vendredi 9 mars 2007

Cher Émile, Éric Simard.

« Non, je n'avais pas besoin de vivre ça. Pourtant, je l'ai vécu jusqu'au bout, jusqu'à me perdre complètement. Beaucoup m'ont dit que c'est de cette manière qu'on apprend. Honnêtement, j'aurais préféré apprendre autrement. Je ne crois pas que ce soit toujours nécessaire de se casser la gueule pour avancer. »

Se perdre dans l'amour, se perdre dans l'autre, se perdre aux confins de soi est un risque que l'on prend à chaque nouvelle rencontre. Pendant cinq ans, à travers la correspondance houleuse qu'il entretient avec Émile, le narrateur tentera de répondre aux questions qui le hantent. Pourquoi l'échec d'une histoire d'amour fait si mal ? Est-ce que le fait d'être homosexuel peut en être la cause ou est-ce seulement une difficulté supplémentaire ? Tous les états du désespoir amoureux, du questionnement identitaire profond à la déception rageuse, de la soumission pathétique à l'élan de reconstruction salutaire défilent dans ces lettres à Émile.



Éric Simard travaille en librairie depuis plus de quinze ans. Il a tour à tour travaillé pour une compagnie de disque, une maison d'édition et pour une compagnie de théâtre. Il entame aussi sa troisième année à la barre de l'émission littéraire Encrage, diffusée sur les ondes de CKRL à Québec et a fait des chroniques littéraires à la télé de Radio-Canada et à TVA, Il a également été scénariste pour la populaire émission jeunesse Macaroni tout garni. On peut le lire régulièrement dans le journal Le libraire.
J'ai tout fait, la photo, le quatrième de couverture, les libellés et le titre. Maintenant, je dois dire ce que je pense de ce roman épistolaire, je ne peux y échapper... ce serait injuste. Quand je critique un auteur inconnu, je me lance sans trop réfléchir, je dis honnêtement ce que j'ai éprouvé ou non à la lecture du livre. Cependant, ici, j'ai un sentiment de proximité. Je lis le Libraire religieusement version papier et internet, Éric laisse des commentaires ici de temps en temps et vous l'avez certainement constaté, je n'ai pas la trempe d'une critique littéraire avec ma syntaxe et mon orthographe défaillantes et mon vocabulaire limité! C'est là que tout se corse. Je ne suis pas en train de me dénigrer, mais j'essaie simplement de vous expliquer ma nervosité à rendre justice à Cher Émile!
Ce que je peux en dire, c'est que comme sur un bateau, une fois embarqué, j'ai vécu le calme et la tempête sans pouvoir en descendre. La croissière a été courte (126 pages), mais intense! Sur un ton de confidence, j'ai eu l'impression d'être cachée derrière les rideaux d'Émile qui aurait lu à voix haute les états d'âme d'Éric, le personnage principal. Pour moi, ces lettres représentent un match de boxe entre Éric et Émile, Éric et P.J. ou encore Éric et René. Un match où ça fesse sans retenue, où tout doit sortir. Le sujet de l'homosexualité est évoqué, pas facile je le sais trop bien... quelques membres de ma famille le vivent.
En toute franchise, les sentiments exprimés sont d'une clarté très déstabilisante! Avoir la possibilité de mettre le doigt sur ce qui ne va pas et de pouvoir le partager d'une façon cohérente (la plupart du temps!) m'est presque impossible. Éric, lui, réussit. Cette lecture m'a beaucoup apporté, parce que moi aussi j'ai quelques "issues" comme on le dit si bien en anglais! Si tu me le permets, cher Éric, je vais me faire une copie de la page 38 "À ma naissance, j'ai été infecté... est au dessus de mes forces. "
Mon opinion vaut ce qu'elle vaut, mais si j'ai lu ce livre sans le refermer... Et bien, jugez par vous-mêmes!
Le carnet d'Éric Simard.

57 commentaires:

Carole a dit...

Jules, c'est un très beau commentaire que tu as écrit là ;o) Bravo !

n-talo a dit...

en tout cas je t'ai lu jusqu'au bout ! et j'ai perçu l'émotion que t'as donné ce livre
pas étonnant avec un pareil sujet !

BelleSahi a dit...

Jules tu es une excellente critique littéraire, il suffit de lire ce post pour s'en rendre compte. J'ai très envie de lire ce livre, très.
Je t'embrasse !

