dimanche 1 avril 2007

Courir avec des ciseaux, Augusten Burroughs.

Augusten a toujours su qu'il était différent. Mais différent de qui, de quoi ? De l'Amérique des années 70 ? De sa mère, complètement psychotique, qui se fait tripoter par la femme du pasteur en déclamant des poèmes ? De son père, alcoolique, qui testerait bien le couteau à pain sur la gorge de sa femme ? De son psy et tuteur légal, encore plus déjanté, qui lit l'avenir dans ses étrons, une Bible à la main ? Augusten verra bien. En attendant, il vit, tout simplement. pense à l'avenir. Il sera star, ou docteur, ou coiffeur. Il arrêtera de manger des croquettes pour chats. Ou pas. Récit d'une adolescence pas comme les autres dans une époque pas comme les autres.



Histoire de science-fiction? Drame psychologique? Biographie romancée ou exagérée? INVRAISEMBLABLE ET INIMAGINABLE. J'aimerais que quelqu'un me dise ce qui est vrai ou faux dans tout ce récit... J'ai refermé ce livre en me disant que le bon dicton qui dit qu'on se sait pas ce qui se passe derrière les rideaux collait très bien à cette histoire. Tout le monde sait que les familles dysfonctionnelles existent, mais à quel point l'étendue du "invivable" se situe, ça c'est beaucoup moins clair. Ce que vivent la famille du Dr.Finch et celle d'Augusten m'a plus d'une fois révoltée! Abus de pouvoir et abus sexuel. Liberté totale d'action et de parole. Je suis catégorique, certains parents ne sont pas dignes d'avoir des enfants... Si le quatrième de couverture vous choque, ne lisez pas ce livre, parce que ce qui se trouve à l'intérieur est au moins dix fois pire! Je trouve que l'extrait ci-bas résume assez bien le livre dans son ensemble. À noter, les curiosités divertissantes ne sont pas toujours de bon goût.



"Notre vie est une infinie étendue de misère, ponctuée de nourriture industrielles, de crises passagères ou de curiosités divertissantes." p.288



Contrairement à mon habitude où je ne cherche pas à en savoir plus long sur l'auteur (un peu comme le réalisateur d'un film, je m'intéresse toujours plus aux personnages...), dans le cas de Burroughs, j'ai voulu voir et savoir le résultat d'une telle enfance! Son site où il tient également un blog.

5 commentaires:

florinette a dit...

Je ne lirai pas ce livre qui m'a été déconseillé par ma tante, elle n'a même pas pu le terminer et m'en a résumé quelques lignes, résultat beurk !

cathulu a dit...

J'hésiatias à l'acheter...merci d eme faire faire des économies!

Chimère a dit...

Ah j'ai adoré l'humour totalement abracadabrant (mais j'ai un sens de l'humour débile je le reconnais) Au moins, on peut en toute objectivité se dire que son enfance et son adolescence n'a pas pu être pire que ça. Ce fut un vrai coup de coeur ! Déboire la suite des aventures d'Augusten arrive bientôt chez 10/18, vais me faire un plaisir de savoir ce qui a pu lui arriver de pire après avoir quitté ces fous furieux.

Anonyme a dit...

Personnellement j'ai tout bonnement adoré.
Je lis la suite, et avec plaisir.
Je ne vois pas en quoi un roman qui s'éloigne de nos idées préconçues, et qui est même de temps à autre à la limite du choquant en est pour autant un mauvais roman.
Mais soit. Chacun son avis.

Anonyme a dit...

Jimmy Choo BootsJimmy Choo Boots
|Jimmy Choo 'Buzz' Caged Sandal
|Jimmy Choo 'Clue' Glitter Slingback sandals
|Jimmy Choo 'Egypt d'Orsay Leather Pump
|Jimmy Choo Adore lace-front sandals
|Jimmy Choo Atlas strappy sandals
Christian Louboutin Bicho Striped Suede Pump(gray)
Christian Louboutin Big Lips 120 calf hair pumps
Christian Louboutin Bowed Zebra Suede Peep-Toes