mardi 6 mai 2008

Le potentiel érotique de ma femme, David Foenkinos.

Après avoir collectionné, entre autres, les piques apéritif, les badges de campagne électorale, les peintures de bateaux à quai, les pieds de lapin, les cloches en savon, les bruits à cinq heures du matin, les dictons croates, les boules de rampe d'escalier, les premières pages de roman, les étiquettes de melon, les œufs d'oiseaux, les moments avec toi, les cordes de pendu, Hector est tombé amoureux et s'est marié.Alors, il s'est mis à collectionner sa femme.

Ce billet ne sera nullement influencé par le fait que ce livre soit un cadeau de "sa" fan No.1: Caro[line]! Le Post-it collé en première page disait: "Tu croyais que tu pourrais y échapper? À ajouter, donc, dans tes résolutions 2008!" Notez-le bien, en ce 6 mai 2008, je ne suis plus Foenkinos-free!

Il est brillant, épatant et magnifique ce David! Il utilise un sarcasme radical pour tourner en dérision la dépendance de ce pauvre Hector prêt à tout pour fuir ce qui le gruge de l'intérieur: les collections! Don Juan de la chose (je ne dévoile pas le lien, voir p.24), il lutte continuellement pour venir à bout de ce léger défaut...

Si j'ai pris plaisir à le lire en une seule soirée, c'est qu'il le méritait. Cependant, (je la vois déjà sortir son sac de tomates bien mûres et je me rassure en me disant qu'elle est de l'autre côté de l'Atlantique!!!) j'ai constaté que sa puissance humoristique du début s'est subtilement (je ne veux pas la choquer!) étiolée en cours de route... Un peu moins forte ou plus noire, je ne sais pas, mais j'aurais préféré qu'il persiste dans sa lancée amusante plutôt que de se diriger dans les plaisanteries en bas de la ceinture.

Pour terminer (pour se réconcillier!), je suis heureuse de faire partie des gens ravis du talent de ce jeune auteur (un an de moins que moi!! HA!). Merci à la généreuse donnatrice.

10 commentaires:

Karine a dit...

Il est aussi dans ma pile. Je n'avais jamais entendu parler de cet auteur avant mes visites sur les blogs... mais c'est dur d'y échapper dans la blogosphère!!! Je t'en redonnerai des nouvelles!

Venise a dit...

Veut ou veut pas, on finit par attraper la curiosité à cet auteur comme une maladie contagieuse ! Maintenant que le virus a traversé l'océan, je me sens de moins en moins immunisé !

cathulu a dit...

J'arrive toujours pas à me décider ! :)

amanda a dit...

elle est terrible cette Caro.. j'ai toruvé son dernier roman bien mieux que celui ci

Caro[line] a dit...

Rassure-toi, je ne sors pas les tomates mais un panneau "CONGRATULATIONS" puisque tu n'est plus Foenkinos-Free. ;-)

Et en plus, tu as aimé ! Je suis HEU-REU-SE !!!!

Et pour ton bémol, je comprends tout à fait et j'avoue avoir été quand même assez gênée par une scène de la fin... mais bon, c'est compensé par le reste. ;-)

Maintenant, il va falloir que tu lises du Cauchy. :-D (Quoi ?!? J'éexagère ?!?)

Anne a dit...

J'avais trouvé "En cas de bonheur" beaucoup mieux.

Gambadou a dit...

je ne l'ai toujours pas luA, mais il est sur ma LAL

JULES a dit...

Karine et Venise: surtout avec Caro qui en fait la promotion intensve!! A-t-on le choix??!!

Cathulu: :)

Amanda et Anne: j'ai aussi l'intention de les lire!!

Caro: Cauchy... connais pas! En 2009 peut-être? Mais non! Je note...

Gambadou: il faut le transférer de la LAL à la PAL!!

sylire a dit...

J'ai bien aimé son humour ! Ce livre est un bon souvenir de lecture pour moi.

liliba a dit...

Ah, j'avais adoré ! mais les copines de mon groupe de lecture n'ont pas accroché... C'est vraiment un auteur très original, et "ça passe ou ça casse"...