jeudi 12 juillet 2007

Bel-Ami, Guy de Maupassant.

Le monde est une mascarade où le succès va de préférence aux crapules. La réussite, les honneurs, les femmes et le pouvoir: le monde n'a guère changé. On rencontre toujours - moins les moustaches - dans les salles de rédaction ou ailleurs, de ces jeunes aventuriers de l'arrivisme et du sexe. Comme Flaubert, mais en riant, Maupassant disait de son personnage, l'odieux Duroy : " Bel-Ami, c'est moi." Et pour le cynisme, la fureur sensuelle, l'athéisme, la peur de la mort, ils se ressemblaient assez. Mais Bel-Ami ne savait pas écrire, et devenait l'amant et le négrier d'une femme talentueuse et brillante. Maupassant, lui, était un immense écrivain. Universel, déjà, mais par son réalisme, ses obsessions et ses névroses, encore vivant aujourd'hui.


Don Juan français, Duroy ne néglige aucune sérénade pour parvenir à saisir le coeur d'une femme pouvant le mener loin, très loin. Un personnage que j'ai aimé détester, mais que j'ai aussi admiré pour sa technique de séduction infaillible et sa détermination à gravir, avec subtilité, les échelons de la société! Il y a longtemps que j'avais fait l'acquisition de ce roman d'auteur classique et c'est avec regret que je me dis que je n'aurais peut-être pas dû attendre aussi longtemps avant d'en faire la lecture... Maupassant est formidable et je le comparerais à une version masculine de Jane Austen avec juste un peu moins de romantisme sous les jupons... Tiré de la collection POCKET à 1, 90 euros, c'est très peu pour de si bons moments.
"Vous avez jusqu'à neuf heures, n'est-ce pas? Cette limite passée, vous ne pouvez plus pénétrer dans un domicile particulier pour y constater un adultère.
- Non monsieur, sept heures en hiver, neuf heures à partir du 31 mars. Nous sommes au 5 avril, nous avons donc jusqu'à neuf heures." (p.369

4 commentaires:

BelleSahi a dit...

Je ne l'ai pas lu celui-là. Je devrais ! Bises Jules !

kalistina a dit...

Oui Bellesahi, tu devrais! Je suis d'accord avec Jules, j'en garde un très bon souvenir.

Emeraude a dit...

Merci pour ton passage sur mon blog! c'est avec plaisir que je découvre le tien...
Bel-Ami est un des rares livres lus dans le cadre de l'école qui m'a réellement laissé un bon souvenir.

Mais bon, c'était il y a plus de 7 ans maintenant, il faudrait que je pense à une relecture :-)

Gaël a dit...

Comment j'ai kiffé Bel-Ami!!! Ca n'a pas pris une ride!