lundi 24 mars 2008

Le portrait, Pierre Assouline.

Et si un tableau pouvait parler ? Dire tout ce qu'il voit et tout ce qu'il entend, partout où il est accroché ? Le portrait de la baronne Betty de Rothschild, peint par Ingres en 1848, raconte, à travers ce roman surprenant, un siècle et demi des fastes et des tourments de sa famille, l'une des dynasties financières les plus légendaires et secrètes d'Europe.


Je découvre Assouline en toute beauté par l'entremise de cette chère Betty, femme juive de la haute société française. Je n'insisterai pas sur le fait que les Rothschild furent l'une des seules "grandes familles" israélites de France, parce que je n'aime pas m'attarder sur les religions en général et sur tout l'univers politique qui en découle... mais je puis vous affirmer qu'Assouline démontre un grand talent de conteur historique loin d'être ennuyant! Des dizaines de phrases auraient pu être ajoutées à mon commentaire tant il y a matière à le vénérer. Il est vrai que l'on peut se perdre dans la descendance d'une telle famille et tout l'étalement des hautes sphères qu'elle fréquente (Chopin, Balzac, etc.), mais l'idée de faire parler un tableau d'une mère entoure ce roman de profonds sentiments et nous fait oublier le sérieux du sujet que peut être celui de la dilapidation d'un héritage familial. On y suit son périple à travers les années, la guerre, les successions et les visites en musée, en plus découvrir les dessous de sa création et son avant-gardisme... Séduite par la couverture, je ne suis pas déçue que pour une fois, elle en est le thème principal du livre! Un excellent voyage dans l'aristrocratie du 19ième siècle.

Pour en savoir plus sur la famille Rothschild, ici.

7 commentaires:

Gamadou a dit...

Il tournait dans mon groupe littéraire avec de telles critiques négatives que je ne l'ai pas lu;.. Tu me fais changer de point de vue !!!

n-talo a dit...

si comme moi tu aimes écouter pierre assouline alors rendez vous ici : http://www.canalacademie.com/La-Republique-des-livres.html
à bon entendeur, bises

Nélimuse a dit...

Tu me donnes le goût... de le lire!

Karine a dit...

Moi aussi j'avais entendu des critiques négatives mais il me tentait tout de même... maintenant j'ai une bonne raison (comme s'il m'en fallait!!!!)

Hors-sujet: J'écoute la radio ce matin... et devine ce qu'ils annoncent cette nuit??? DE LA NEIGE!!! Je vais pleurer, je pense!!!!

Joelle a dit...

Il m'a moyennement plu car je me suis perdue dans la première partie, avec tous les détails sur des gens que je ne connaissais pas (je connais très mal cette période historique) mais j'ai trouvé quelques phrases très savoureuses. Par contre, j'ai aimé l'étude de la peinture proprement dite. Et comme Gambadou, il a tourné dans mon club de lecture et n'a pas eu de bonnes critiques dans l'ensemble !

JULES a dit...

Gambadou, Nélimuse, Karine et Joelle: je pense que c'est effectivement un livre pour public averti...

N-Talo: je passerai écouter. Merci!

Gaël a dit...

L'approche de l'histoire a le mérite d'être originale. À découvrir...