mardi 10 juin 2008

Nouvelles africaines III: La Madone noire, Doris Lessing.

C'est dans le souvenir de ses années passées en Rhodésie (aujourd'hui le Zimbabwe) que l'auteur des Enfants de la violence et du Carnet d'or a puisé la matière de ces nouvelles. Noirs asservis et humiliés - les uns se résignant, les autres se réfugiant dans un silence hostile -, Afrikaners et Anglais, colons opulents, " petits Blancs " paupérisés redoutant de tomber au niveau des Noirs : à travers une foule de personnages parfois tragiques, parfois dérisoires, campés en quelques pages avec un art parfait, Doris Lessing donne un tableau saisissant de l'Afrique australe des années 1970. Ce troisième volume des Nouvelles africaines réunit dix-neuf nouvelles. Sans une once d'emphase, avec la densité, le frémissement et l extrême finesse dune écriture capable de saisir les émotions les plus subtiles, les réactions les plus complexes, Doris Lessing vient de peindre le portrait inoubliable et insupportable de la lèpre raciste.

Dix-neuf nouvelles sur un peu plus de 535 pages, c'est du sport! Pour chaque nouvelle, on se retrouve rapidement dans le vif du sujet et la fin s'amène parfois très rapidement. Pas nécessairement avec une chute spectaculaire ou moralisatrice, mais l'effet montagne-russe, selon moi, essouffle le lecteur. C'est un livre à lire plus lentement que les deux premiers... Dans cette série de nouvelles africaines, Madame Lessing nous dresse un parfait bilan d'un environnement rustique. Elle parle de scarabées (oui!), de chiens, de longues herbes jaunes, de souffrances profondes, de justice ignorée, de misère, de richesse, d'envie, de paysages à couper le souffle, de traditions, etc. Tant de sujets y sont traités qu'on ne peut qu'apprécier la vaste connaissance de l'auteure pour cette partie du monde plutôt méconnue. Pour un dépaysement total et un retour sur l'exploitation malsaine des colons en Afrique, c'est tout indiqué. On y plonge facilement.

Ceci complète la lecture de la première série de mon été!

7 commentaires:

Karine a dit...

Dis donc, c'est rapido! Ces nouvelles semblent bien tentantes... mais je ne sais pas si j'aurai le courage de lire les trois recueils!

JULES a dit...

Karine: tu n'es pas obligée de lire les 3! Le premier reste mon préféré...

maijo a dit...

Ton billet me donne vraiment envie. Je sens que je vais faire des recherches à la bibli.

JULES a dit...

Maijo: as-tu lu La ferme africaine de Karen Blixen? Même genre...

Gambadou a dit...

j'aime beaucoup cette auteur et je ne connais pas celui là. Je note

Mrs Pillsbury a dit...

J'ai failli acheter les 2 bouquins hier puis me suis ravisée en me disant qu'il fallait que j'attende ton commentaire..

JULES a dit...

Mrs.Pills: il y a trois tomes ma chère!