jeudi 28 février 2008

Prenez soin du chien, J.M. Erre.

Rue de la Doulce-Belette, Max Corneloup, auteur de romans-feuilletons, et Eugène Ruche, peintre sur coquilles d'oeuf, habitent en vis-à-vis. Chacun suspecte l'autre de l'épier. La méfiance règne, d'autant plus que le voisinage n'est pas spécialement sain d'esprit. Sans compter les commérages de Mme Ladoux, la gardienne... Quand un cadavre est découvert, c'est une véritable psychose qui s'installe. Seraient-ils allés trop loin?

Brillant! Un rythme soutenu par de bonnes intrigues et un humour convaincant, voilà ce que nous offre Erre avec son premier roman. De la veine de Pennac en plus simple, mais plus divertissant en même temps! Tour à tour je me suis surprise à changer de coupable sans jamais avoir soupçonné celui-là... Une preuve que l'auteur maîtrise son art. D'ailleurs, il introduit quelques leçons académiques portant sur l'écriture d'un roman. En voici une que je trouve particulièrement intéressante, parce qu'elle rejoint bien des avis lors de débats littéraires:


"Sur quoi repose la crédibilité d'un récit? On lit souvent des romans pour de mauvaises raisons. On pense y trouver les aventures les plus délirantes, les émotions les plus fortes, les personnages les plus surprennants. Or un romancier est quelqu'un de bridé et d'inquiet, qui se heurte sans cesse à cette question terrible: "Mon histoire est-elle crédible?" Et s'il se laisse un tant soit peu dominer par ce problème, il bornera ses ambitions, censurera ses idées, castrera son imagination." (p.132)


Livre lu dans le cadre du Défi Le Nom de la Rose de Grominou...


13 commentaires:

Danaée a dit...

Belle réflexion, en effet. Fort à propos, en tout cas!

Merci pour ce résumé qui donne le goût de lire ce premier roman bien tourné!

Nélimuse a dit...

J'avais vu ce titre sur Internet, mais il m'attirait pas, va savoir pourquoi...Mais ton résumé me réconcilie avec l'idée de le lire! Je le note!

réjean a dit...

Grâce à vous, chère Jules, je suis tenté par ce livre que je ne connaissais pas. Je vais me le procurer dans les prochains jours.

Karine a dit...

Je l'ai pris dans mes mains en fin de semaine dernière... et l'ai reposé, au moins 3 fois!!! La prochaine fois, je le garderai! Un polar où le coupable est difficile à trouver... cool! :)

Caro[line] a dit...

Bah voilà, maintenant toi tu l'as lu et moi, toujours pas... ;-)

kathel a dit...

Je l'ai déjà noté, et ton commentaire confirme mon envie de le lire !

Anne a dit...

Un vrai coup de coeur 2007 pour moi!

Grominou a dit...

Il est sur ma LAL, mais malheureusement pas disponible dans les bibliothèques municipales facilement accessible de chez moi... Je vais essayer de le trouver éventuellement en livre usagé!

JULES a dit...

Danaée: pour un premier roman, le travail d'écriture est excellent (mais qu'est-ce que j'y connais hein?! ;p)

Nélimuse: je n'ai pas encore lu de mauvais commentaire à son sujet...

Réjean: Si je peux vous apporter quelque chose, j'en suis ravie!

Karine: je le décrirais comme un polar à la limite entre pour ado et pour adulte...

Caro: j'espère que tu trouveras le temps prochainement!

Kathel: un incontournable en 2008! Bon j'exagère peut-être un peu là!

Anne: je ne suis pas du tout étonnée! ;)

Grominou: la bibliothèque près de chez toi peut certainement le commander, non?

florinette a dit...

Il fait maintenant partie de ma PAL, chouette !! ;-)

Flo a dit...

Je l'avais beaucoup aimé ! Très drôle, bien troussé : un régal :)

Frisette a dit...

Avec une telle critique, il est noté, c'est certain!

Nico a dit...

Très bon roman, un vrai plaisir de lecture! et que d'humour!