vendredi 12 septembre 2008

La porte des enfers, Laurent Gaudé.

Le roman de L. Gaudé met en scène la vengeance de Filippo Scalfaro, dont le fils a été tué d'une balle perdue dans les rues de Naples en 1980. Dans les guerres, la pauvreté ou l'exil, l'auteur cherche à faire entendre la dimension solaire dont chaque personnage illumine sa propre trajectoire.

Un goût amer que cette vengeance... j'abandonne à la page 48. Le soleil des Scorta est de loin supérieur, dès les premières pages...

17 commentaires:

réjean a dit...

Je n'ai pas beaucoup d'affinités avec l'univers de cet auteur. Je n'avais pas aimé Le soleil des Scorta, donc je ne lirai pas ce nouveau roman...

JULES a dit...

Réjean: surtout que celui-ci a un univers très particulier à des miles du Soleil!

n-talo a dit...

ça c'est un truc je sais pas faire ... laisser un livre, je vais toujours jusqu'à la dernière page, j'ai parfois eu de bonne surprise mais quelques livre lourd à lire alors dis moi comment tu motives l'arrêt parce que quand même quelqu'un l'a écris, d'autre ont travaillé pour le publier ... etc ????

JULES a dit...

n-talo: je motive mon arrêt par la liberté de dire non quand quelque chose ne me plaît pas...

Anjelica a dit...

je l'ai noté mais je suis comme toi quand cela ne me plait pas, j'abandonne et sans regrets. Il y a tant de livres à lire et s'y je suis masochiste ce n'est pas dans ce cas! Mr Anjelica est plus persévérant dans ce domaine.

JULES a dit...

Anjelica: Antonio est aussi plus persévérant, ils doivent avoir cela dans leur nature!

sylire a dit...

Tiens tu abandonnes... J'ai lu de très bonnes critiques de ce livre, j'ai donc envie de le lire. J'avais adoré Le soleil des Scorta et bien aimé Eldorado.

Gambadou a dit...

Ca a été pour moi un coup de coeur. Beaucoup de souffrance, mais aussi beaucoup d'amour

Le Bookomaton a dit...

Groumpf, moi je me suis accrochée jusqu'au bout (je ne sais pas bien pourquoi je l'ai fait, peut-être une curiosité de mauvais aloi), mais pas de bonne surprise... J'ai trouvé l'ensemble bien médiocre !

JULES a dit...

Sylire: j'ai trouvé ce livre très à l'opposé du Solei des Scorta! Même si la vengeance en est le thème principal.

Gambadou::)

Bookomaton: tu me confirmes mes pensées!

Karine a dit...

Je l'avais noté au départ... et là, plus ça va, moins je suis certaine que j'ai le goût de le lire... surtout qu'on s'entend qu'il n'est pas donné par ici!!

JULES a dit...

Karine: les livres d'Actes Sud sont très beaux et trop chers, on s'entend!

Grominou a dit...

Zut alors! J'ai adoré tous ses autres romans, j'espère que j'aimerai celui-là plus que toi!

Pour ce qui est de l'abandon, je suis comme toi, en général si je n'accroche pas, je passe à autre chose!

chris89 a dit...

Après 160 pages je suis vraiment emballé. Je ne connaissais pas Laurent Gaudé et je ne suis pas déçu. Du coup, d'autres titres vont surement enrichir la PAL.

Julien a dit...

D'accord avec chris89. En plus, la vengeance n'est pas le theme principal de ce livre d'apres moi, meme si effectivement les 50 premieres pages le laissent penser. La relation, l'amour entre le pere et le fils, et reciproquement, est de loin plus interessante. Elle est aussi plus centrale. C'est elle qui fait l'histoire, et la beaute du roman je trouve. Le deuil aussi, surtout ici. Et un peu d'imaginaire... la vengeance est vite oubliee par le lecteur une fois la porte des enfers "franchie". En tout cas, vous m'avez donne envie de lire le soleil des scorta!

pom' a dit...

le titre m'a accroché , espèrons que je vais aimé, tu me fait peur là

Nicolas a dit...

D'accord avec toi, loi derrière Le soleil des Scorta. Au final, Gaudé me déçoit un peu, il a un bon style, mais ses textes sont rarement inoubliables.