mardi 20 janvier 2009

Syngué sabour, Atiq Rahimi.

Dans un contexte de guerre, un homme a reçu une balle dans la nuque et se retrouve immobilisé. Sa femme est auprès de lui, lui parle, et exprime ses émotions sans retenue, sans savoir si son mari l'entend et la comprend. Cette confession la libère de l'oppression conjugale, sociale et religieuse, l'incitant à révéler ses secrets dans le contexte d'un pays semblable à l'Afghanistan.

À mes yeux, ce livre représente toutes les femmes de cette terre dans les cultures où elles sont opprimées, négligées et presque tolérées que pour la reproduction de la race humaine! L'intensité du récit de Rahimi est très évocateur du bouillonnement intérieur de ces femmes à qui on interdit presque tout. Le fait que cette femme mariée profite du coma de son mari pour lui révéler ses tourments les plus intimes a bien quelque chose de pervers et d'immoral en un sens, mais c'est également révoltant pour l'occidentale "libre" de constater que c'est probablement son unique chance de "communiquer" avec cet homme... C'est certainement pour cette raison que les moments où cette narratrice remettait en question ce qu'elle était en train de faire ou de dire m'ont énervée au plus haut point!

Plusieurs facteurs auront enfin fait en sorte que je me réconcilie avec le prix Goncourt. D'abord, le style concis et direct de l'auteur. Ensuite, les scènes dévoilées crûment dans l'urgence de dire les choses comme elles sont. Et pour terminer sur une note moins grave, à cela j'ajouterais que les beaux yeux de l'auteur rencontré au dernier salon du livre de Montréal y sont probablement pour quelque chose! D'ailleurs, j'aimerais vous mentionner que celui-ci a plutôt dédicacé mon livre à une certaine Jolie qu'à la Julie que je suis... Antonio s'est empressé de rectifier en spécifiant que le "u" et le "o" sont difficiles à distinguer dans l'écriture arabe et perse. Comme quoi, tout est bien culturel dans ce livre...

Un coup de coeur définitif en ce début d'année!

19 commentaires:

Venise a dit...

Un coup de coeur définitif. Bon. Ça fait son chemin en moi. Déjà qu'il me tentait. Heureusement que ma fête s'en vient, sinon, je paniquerai un peu.

Merci à toi pour ces recommandations. Elles viennent du coeur, à n'en pas douter !

Jules a dit...

Venise: il m'arrive de ne pas avoir d'inspiration pour un livre que j'ai aimé, mais ici ça vient vraiment du coeur, il n'y aucun doute!!

n-talo a dit...

je comprends que l'a beaucoup aimé, le livre ! , tu en parles si bien que ça donne envie de le lire

Jules a dit...

n-talo: oui ma chère!

Nokomis a dit...

Bonjour Jules!

J'ai :

Un nouveau nom de blogue : L'océan des mots

Une nouvelle adresse : oceandesmots.blogspot.com

Un nouveau pseudo : Nokomis

Je t'y invite, si ça te tente!

Merci! Nélimuse

Jules a dit...

Nokomis: tu aimes le changement toi! :)

Aifelle a dit...

Il est dans ma PAL, je ne vais pas tarder à m'y mettre. J'ai assisté à une rencontre avec l'auteur, je suis entièrement d'accord sur ses beaux yeux et son charme. Je lui ai demandé d'écrire "syngué sabour" en persan sur la dédicace, ce qu'il a fait gentiment, très belle calligraphie !

Naina a dit...

Très beau roman. Je partage ton enthousiasme.

Jules a dit...

Aifelle: il est un peu timide!

Naina: il mérite son prix...

Karine :) a dit...

Comme tu le sais, je l'ai acheté dans les mêmes conditions que toi mais pas encore lu. Tout le monde aime mais le thème me fait définitivement peur... we'll see!

Jules a dit...

Karine: mais non, ne t'en fais pas c'est bien traité!

Flo a dit...

Il est à la biblio et j'ai hâte de le découvrir !

Florinette a dit...

Du coup, après ton billet, je ne sais plus quoi faire avec ce livre, j'ai maintenant très envie de le lire alors que je venais de le retirer de mon carnet suite à des avis plutôt négatifs...

Jules a dit...

Flo: bonne chance!!

Florinette: tout dépend de ce qui te plaît! Moi, une histoire de femme qui n'a que le coma de son mari pour tenter une "certaine" communication me touche beaucoup...

Frisette a dit...

C'est drôle, je l'ai aussi lu il y a peu de temps et je devrais poster ma critique bientôt. Par contre mon avis, sans être négatif, n'est pas aussi enthousiaste que que le tien. J'avais préféré Terre de cendres.

Jules a dit...

Frisette: je ne connaissais pas cet auteur donc le meilleur est à venir?! :)

Katell a dit...

Il fait partie des titres que le Père Noël a déposé au pied du sapin.
Il sera lu bientôt (...mais c'est quand bientôt?)

Jules a dit...

Katell: je ne sais pas si tu es comme moi, mais lorsque je reçois (plutôt rare!) un livre ou que j'en achète un, je suis extrêmement emballée! Puis après, je le mets dans la PAL et du coup je ne retrouve plus l'emballement initial lorsque je le reprends!!! Bizarre... Acheteuse compulsive? :)

dasola a dit...

Bonjour Jules, Synghé sabour est en effet un prix Goncourt mérité. C'est émouvant et tragique. La langue m'a plu, c'est poétique et quel plaisir de le dire autant que de lire. Bonne journée.