vendredi 27 août 2010

Une petite fille trop gâtée, Ann Rule.

Sur ses photos de mariage, la frêle Pat pose au côté de Tom telle une ravissante Scarlett. Elle rêve de plantations, de jardins de roses et de réceptions chics dans les résidences huppées d’Atlanta. Deux mois plus tard, tous ses espoirs sont réduits à néant : son bel époux est accusé d’avoir sauvagement assassiné ses propres parents.


Ce roman d’Ann Rule est un véritable tour de force : un tourbillon d’amour insatisfait, de passions et de désirs incontrôlables, une série de crimes brillamment orchestrés, et au centre de cette spirale mortelle, une jeune femme habituée à ce qu’on lui passe tous ses caprices.

Un roman lu en deux mois! Pourquoi n'ai-je pas abandonné? Parce que c'est un roman policier (thriller, c'est un peu trop fort à mon goût!) et que j'ai eu envie de connaître le meurtrier!!! Pour cette simple raison, j'ai été coincée et j'ai peiné pour lire la première moitié du livre où sont décrits tous les personnages. Elle dresse leur portrait social et psychologique de façon claire avec une écriture sans flafla à la limite de l'ennuyant. Le talent d'enquêteur (et non d'écrivaine!) d'Ann Rule prend vraiment son envol à la deuxième partie du livre avec les enquêtes, les procès et les personnages qui dévoilent leur côté plus croche. À partir de ce moment tout déboule et on commence à comprendre bien des choses.

La vedette de ce roman est Pat à qui on ne refuse rien et qui m'a énervée au plus haut point. Sa mère et son beau-père sont à genoux devant elle quoi qu'elle fasse et franchement j'ai eu envie de brasser ses parents pour qu'ils réalisent quelle manipulatrice ils avaient mis au monde! Sassenach qualifie Pat de toxique et je ne saurais mieux dire. Tout ce qu'elle touche se transforme en cauchemar et chacun trouve toujours le moyen de fermer les yeux comme éblouie par sa beauté et sa fragilité. Le pire dans tout cela, c'est le beau Tom qui paiera cher son amour pour elle... Je n'en dis pas plus, les avis sont partagés, c'est à lire pour découvrir comment un petit bout de femme peut mener le monde en bateau aussi facilement!

Merci aux Éditions Michel Lafon pour cette envoi.

8 commentaires:

Aelys a dit...

La quatrième est tentante, mais je crains le style qui fait naître l'ennui...

Jules a dit...

Aelys: il faut persister, mais ce n'est pas toujours évident!

Joelle a dit...

Je me suis énervée plus d'une fois contre Pat et son entourage lors de cette lecture ... du coup, malgré son début lent (on peut comprendre qu'il faut tout mettre en place pour mieux comprendre ensuite les agissements de tous les personnages mais c'est vrai qu'il faut un peu s'accrocher au départ), c'est une lecture qui m'aura bien marquée ;)

Jules a dit...

Joelle: surtout quand on pense qu'elle a vraiment existé celle-là!!!

Suzanne a dit...

Les écrits de Ann Rule ne sont pas de grandes oeuvres car, comme tu le soulignes dans ton billet, cette dame n'est pas vraiment écrivaine. Cependant, ce qu'elle décrit dans la plupart de ses écrits ne manque pas d'intérêt pour les amoureux/amoureuses de faits divers.
Belle journée gentille dame.

Jules a dit...

Suzanne: c'était mon premier Rule, je ne peux juger pour les autres. Elle a su me récupérer à partir de la deuxième moitié... ce n'est pas rien puisque j'abandonne facilement un livre! Belle journée à toi aussi! ;op

jasmine a dit...

ce livre est captivant c'est son deuxième que je lis, et je me suis pas ennuiyer en plus que c véridique c vraiment un livre à livre

Anonyme a dit...

une vraie manipulatrice cette Pat. Il me reste 312 pages a lire. J espere qu une personne de son entourage va se reveiller.....