lundi 2 mars 2009

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme, Stefan Zweig.

Scandale dans une pension de famille " comme il faut ", sur la Côte d'Azur du début du siècle : Mme Henriette, la femme d'un des clients, s'est enfuie avec un jeune homme qui pourtant n'avait passé là qu'une journée...

Seul le narrateur tente de comprendre cette " créature sans moralité ", avec l'aide inattendue d'une vieille dame anglaise très distinguée, qui lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimés chez la fugitive.

Ce récit d'une passion foudroyante, bref et aigu comme les affectionnait l'auteur d'Amok et du Joueur d'échecs, est une de ses plus incontestables réussites.


Écrit en 1927, ce livre percute le lecteur par ses thèmes abordés toujours d'actualité: les aventures fortuites entre une femme plus âgée et un jeune homme (aventures qui dérangent encore!), l'attrait du jeu et le suicide. Cette chère Henriette n'est qu'un prétexte pour engager le discussion entre le narrateur et une certaine Mrs.C... qui a bien des choses à dévoiler.

Il ne m'est pas nécessaire de chanter sur les toits tous les mérites de cet auteur qui a fait ses preuves plus d'une fois, mais de le retrouver à l'époque des années folles donne une autre dimension à cet écrivain que j'ai adoré lire dans Amok, Marie-Antoinette et Le joueur d'échecs.

Ce roman traite de coups de coeur, d'impulsions et des opportunités auxquels chaque individu ne peut pas toujours résister malgré l'enjeu...

16 commentaires:

Nag a dit...

ahhh Zweig, toujours une valeur sûre et un vrai plaisir de lecture!

keisha a dit...

Et comme il a beaucoup écrit, on a du plaisir encore en perspective!
j'aime beaucoup ces histoires dans l'histoire...

freude a dit...

J'avais bcp aimé ce texte, ainsi que la pièce de théâtre avec Catherine Rich.

Karine :) a dit...

Je pense que tu sais que j'ai beaucoup beaucoup aimé aussi! Je suis totalement vendue à Zweig. Je recherche depuis un bon moment "Marie-Antoinette" d'ailleurs!

Pimpi a dit...

Je viens de découvrir la belle plume de Zweig avec Le Joueur d'Échec. Je pense que celui-ci sera dans mes lectures dès que possible !!

Bob August a dit...

En plus de ses classiques, j'ai aussi lu le journal de cet auteur : je recommande.

kali a dit...

J'aime beaucoup Zweig!! Tu sais qu'il y a une de ses oeuvres qui vient d'être publiée, il y a quelques mois? Me rappelle plus le titre en revanche...

Jules a dit...

À tous: je vois que Zweig fait l'unanimité!! Il me reste encore Le voyage dans le passé à lire, ce sera certainement aussi bien!!

freude a dit...

Je crois que le Zweig que j'ai préféré c'est son "autobiographie: Le monde d'hier. Un régal !

Jules a dit...

Freude: j'ai également noté ce titre!! Merci!

Claudio Pinto a dit...

Ah ce cher Zweig ! Coïncidence, cette semaine j'ai commencé la lecture de La Guérison par l'esprit. Comme toujours percutant.

liliba a dit...

Un vrai chef d'oeuvre, lu plusieurs fois, et toujours avec autant de plaisir.

pagesapages a dit...

J'ai adoré ! (c'est bien banal mon commentaire) Et relu 14 fois son Marie Antoinette !
Et son inédit qui vient d'être publié "Le Voyage dans le passé" est très beau.

AustenGirl a dit...

Je crois bien que mon prochain de Zweig sera Marie-Antoinette ... En attendant j'aime beaucoup celui là !

Bénédicte a dit...

je viens de le finir et j'ai beaucoup aimé bien que ça ne soit pas ma nouvelle préférée je crois que la peur et lettre d'une inconnue ont de toute façon fait de moi une inconditionnelle de Zweig

Bénédicte a dit...

j'aime beaucoup Zweig et j'ai commencé à lire le recueil romans et nouvelles Les récits que je préfère sont pour l'instant La peur et lettre d'une inconnue même si dans vingt quatre heures de la vie d'une femme l'auteur analyse avec beaucoup de justesse la maladie de ce jeune homme et la detresse de cette femme qui malgré sa volonté n'est pas parvenue à le sauver du jeu qui quoiqu'on en dise est une affaire de spécialiste j'espère que tu passeras me faire une petite visite et que tu me laisseras une trace de ton passage A bientôt