Virge a dit...

J'ai hâte de voir comment Éric va trouver ta critique!

Ça me donne le goût de le relire hihi!

Chantale a dit...

Que de complaisance entre blogueurs ! Cessez de vous trouver beaux, bons, sensibles, gentils, bravo ma Jules, bravo ma Virge, bravo, bravo bravo... Quel ennui à vous lire ! Vous n'avez rien d'autre à faire que de vous encenser les uns les autres ?

JULES a dit...

Carole: merci, on fait ce qu'on peut!

N-Talo et Bellesahi: je ne sais pas s'il est publié outre-mer?!

Virge: Euh... on verra s'il repasse par ici...

Chantale: tu as droit à ton opinion, mais j'aurais préféré que tu me laisses un commentaire sur mon billet plutôt que sur mes lecteurs.

Chantale a dit...

Tu m'as fait pleurer, ma Jules. Est-ce je suis dans le ton ?

Chantale a dit...

Tu m'as fait pleurer, ma Jules. Est-ce que je suis dans le ton ?

JULES a dit...

Chantale: qu'est-ce que tu cherches? Rien ne t'oblige à passer par ici... de toute façon ce n'est pas la peine d'espérer, je n'utiliserai jamais ton "ton"!

BelleSahi a dit...

Chantale, passe ton chemin si c'est pour être désagréable ! Je ne peux pas me taire lorsqu'on attaque aussi bêtement quelqu'un qui ne mêrite pas de l'être.
Lorsque quelqu'un fait quelque chose de bien, il est tout à fait normal qu'on le lui dise. Maintenant si tu ne te sens pas bien ici, la blogosphère est vaste, tu trouveras facilement des blogs plus adaptés à tes exigences !

Chantale a dit...

Si ça peut te faire plaisir, ma Bellesahi, je veux bien passer mon chemin. N'empêche que je continuerai de croire que vos commentaires, qu'on trouve à la tonne sur le site de Jules, témoignent d'un très haut degré de complaisance et d'insignifiance. Moi, j'irai plutôt du côté du blogue d'Éric, que je viens justement de découvrir grâce à la critique de Jules (merci, ma Jules, fréquenter ton blogue aura au moins servi à ça) : son blogue à lui est costaud, ses propos intelligents et, surtout, les gens qui lui écrivent ne se complaisent dans l'admiration béate. On y trouve de vrais échanges. Bye !

BelleSahi a dit...

C'est sûr qu'en réagissant comme tu le fais tu fais preuve d'une grande intelligence !!!!!!
Complimenter quelqu'un n'est pas signe de bêtise ni de flagornerie.
Tu n'as pas de blog, c'est bien dommage, nous aurions pu apprécier ta plume et tes analyses pointues.

Chantale a dit...

Mes analyses, Bellesahi, auraient été sûrement plus brillantes que les tiennes. Je suis prof de littérature ! Re-bye !

JULES a dit...

Chantale: un prof sans respect pour les autres... tes étudiants sont à plaindre! Si ce que tu retrouves chez moi ne te plaît pas, pourquoi t'acharnes-tu à y revenir? Si tu n'as pas le courage de tenir un blog pour afficher tes couleurs, laisse au moins les autres le faire!

Chantale a dit...

J'y reviens parce que toi et tes admiratrices m'interpellez. Cessez de me vilipender et je cesserai de vous répondre. Cela dit, ma Jules, mes élèves m'adorent. Longue vie à ton blogue ! (Ceci est ma dernière intervention, à moins que tu me relances, ce qui ne serait pas très sage de ta part. Je te laisse avec mon bon souvenir. Sans complaisance. :-)

Katell Bouali a dit...

Il est vraiment des choses que je ne comprends pas: pourquoi agresser autrui via un espace de commentaire? je pensais qu'enseigner aux autres permettait d'être tolérant et ouvert, je constate que ce n'est pas le cas.
La blogosphère peut être vaste comme le monde et chaleureuse comme un agréable quartier. Chantale me paraît aigrie et chagrine...dommage, un avis littéraire distingué se perd pour la blogsphère des livres.
Jules, il me semble que tu dois déranger plusieurs personnes: c'est une preuve de qualité ;-)
Longue vie à ton blog et à tes commentaires!

JULES a dit...

