dimanche 29 novembre 2009

Les conspirateurs, Shan Sa.

Blond, yeux bleus, sourire triomphant. Un Américain.Belle, déterminée, cruelle. Une Chinoise.Désabusé, cynique, ambitieux. Un Français.Paris, Pékin, Washington.Sur le grand échiquier planétaire, trois espions lancés dans un jeu de rôles et une course-poursuite sans pitié, où plus personne ne sait qui est qui, qui aime qui.

Il y a une petite histoire derrière ce livre. Chaque dimanche, B.O.B. nous propose des partenariats avec plusieurs maisons d'édition. Un certain dimanche d'octobre où je devais sortir, j'avais mandaté mon cher Antonio de me choisir un des livres proposés. Plutôt insatisfaite de son choix, je lui ai proposé de lire le livre à ma place et de me pondre un commentaire! Voilà, pour la toute première fois, il l'a fait et vous constaterez qu'il a beaucoup apprécié ce roman... assez pour me donner le goût de le lire à mon tour!

Avec Les conspirateurs, Shan Sa nous fait faire une incursion dans le monde inquiétant des espions, agents doubles et autres taupes. Ces humains élevés au rang d'armes de pointe mises au points au départ pour la guerre froide, se voient maintenant simples soldats de la guerre économique que se livrent sans pitié les grandes puissances de ce monde: chinois, américains et français. Au travers leur destin de pions, que reste-t-il de leur humanité quand l'amour et la séduction ne sont plus des armes pour faire tomber l'adversaire mais pour se piéger soi-même?

Si les dialogues du début du livre vous semblent factices, ne lâchez pas car l'auteur l'a fait à dessein et vous serez récompensés. Les conspirateurs est un exercice de style dans le genre du roman d'espionnage.

Merci à B.O.B. et aux éditions Livre de Poche pour ce partenariat!

6 commentaires:

Grominou a dit...

Bravo Antonio pour ce premier billet! Peut-être le premier d'une fructueuse collaboration?
;-)

Jules a dit...

Grominou: oh! je ne sais pas! :)

n-talo a dit...

en effet, antonio, ça donne envie même si je ne comprends jamais les roman d'espionnage

Jules a dit...

N-talo: comme moi! hihihi

mirontaine a dit...

Je n'aime pas les romans d'espionnage mais je salue juste le talent d'Antonio.^_^.

Jules a dit...

Mirontaine: il fallait le voir se creuser le cerveau!! :)