jeudi 31 décembre 2009

La grosse femme d'à côté est enceinte, Michel Tremblay.

Montréal, le 2 mai 1942. La rue Fabre sort de son engourdissement. Tois petites filles tricotent. Le chat Duplessis sort dans la ruelle. Thérèse et Marcel jouent au parc Lafontaine. Édouard passe ses nuits dehors. La grosse femme d'à côté est enceinte.

Le monde de Michel Tremblay n'a plus besoin de présentation. Avec La grosse femme d'à côté est enceinte, le romancier a emprunté au dramaturge ses personnages les plus attachants. Jamais la réalité n'aura été aussi réelle, fiction aussi imaginaire, peinture aussi vraie. Entrez dans l'univers des Chroniques du Plateau Mont-Royal par la voie indiquée et, comme des miliers de lecteurs, laissez-vous émouvoir par les habitants de ce quartier populaire de l'Est de Montréal que réunit un même appétit de vivre.

Tiré des Chroniques du Plateau-Mont-Royal, ce roman est le premier que je lis de cet auteur fétiche du Québec. En réalité, après avoir abandonné ce livre à l'adolescence, j'ai refait une tentative non sans grands efforts! Il m'a fallu presque la moitié des 186 pages qu'il comporte pour crier au génie... Beaucoup de personnages, un langage parlé plutôt qu'écrit et des histoires banales ont presque eu raison de moi.

Petit à petit l'idée a fait son chemin, les références (qui me sont si chères!) se sont installées et j'ai pu profiter de cette culture québécoise des année 40. En lisant Tremblay, j'ai retrouvé des histoires de famille semblables aux miennes: les corsets de ma grand-mère pendant la grossesse, l'arrachage de dents au profit du dentier, les soirées sur le balcon et les soupers de famille où c'est toujours la même qui fait tout!

Je dirais que c'est un livre confortable, un genre d'album souvenirs d'une époque qui m'est totalement inconnue. Je n'aurais jamais pensé cela à mes débuts d'aventure avec M.Tremblay et si je m'accrochais à la dédicade où il me souhaite "bon courage", je peux maintenant affirmer que ce n'est pas à reculons que je lirai la suite de ces chroniques...

9 commentaires:

Naina a dit...

Michel Tremblay est le seul auteur québécois dont j'ai lu un livre ("L'Homme qui entendait siffler une bouilloire").

Karine:) a dit...

Je suis bien d'accord pour ton qualificatif... un livre confortable!!! Et les personnages reviennent d'une oeuvre à l'autre, pour plusieurs d'entre elles!! Je pense que je t'ai souhaité bonne année déjà.. mais je réitère!!!

Jules a dit...

Naina: il te reste tant àa découvrir alors! Profite de 2010! :P

Karine: c'est ce que j'ai cru comprendre, tu les as lues ces chroniques? Bonne année à toi aussi ma chère!

Mirianne a dit...

J'ai lu les chroniques et mon préféré est Le premier quartier de la lune! Bonne année à toi!

Malice a dit...

Un coup de Cœur pour ce livre, et depuis je suis une fan de Tremblay ! Vu au Centre Culturel Canadien à Paris. J'ai lu les chronique aussi, il me reste plus qu'une à lire. Et peut-être à relire Le premier quartier de la lune !

Aelys a dit...

C'est un auteur que je viens de découvrir avec bonheur...

Jules a dit...

Mirianne: il me reste tant à lire, c'est uen bonne brique!! Bonne année!

Malice: il a une vraie fan outre-mer!! :)

Aelys: j'ai mis tout ce temps pour arriver à cette idole du Québec, j'ai presque honte!!

Grominou a dit...

Ouf, tu m'as fait peur, au début de ton billet j'ai cru que tu n'avais pas aimé! Ça avait été un gros coup de coeur, de même que le suivant, Thérèse et Pierrette...!

Anonyme a dit...

Christian Louboutin Spiked Platform Slingback |Christian Louboutin Spiked Platform Slingback
Christian Louboutin Strappy Platform Sandal |Christian Louboutin Strappy Platform Sandal
Christian Louboutin Straratata 140 glitter sandals |Christian Louboutin Straratata 140 glitter sandals
Christian Louboutin Straratata 140 suede sandals |Christian Louboutin Straratata 140 suede sandals
Christian Louboutin DV Diamonds 100 sandals
Christian Louboutin Ernesta patent sandals