Katell: je suis victime de mon succès! ;-))

BelleSahi a dit...

Si vous observez avec soin, qui sont les gens qui ne peuvent louer, qui blâment toujours, qui ne sont contents de personne, vous reconnaitrez que ce sont ceux-mêmes dont personne n'est content. La Bruyère.

Hubert (désolé, pas de blogue) a dit...

Dommage que Chantale ait décidé de ne plus intervenir. Je l'aimais bien, moi. Je trouve que ça mettait du piquant.

JULES a dit...

Hubert: Chantale n'a rien amené de constructif sur ce blog êt principalement sur le livre cité ici! C'est dommage pour l'auteur, pas pour nous tous!

hubert a dit...

C'est exact, Jules, mais je vous ferai remarquer que votre blogue n'est guère accueillant pour les gens qui ont des divergences de points de vue avec vous ou avec les autres blogueurs. J'étudie depuis un certain temps plusieurs blogues (je suis étudiant en communication) en préparation d'une thèse de maîtrise et votre site confirme mon hypothèse de travail, à savoir qu'il y a dans la blogosphère une certaine forme de «bloguisme» (comme on dirait de «racisme») envers les blogueurs qui ne font pas l'unanimité : ils sont rejetés, et de belle façon, dans des blogues «tricotés serrés» comme le vôtre, où l'on trouve une franche solidarité. C'est intéressant, n'est-ce pas ? Avez-vous une opinion là-dessus ?

JULES a dit...

Hubert: Effectivement, c'est très intéressant. Cependant, j'aimerais éclaircir quelques points. Premièrement, je ne suis pas responsable des opinions de mes lecteurs. Ce sont des gens qui me visitent régulièment et pour la majorité (sauf une ou deux exceptions) ce sont des gens que je ne connaissais pas avant de commencer ce blog. Deuxièmement, je suis tout à fait d'accord pour qu'on exprime des avis divergeants sur ce que j'écris et non pas sur ce que mes lecteurs écrivent en les attaquant sans raison et sans le mériter! Si quelqu'un a un avis contraire sur un livre que j'ai lu, un film que j'ai regardé ou sur n'importe lequel des sujets traités ici, il est tout à fait en droit de le faire et je respecterai cette opinion. Troisièmement, je pense qu'il y a une façon correcte et polie de s'exprimer, même si on n'est pas d'accord. Il n'est pas nécessaire d'avoir un ton agressif.

J'espère avoir répondu à tes questions. Bonne chance pour ta maîtrise!

hubert a dit...

Merci pour vos précisions, Jules. Malheureusement, cela ne m'aidera pas beaucoup pour vérifier mon hypothèse concernant le «bloguisme». Si un jour ma thèse est publiée, je vous l'enverrai. Vous pourrez la commenter. J'y parlerai sûrement de votre blogue.

P.S. Cette méchante Chantale vous a tourneboulée, c'est évident. Reposez-vous ce soir et n'oubliez pas d'avancer l'heure...

JULES a dit...

Hubert: je ne suis pas en mesure de répondre concernant le "bloguisme". Je ne fréquente pas les blogs de débats sociaux, politiques ou environnementaux qui, selon moi, se portent plus à ce genre de phénomène. Les enjeux sont plus grands et les convictions plus fortes. Peut-être que je me trompe...

Éric a dit...

Jules, c'est peut-être moi qui amène ce vent de contradiction sur ton carnet :-) Sur le mien, même quand je ne cherche pas la polémique, je la trouve. 25 commentaires, ce n'est pas rien! Est-ce un record?
Sinon, ton commentaire m'a beaucoup touché (et je suis tellement resté bête hier en arrivant sur ton blogue). Après, je suis retourné à la page 38 et j'en ai eu les larmes aux yeux. J'en ai profité pour relire quelques lettres, ce que je n'avais pas fait depuis sa parution. Je comprends que ça puisse avoir un certain effet sur les lecteurs.
Pour la France, vous pouvez toujours vous adresser à la Librairie du Québec à Paris. Ils pourraient sûrement le faire venir, s'ils ne l'ont pas déjà. Sinon, il semble disponbile sur Amazon.fr
Je terminerai sur une note complaisante mais tellement sentie: Merci Jules x

JULES a dit...

Éric: Très houleux ce billet et ses commentaires... à l'image des textes de ton livre! :p)
J'attends le prochain, c'est pour quand?

