dimanche 29 mars 2009

La femme du V, Douglas Kennedy.

Harry Ricks a dû quitter précipitamment les Etats-Unis pour Paris suite à une série de désastres personnels. Il est logé dans une chambre de bonne du faubourg Saint-Martin et a du mal à joindre les deux bouts. C'est alors qu'il fait la connaissance de Margit, une belle et mystérieuse Hongroise. Il succombe à une passion pour cette femme sensuelle et plus âgée. Sa vie prend une tournure inattendue.


Je ne me trompe pas en choisisant Douglas Kennedy lorsque j'ai le goût d'une valeur sûre pour me redonner de l'espoir en la littérature. À certains moments, j'ai l'impression d'enchaîner les livres (pas mauvais!) mais juste "OK"... Son mélange de policier du dimanche, d'aventures amoureuses light et son écriture entraînante met un baume sur mon cerveau endolori par les trop philosophiques, les sans rythme ou les "pas mon genre".

C'est vrai que dans le cas présent, la tournure des événements des derniers chapitres m'a laissée perplexe et un peu déçue, mais ce n'est qu'une infime portion du roman et ceci ne changera rien au fait que l'auteur a su me tenir en haleine pendant quelques heures avec les multiples mésaventures de ce pauvre Harry. Il n'a pas de chance et tout converge vers lui, c'est à se demander s'il réussira une sortie sans dégâts et avec tous ses membres!

Douglas Kennedy sera au prochain Salon du livre de Québec.

13 commentaires:

Leiloona a dit...

Hum, c'est un auteur que je lis l'été, et généralement j'engloutis son livre ! :D
Je n'ai pas lu celui-ci encore.

keisha a dit...

Ses livres sont agréables à lire, mais je n'ai pas aimé celui ci, je préfère le réel!!!

freude a dit...

C'est vrai que c'est agréable à lire. Je n'ai pas lu celui-là ni son polar qui paraît-il est super !

virginie a dit...

j'ai lu deux ou trois romans de cet auteur (l'été comme Leiloona), pas mal, mais celui-ci ne me tentait pas beaucoup !

La pyrénéenne a dit...

J' ai aimé pas mal de ses livres ... j' ai même adoré " La poursuite du bonheur " mais celui-là , je ne l'ai pas trouvé terrible !

SYLIRE a dit...

Je n'ai lu qu'une fois D Kennedy mais c'est vrai que la lecture avait été très agréable, sans prise de tête.

Jules a dit...

Leiloona: ah oui! un peu comme Levy, Musso, Gavalda... léger!

Keisha: moi aussi, c'est la portion qui m'a déçue d'ailleurs...

Freude: parles-tu de Cul-de-sac?

Virginie: mais quand même il accroche son lecteur!

La Pyrénéeene: ça m'encourage pour tous les autres que je n'ai pas encore lus! :P

Sylire: tu devrais choisir cet auteur pour un prochain Blogoclub!

Naniela a dit...

Je suis tout à fait d'accord avec ton analyse. Je me reconnais dans ta description des "juste OK" et j'ajouterai les "Bof...", les "m'ouaich" et les "j'comprends rien"!
Comment va ta santé?

Gambadou a dit...

je le garde comme Leiloona pour l'été

Karine :) a dit...

Crois-le ou non, je n'ai jamais lu Douglas Kennedy... je ne sais pas si je commencerai par celui-ci!

Jules a dit...

Naniela: ça va mieux merci! Sauf le dos, mais le reste ça roule!!

Gambadou: tout à fait raisonnable!!

Karine: Hein? Toi qui lit tout, tout... Je commencerai par Cul-de-sac pour ne pas trop t'ennuyer...

liliba a dit...

Je ne l'ai pas lu, mais je ne suis pas fan de Douglas Kennedy, et pourtant j'en ai lu 3 ou 4 sur les conseils -exhortations !- de mes copines de biblio, mais... je n'accroche pas...

Géraldine a dit...

Ce livre est dans ma PAL. J'ai lu 2 douglas Kennedy mais c'est vrai que je recule un peu la lecture de celui ci car j'en ai lu des avis variés... Y paraît que ce livre est vraiment différent des autres livres de l'auteur.