dimanche 13 janvier 2008

Chroniques du lézard, Maya Ombasic.

Une jeune femme est envahie par les facades délabrées de la Havane mouillées par les eaux du Malecón. Une veuve qui laisse sa maison s'empoussiérer apprend que son fils a été avalé par la mer d'émeraude. Un vieillard habite une centrale nucléaire désaffectée. Dans ce livre, on découvre Cuba comme un parc jurassique de la révolution, comme un éden social qui se transforme en enfer, comme une île enceinte d'une eau bleue sillonnée de pétroliers. Mais surtout, comme un lieu magique, où, désinvolte, il est possible de connaître l'amour.


C'est une escale à Cuba que nous offre Maya Ombasic, avec ses beautés, ses laideurs, ses réalités et ses rêves. Une image d'un peuple enraciné mais avide de liberté, malgré tout. Yemaya, la mer maudite ou salvatrice, bleue et profonde est présente dans chacune des nouvelles. Loin d'être une pub pour Cuba, on y sent toute la misère et la révolte d'un peuple aimant et confiant. Un recueil de nouvelles que je ne serai pas gênée d'offrir à la personne gagnante du Lotolivre. Pour vous inscrire, c'est ici:


6 commentaires:

Karine a dit...

Nous sommes plusieurs à faire dans les lézards aujourd'hui!!! Ce ne sont pas les mêmes bestioles par contre!! Je vais noter ce livre que je ne connaissais pas du tout, ta critique me tente!

Venise a dit...

Tu te rappelles, Jules, ce recueil a été proposé à "La Recrue", et puis refusé pour se donner un peu plus d'expérience avant d'attaquer la nouvelle ?
Quant à moi, je l'ai reçu à Noël puisqu'il est sur la liste du prix des libraires, je l'avais demandé. Je n'ai entendu que des bonnes critiques, dont la tienne bien sûr !

JULES a dit...

karine: je note le tien aussi parce que tu sembles avoir beaucoup aimé!! Pour Mansfield Park, tu peux plublier ta critique parce que je ne sais vraiment pas quand je le finirai celui-là! ;)

Venise: c'est moi-même qui l'avait proposé!!! Comme tu vois, j'ai fait ma route et je l'ai lu toute seule!! :o)

Karine a dit...

Jules, pour Mansfield, j'attends Charlie Bobine, de toute façon!! Je ne suis pas du tout pressée!

Danaée a dit...

Jules: Mais je ne pensais pas qu'il avait été complètement "refusé" pour la Recrue, mais juste remis à plus tard!

n-talo a dit...

je note pour quelqu'un de ma connaissance qui connait cuba et dont l'anniversaire arrive