Éric a dit...

Pour mon prochain, il faudra patienter encore au moins un an (d'ailleurs j'y travaille en ce moment). Tu peux toujours te rabattre sur "Martel en tête", mon premier roman publié aux Intouchables. Tu peux le trouver dans certaines bibliothèques et en librairie, seulement chez Pantoute.

Cuné a dit...

"mais je vous ferai remarquer que votre blogue n'est guère accueillant pour les gens qui ont des divergences de points de vue avec vous ou avec les autres blogueurs."
Sur quoi tu te bases, Hubert, pour dire ça ? Si c'est par rapport à Chantale, en commençant son message par "Que de complaisance entre blogueurs !", elle ne pouvait guère s'attendre à un accueil à bras ouverts !
Je m'exprime tout à fait occasionnellement sur le blog de Jules, j'y ai toujours trouvé un accueil des plus cordiaux, sans mise à l'écart parce que je ne suis pas une "assidue".
Et j'ai beaucoup apprécié la montée au créneau de Bellesahi, pour avoir expérimenté moi-même le silence radio des ami(e)s bloggeurs quand un emmerdeur vient polluer mon blog, je trouve réconfortant qu'un cercle se constitue pour bouter les malveillants....
Ceci étant dit, Jules, tu m'as donné tout à fait envie de découvrir Eric Simard ;o))

hubert a dit...

«je trouve réconfortant qu'un cercle se constitue pour bouter les malveillants...»
Bonjour Cuné, vos propos ne font que donner plus de force à mon hypothèse sur le bloguisme. Vous permettez que je vous cite dans ma thèse ? Merci :-))))))

Cuné a dit...

Sauf que répondre sur le même ton à des propos provocateurs, ce n'est ni du racisme ni du "bloguisme"...
Vous, Hubert, à quelqu'un qui entre chez vous en disant "un beau tas de niaiseries ici-dedans", vous lui dites "Mais comment donc ! Entrez, entrez !" ??

hubert a dit...

Cuné, où sur votre blogue puis-je retrouver cette empoignade que vous avez eue avec cet emmerdeur ?

Antonio a dit...

@ Hubert: Je pense que le "bloguisme", si jamais ça existe, s'agit plutôt d'une forme de solidarité entre blogueurs et non pas de racisme. Car ce dernier implique une croyance dogmatique que le groupe en question (le "nous") est supérieur aux autres.

hubert a dit...

Le bloguisme est effectivement une sorte de solidarité excessive qui rejette toute forme d'intrusion qui remet en question le «nous», c'est-à-dire l'ensemble des blogueurs. Merci, Antonio, grâce à vous, ma pensée se précise de plus en plus.

Katell Bouali a dit...

Quelle polémique, diantre! Je me permets de renvoyer hubert à la lecture de Proust, notamment la scène du salon des Verdurin.
Le bloguisme permet des échanges cordiaux entre personnes ayant un même centre d'intérêt. On pourrait sans doute faire le parallèle avec les salons des fin 19è début 20è.
A l'inverse des salons "coteries", la blogosphère permet à tous d'avoir accès à ces salons modernes de discussion. C'est beaucoup moins sectaire qu'au temps de Mme Verdurin!

Pascal BOUALI a dit...

Faudra t'il mobiliser la MEEB pour soutenir Jules et afin de contrer les intrusions déplacées et fâcheuses de certains arrogants tartuffes?

BelleSahi a dit...

Hubert ! Il m'est arrivée très souvent de ne pas aimer un livre et de le dire sur le blog concerné et jamais je n'ai été chassée à coup de pied, jamais ! Et pourquoi Hubert ? Parce que j'ai toujours été respectueuse d'autrui dans mes propos, tout simplement !
Il faudrait m'expliquer ce qui se passe dans ces commentaires, j'avoue que je ne comprends pas bien quel intêret vous avez à parler comme ça !

hubert a dit...

