie de m'effondrer au fond du lit et de pleurer pendant des jours correspondrait au moyen de gérer ma peine après avoir vécu ce que cet homme a vécu, il en est tout autrement pour celui-ci. Il choisit l'errance, la rage et la violence pour panser son trou béant... C'est mon premier Sénécal que je boudais un peu, car il est reconnu pour ses livres assez dérangeants, mais il me semble que c'est une version plus "soft" qu'il nous offre ici. C'est un roman court mais intense que je qualifierais de coup de poing! Le commentaire sera tout aussi court, car vous dévoiler le tourbillon de décadence qu'il contient serait tout vous dire... Ce livre est sorti en librairie aujourd'hui.

Je remercie les Éditions Coups de tête pour cet envoi.

14 commentaires:

Clara a dit...

IL n'est pas rop dur ?

Joelle a dit...

Vu que quelques-uns de ses romans ont été publiés en France, j'espère que ce sera aussi le cas de celui-ci !

Karine:) a dit...

J'ai bien aimé quelques uns de ses romans (Aliss surtout) mais depuis un moment, je trouve que ça devient trop weird pour moi!

Suzanne a dit...

J'ai lu plusieurs Senécal et me suis arrêté à «Le Vide» parce que je trouve l'auteur de plus en plus violent dans ses écrits. Cependant si Senécal revient, avec ce dernier roman, dans un style plus «doux»,il se pourrait que je me laisse tenter.

Allie a dit...

J'ai lu tout Senécal dans ses débuts... J'aimais bien, mais je le trouve trop dur maintenant. Je dois me faire plus vieille! ^^
Par contre j'ai noté celui-là quand il a été annoncé et je pense qu'il pourrait me plaire.

Jules a dit...

À toutes: je pense qu'il est plus doux que les autres d'après ce que j'ai entendu...

Anonyme a dit...

Pour moi Sénécal est dérangeant, sadique, il joue beaucoup avec la bêtise humaine et l'exploite a merveille. J'adore tout c'est romans que j'ai litéralement dévorés. Je suis peut être malsaine, un peu psycopathe sur les ( bord ) Mais j'ai extrêmement hâte de lire son nouveau bébé.

Kikine a dit...

Moi j'adore Senécal même quand c'est trash et dur .. alors je suis curieuse de lire celui-ci, c'est bien évident !

Jules a dit...

Anonyme et Kikine: c'est un genre que je ne connais pas beaucoup et ce livre est pas mal la limite de ce que je pourrais tolérer... appelez-moi petite nature, mais je suis comme ça! :p

Flo a dit...

J'ai vu qu'il sortait ver le 13 janvier chez nous (en France), alors vite l'année prochaine!!!
C'est vrai qu'on ne ressort pas en entier quand on lit un de ses livre!!
Vite janvier alors!!!

Jules a dit...

Flo: c'est mon premier, je ne suis pas certaine que j'oserais lire les autres... un peu de patience janvier viendra!

claudie a dit...

Il est sans contredit le maître de l'horreur. Il nous maintiens en haleine de la première a la dernière page. J'ai ADORÉ tous ses livres car ils nous portent a réfléchir sur notre façon de vivre et je crois aussi qu'ils nous servent de leçon. J'ai rarement lu des livres aussi captivants et je suis fière d'être une grande FAN de Senécal!

Stacy a dit...

Moi je ne comprend pas Pourquoi le monde trouve ça trop dur ? Voyons.. c'est un genre de livre & si vous n'aimez pas vous ne lisez pas ! Moi personnellement j'aime beaucoup ! Il n'a pas peur de dire les choses comme elles sont des ses livres ! Je suis contente d'avoir découvert un auteur qui n'a pas froid aux yeux :) !

Justin a dit...

Contre Dieu est probablement le roman le moins violent de Patrick Sénécal. J'ai bien dit le moins violent, car dans son contenu, c'est probablement le plus sombre ! Il explore le côté le plus «dark» de l'être humain dans se livre et la lecture de Contre Dieu est très difficile, très déprimante aussi par moment. Le personnage principal n'est aucunement attachant. Le livre a cependant un rythme très soutenu qui garde le lecteur prisonnier de l'univers crée. Un bon roman, mais pas un excellent roman. 7/10