mardi 19 janvier 2010

33, chemin de la Baleine, Myriam Beaudoin.

Une vieille dame charmante, qui n'a plus tout à fait sa tête, reçoit la visite d'un jeune homme porteur d'un paquet de lettres anciennes dont il lui fera la lecture. Or ces lettres d'amour et d'abandon, écrites par une jeune femme à son mari écrivain, comportent d'étranges ressemblances avec le passé confus de la vieille dame.

La jeune femme sera trahie, mais la qualité de son amour, sa candeur, sa force nous pousse à prendre parti pour elle, et à souhaiter de tout coeur un dénouement heureux.

Dénouement heureux il y aura, mais pas exactement là ou le lecteur l'attendait...»

Je ne pourrai pas vous en parler comme Venise l'a fait ici et ici, mais puisqu'elle a spécifié dans l'un de ses billets qu'elle se levait la nuit pour lire le roman, je n'ai pris aucun risque d'insomnie supplémentaire et j'ai attendu d'avoir tout mon temps devant moi avant de m'y mettre. À 8 mois et 1/2 de grossesse, lorsque les nuits commencent à être courtes et qu'on préfère essayer de récupérer en tenue de yoga dans la journée, ce ne sont pas les occasions qui manquent!!!

Donc, c'est fait, je me suis laisser emporter d'un seul souffle par l'écriture de cette jeune auteure québécoise. Ce roman épistolaire (mon deuxième cette année!) parle de l'amour, vous savez celui qui est trop fort, qui renie toute réalité, qui ne veut pas croire que... Éva persiste, ne désespère pas, ne juge pas, ne se plaint pas... À travers ses lettres, elle écrit son quotidien, les événements familiaux, son attente, ses quelques sorties, mais surtout sa passion pour ce mari Onil, son grand Nil, parti au loin écrire son livre (!!!).

Jacques, le fils de cet écrivain qui a retrouvé les lettres écrites par Éva vient lui les lire, tel un livre, à la résidence où elle est placée. Une complicité inattendue se dresse entre ces deux êtres ayant connu cet homme mystérieux. Solène, la préposée, se joindra à eux pour écouter cette histoire d'amour. Chacun des trois a ses raisons de relire ces lettres: Éva a vécu un drame et n'a plus que des bribes de souvenirs; Jacques désire en connaître un peu plus sur ce géniteur; Solène a développé un attachement solide pour ces deux personnages! Vous dire que ce livre a été un page-turner pour moi est une nouveauté, rarement il en a été ainsi pour un livre québécois (je suis franche, même si certains me lanceront des pierres!). Il y a toujours quelque chose qui me dérange: une proximité commune? un sentiment de déjà vu? les rues de Montréal citées tout le temps? Mais, ici, on dirait que tout a été balayé par l'amour, par l'intrigue et par cette Éva qui porte le même prénom que ma grand-mère... déjà là, il me semble que je me doutais qu'elle ne pouvait pas être ennuyante celle-là!

Objectif PAL #40.

17 commentaires:

Élianthe a dit...

Jules, ne te dénigre pas, je trouve que tu es parles très bien de ce roman! En tout cas, tu m'as donné envie de le lire toutes affaires cessantes! P.S. Comment va la grossesse ces temps-ci?

zarline a dit...

Ca m'a l'air beaucoup plus tentant que la littérature indienne ;-)

Jules a dit...

Élianthe: en tout cas, c'est vraiment une belle surprise ce roman!!! La grossesse va bien... je me fatigue plus rapidement, mais assise avec un livre, je suis super bien!!! :)

Zarline: cette fois-ci, c'est garanti!! ;p

La plume et la page a dit...

Ca a l'air d'être une très jolie histoire!

Jules a dit...

La plume: oui, je suis passée par toute une gamme d'émotions avec ce livre!

Venise a dit...

Que je suis contente ! Tu fais ma journée. C'est fou, ça me remplis de joie. J'ai tellement aimé, tu le sais, mon coup de coeur 2009, mais en même temps, plus je m'exclame, plus j'ai peur que les autres se basent là-dessus et soient déçus. Il faut le dire, d'un être humain à l'autre, d'un vécu à l'autre, d'une humeur à l'autre, ça varie tellement.

Je n'ai pas pu vivre l'expérience de le lire d'un coup, mais avoir su ce qui se tramait au bout de ses lignes, je m'en serais réserver le temps.

Youpi!

Jules a dit...

Venise: j'entre toujours dans un livre acclamé à reculons, parce que j'ai vraiment peur d'être déçue... mais ce n'est pas le cas ici. Ce Onil m'a tenue en haleine, le p'tit mauzus!! :)

Flo a dit...

Bonjour ! J'aime beaucoup votre blog, mais j'aimerai savoir que signigie "PAL" à la fin de chaque article ? Désolé, je suis nouvelle sur votre blog ! En tout cas je le trouve très intéressant, et aimant beaucoup lire, je m'appuie fortement sur votre blog pour la sélection de mes lectures.

Jules a dit...

Flo: merci de prendre mes choix en considération! PAL = pile à lire... en août une bloggeuse avait lancé l'idée de comptabiliser les livres que nous possédions en rapport avec ceux que nous achetions... Donc, depuis, j'ai lu 40 livres de cette PAL!

Cynthia a dit...

Je ne me lasse pas du genre épistolaire, je le note ;)

Jules a dit...

Cynthia: surtout lorsque les lettres ne sont pas trop longues et qu'il y a autre chose autour...

Suzanne a dit...

Là je n'ai plus le choix. Venise et maintenant toi alors là je craque, il me le faut. Merci de ce beau billet.
Belle journée.

Jules a dit...

Suzanne: craque, craque, ça vaut le coup!

Karine:) a dit...

Une autre lecture québécoise que je note! Décidément, je vais m'y remettre!

Anonyme a dit...

|Jimmy Choo Reveal jeweled suede sandals
|Jimmy Choo Ryder Embossed Leather Sandals Pump
|Jimmy Choo Shaded Elaphe snakeskin sandals
|Jimmy Choo Silk satin peep toe sandals
|Jimmy Choo Silver Patent Leather High-heeled Sandals
Christian Louboutin Rolando Hidden-Platform Pump-Blue
Christian Louboutin STAR PRIVE 120 SLINGBACKS
Jimmy Choo BootsJimmy Choo Boots

michel a dit...

C'est l'un des romans les plus émouvants que j'ai lu de toute ma vie. Moi je devais arrêter par moment. Trop intense... Je ne comprends pas qu'il n'ai pas été mis en nomination pour un prix....

Jules a dit...

C'est vrai que c'est assez intense et c'est aussi vrai qu'elle se mériterait bien un prix... mais au Québec ce sont toujours les mêmes qui gagnent...