Aux trois derniers blogueurs, j'aimerais vous dire que je suis très blessé par vos propos. Vous me prêtez des intentions de Tartuffe, alors que je ne fais qu'émettre des hypothèses, et ce très poliment et très respectueusement. Que je sache, je n'ai pas été déplacé. Qu'est-ce qui vous prend ? Par votre attitude intolérante à mon égard, seriez-vous en train de faire de moi une victime de bloguisme ??? J'étais de bonne foi pourtant. De toute évidence, vous ne cherchez qu'à vous protéger entre vous. Vous prétendez que la blogosphère est comme un grand salon bourgeois ouvert à tous ? Mais vos propos dédaigneux me prouvent le contraire. De toute évidence, puisque ce n'est pas sur ce blogue que je trouverai une oreille attentive à mon hypothèse, j'irai voir ailleurs. Mais sachez que vous êtes un beau cas de blogueurs bloguistes. La preuve est faite. Parlez de pain et de brioche, si ça vous rassure ! Et restez superficiels, si c'est ce qui vous plaît. Je me permettrai même une dernière remarque : puisque la plupart des blogueurs qui méprisent mes idées sont, si je me fie à leur profil, avant tout français, eh bien, chers cousins, cela ne vous fait pas une belle jambe ! Vive la République !

BelleSahi a dit...

Non non non Hubert c'est trop facile de vouloir interpréter à sa façon ! Je n'ai rien dit contre vous, j'ai expliqué le pourquoi du comment au sujet de Chantale, c'est tout ! Ne nous prêtez pas de mauvaises intentions qui m'ont plutôt l'air d'être les vôtres. Vous vous amusez bien on dirait à nourrir des polémiques sur des blogs dont les auteurs ne prétendent à rien d'autre que se faire plaisir et échanger dans la bonne humeur. Voilà un passe temps bien futile pour des prétendus universitaires !!!

chantale la méchante a dit...

Bonjour Hubert,
Je vous suggère de laisser tomber. Vous allez les rendre fous. Quant à vos recherches, elles m'intéressent. J'enseigne dans une université montréalaise (comme il y en a peu, vous trouverez bien laquelle). Demandez la faculté des Lettres. J'aimerais beaucoup vous rencontrer. Je crois que j'aurais quelques idées intéressantes. Et je vous le répète : ne perdez pas votre temps avec ces gens. Au plaisir.

hubert a dit...

Merci, Chantale, pour votre générosité. Je vais essayer de communiquer avec vous bientôt. Quant à vous, Jules, je vous remercie aussi pour votre hospitalité. Je suis sûr que vous êtes charmante. Mais vous n'êtes pas responsable des commentaires de vos amis blogueurs. Quant à vous, chers cousins français, j'adore votre pays. Excusez-moi si je me suis laissé emporter dans mon dernier message. Je vous embrasse sur les deux joues.

P.S. Jules, j'ai vu que vous alliez à Paris en mai. Moi aussi. Partez-vous de Québec ou de Montréal ? Peut-être serons-nous dans le même avion ?

JULES a dit...

Merci à tous ceux et celles qui se sont dévoués à notre cause pour la diversité... publiquement et silencieusement!

Hubert: je te suggère de commencer ta recherche par les blogs où les commentaires sont filtrés... où toutes les "Chantale" de ce monde n'ont même pas un soupçon de chance d'être citées! Et tu as raison, comme une équipe sportive qui partage un hobby, on se tient entre nous! Je ne vois aucun mal à cela...
Autre chose, un chercheur doit demeurer observateur, être au dessus de son objet d'étude sans s'impliquer émotivement. Sinon, les résultats seront biaisés. Tu me déçois un peu...


Chantale: "Et je vous le répète : ne perdez pas votre temps avec ces gens." Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais!

hubert a dit...

Un chercheur est un humain comme tout le monde, surtout dans un domaine comme le mien. Il peut réagir émotivement quand il se fait traiter de tartuffe et autres conneries semblables. Je vous sens très amer, Jules. Vous avez un blogue ouvert sur le monde, sur lequel le monde entier peut s'exprimer, que souhaitez-vous ? L'harmonie universelle ? J'ai juste voulu faire de votre blogue une sorte de laboratoire pour mes hypothèses de recherche. Ça n'a pas pris la tournure que j'espérais, c'est tout. Ne vous en faites pas avec ça. Votre famille est plus grande que vous ne le pensez. Bonne nuit.

P.S. Finalement vous partez de Québec ou de Montréal ?

JULES a dit...

même si nous avions le même vol... aurais-tu vraiment envie de passer 7 heures en ma compagnie... ;p

hubert a dit...

