jeudi 1 janvier 2009

The woman in white, Wilkie Collins.

Dans la fournaise de l'été, en ce milieu du XIXe siècle, William Hartright, jeune professeur de dessin émérite, s'apprête à quitter Londres pour enseigner l'aquarelle à deux jeunes filles de l'aristocratie, dans le Cumberland. Il laisse derrière lui la vie trépidante de la ville et ses étranges incidents, comme cette rencontre en pleine nuit avec une jeune femme terrorisée, toute de blanc vêtue, semblant fuir un invisible danger... Mais la campagne anglaise, malgré ses charmes bucoliques, n'apaise pas le jeune William autant qu'il le souhaiterait. La demeure de Limmeridge recèle en effet de bien lourds secrets, et lorsque resurgit la mystérieuse Dame en blanc, il est bien difficile d'affirmer qu'il ne s'agit pas d'un présage funeste...

Même en version originale anglaise le niveau de langage est des plus simple tout comme l'intrigue. Rien n'est laissé dans le noir; tout nous est expliqué en ce qui concerne les mystères. C'est un excellent livre pour les lecteurs débutants de polar ou les intermédiaires en langue anglaise... Pour le reste, les 104 pages ne m'ont guère attirée plus qu'il le faut. Des ingrédients tels que des personnages typés (le monsieur gentil, la belle jeune femme et sa soeur poilue, le mari méchant et ses acolytes...), un secret, des meurtres et quelques femmes mystérieuses ont été regroupés pour créer un curieux mélange assez fade. Quelques rebondissements (assez prévisibles) agrémentent le tout, mais pas assez pour stimuler une lectrice un peu plus expérimentée!

Proposé dans le cadre du Blogoclub, j'aurais préféré un autre auteur puisque celui-ci ne m'avait pas du tout plu avec Pierre de lune... Mais bon, on suit la vague, c'est le but du jeu! C'est un classique de la littérature anglaise et on ne doit pas cracher sur ces pionniers dans le genre...

19 commentaires:

Anjelica a dit...

je ne peux rien en dire puisque je l'ai à peine commencé :(

Je te souhaite une belle année 2009 à toi et à ceux qui tu aimes :)

Mais surtout surtout la SANTE !

Karine :) a dit...

Je n'ai pas eu le temps de le lire, ni même de l'ouvrir, celui-là... mais explique moi... 104 pages?? Mon exemplaire en a près de 600!!!

Bellesahi a dit...

Je te souhaite une très belle année 2009 !

sylire a dit...

C'est le principe des lectures communes de proposer des lectures différentes d'une fois sur l'autre et parfois on n'accroche pas. Merci d'avoir joué le jeu. C'est sympa aussi les avis divergeants.

sylire a dit...

Bonne année 2009 j'oubliais !

Julien a dit...

Suis-je donc un lecteur expérimenté pour avoir trouvé assez mièvre l'intrigue de "La dame en blanc" ?? Le style de Collins est très bon, mais cela ne suffit à pas faire de ce roman un modèle du genre.

J'ai tiqué également sur les 104 pages ! La version anglais est en format A4 ?

Meilleurs voeux pour 2009 !

Jules a dit...

Anjelica: parfois il faut faire relâche pour faire autre chose!!

Karine: hein?! On parle du même livre?! Je n'aurais pas supporter autant de pages...

Bellesahi: bonne année!!!

Sylire: c'est ce qui est amusant, on ne peut tous aimer le même livre! Bonne année!

Julien: J'ai l'édition d'Oxford University Press et elle fait bien 104 pages...

Karine :) a dit...

Jules: C'est vraiment weird... j'ai l'édition Penguin Classics (écrit quand même d'une grosseur normale) et ce sont bien les mêmes personnages... Je suis en train de me demander si tu n'as pas lu une version abrégée... c'est trooop weird une si grande différence de pages! De toute façon, vu que tu n'as pas accroché, c'est peut-être aussi bien comme ça!

Jules a dit...

Karine: on parle bien de The women in white??

maijo a dit...

Hé, hé, je l'ai lu pendant les vacances et j'en ai eu également pour plus de 104 pages... Je suis assez d'accord avec toi, même si je pense que la lecture vaut le détour comme un classique du genre.

Soie a dit...

Mon avis rejoint le tien.
J'ai lu la version française qui fait près de 500 pages ... voilà un mystère de plus ...sourire ..

Soie a dit...

bonne année :-) !

Anonyme a dit...

Jules, tu es sûre d'avoir tout lu? 104 pages, seulement ton roman!!
J'ai trouvé ce roman très très bien construit et haletant. Fosco est un superbe méchant, Laura une superbe victime énervante!!! Bref, un bonheur à lire :-)
Katell

Karine :) a dit...

Jules: Oui oui, je parle de "The woman in white", de Wilkie Collins!!! Le monde est définitivement rempli de mystère!! S'il avait fait 104 pages, j'aurais osé tenter de le lire pour le premier!!!

Jules a dit...

Karine et Katell: je ne comprends pas du tout pourquoi je n'avais que 104 pages!!! :(

kali a dit...

Décidément il ne fait pas l'unanimité, je ne regrette pas d'avoir lu un autre titre!
Au passage, bonne année à vous trois (je n'oublie pas Felfel) :-)

Mirontaine a dit...

J'ai apprécié cette lecture,peut-être parce que je suis novice en polar!
Ces 104 pages sont un mystère!

Praline a dit...

Bonne année Jules !

漢美女 a dit...

(法新社a倫敦二B十WE四日電) 「情色二零零七」情趣產品大產自二十三日起在倫敦的肯辛頓奧林匹亞展覽館舉成人電影行,倫敦成人電影人擺脫對性的保守態度踴躍參觀,許多穿皮衣與塑膠緊身衣的好色之徒擠進這項成人網站世界規模最大的成人生活展,估計三天展期可吸引八萬多好奇民眾參觀。色情

活動計畫負責人a片下載米里根承諾:「要搞浪漫、誘惑人、玩虐待,你渴望的我們都有。」
成人網站
他說:「時髦的設計成人影片與華麗女裝,從吊飾到束腹到真人大小的雕塑,是我們由a片今年展出的數千件產品精av選出的一部分,A片下載參展產品還包括時尚服飾、貼身女用內在美、鞋子、珠寶、玩具、影片、藝術av女優成人影片圖書及遊戲,更不要說性愛輔具及馬術裝備。」
色情
參觀民眾遊覽情色電影A片百五十多個攤位,有性感服AV裝、玩具a片及情色食品,迎合各種品味。

情色大舞台上表演的是美國野蠻搖滾歌手瑪莉蓮曼森的前妻─情色電影全世色情影片界頭牌脫衣舞孃黛塔范提思,這是她今年在英情色國唯一一場表演。

以一九四零年代風格演出的黛塔范提思表演性感的天堂鳥、旋轉木馬及羽扇等舞蹈AV女優

參展攤位有的推廣情趣用品,有的公開展示人體藝術和人體雕塑,也有情色藝術家工會成員提供建議。