Oui, j'aimerais beaucoup ça. Je ne vous déteste pas du tout, Jules. Si vous pensez le contraire, vous vous méprenez. J'aimerais que vous me souhaitiez bonne nuit, car je ne veux pas qu'on se laisse sur un malentendu. On fait la paix ?

JULES a dit...

Il faut une guerre pour faire la paix... Gute nacht!

hubert a dit...

Vous êtes vraiment adorable ! Ce qu'on aurait du plaisir au-dessus de l'Atlantique pendant 7 heures ! Ou dans un petit café de St-Germain ! On est faits pour déconner, vous et moi. Vive Jules se livre !

JULES a dit...

Hubert Reggiani: un café-crème à St-Germain... il suffirait de presque rien...

hubert a dit...

«C'est un autre que moi demain
Qui t'emmènera à St-Germain»...

Matante Annie aka Mrs Pillsbury a dit...

My God Jules, tu as échauffé les esprits et déliés des claviers (lire langues) en fin de semaine !!

Je soupçonne Chantal d'être Hubert, et probablement ces personnes sont-elles aussi Robert. Hum, Cybil doit en pâlir de jalousie !

Pourtant les personnalités multiples ne sont-elles pas censées être bien différentes ?

Finalement qu'on se complaise ou non, qu'on vienne y brailler comme un veau ou y jeter son venin, ton blog aura été "libérateur".

Quant au bouquin d'Éric, à la genèse des débats débordants ci-inclus, j'ai vraiment envie de le lire, ne serait-ce que pour lire comment une autre personne ressent et décrit des émotions intenses.

Je note le titre et on s'en reparle.

BelleSahi a dit...

Bingo ma tante c'est ce que j'ai dis à Jules !!!!

JULES a dit...

matante Annie: j'attends ton avis avec impatience et peut-être me reconnaîtras-tu toi aussi à la page 38... en tout cas mon cher Antonio dit que c'est moi tout craché... t'es peut-être pas la seule à être névrosée! ;p Je suis certaine qu'en lisant ce livre tu auras voulu toi aussi l'avoir eu en main pendant tes (nombreuses) peines amoureuses! biz matante!

BelleSahi a dit...

dit !!

Matante Annie aka Mrs Pillsbury a dit...

je l'ai réservé à la biblio du quartier - à suivre :)

Gawou a dit...

Bonjour!

Je ne m'inscris pas du tout dans le débat du bloguisme... je passe très très souvent par ici, mais je ne laisse jamais aucun commentaire, parce que je me trouve souvent bien banale. Je suis là parce que Karine a parlé de ce livre qui me tente énoooooormément, il va être dur à la pauvre française que je suis de le trouver, mais c'est pas grave, j'y arriverai!!

et je ne sais pas si je vais l'aimer ou pas ce livre, mais ce que vous en dites est tout simplement magique!!

(bon c'est très banal encore mais voilà, fallait que je le dise!)

Anonyme a dit...

Bonjour, booki-net.blogspot.com!
[url=http://medicocialis.fora.pl/ ]vendo cialis [/url] [url=http://cialisbarata.fora.pl/ ] cialis online[/url] [url=http://escialisonline.fora.pl/ ] cialis online[/url] [url=http://cialismasbarata.fora.pl/ ] cialis en espana[/url] [url=http://esviagra.fora.pl/ ]comprar viagra en espana[/url] [url=http://viagraespana.fora.pl/ ] viagra online[/url]

Anonyme a dit...

Christian Louboutin Alti leather pumps
Christian Louboutin black fold-over boots
Jimmy Choo Python printed Elaphe snakeskin and fishnet sandals |Jimmy Choo Python printed Elaphe snakeskin and fishnet sandals
Jimmy Choo Edna leather over-the-knee boots |Jimmy Choo Edna leather over-the-knee boots
jimmy choo Haze leather knee high boots |jimmy choo Haze leather knee high boots
Alexander McQueen BootsAlexander McQueen Boots

argali a dit...

Waouw.
J'arrive ici car je viens d'achever ma critique de Cher Emile et je cherchais des avis sur ce livre.
Je suis sur le C face à cette discussion méchante, parue à une époque où je ne bloguais pas encore. Heureusement, certains ont déguerpi. J'espère qu'ils ne font pas de tort ailleurs.
Sinon, nous avons quasiment le même ressenti. Mon billet paraîtra le 1er.
Bisous Jules.