dimanche 21 octobre 2007

Le club des philosophes amateurs, Alexander McCall Smith.

Pour Isabel Dalhousie, la présidente du Club des philosophes amateurs d'Edimbourg, une soirée à l'opéra est toujours un moment de repos et de sérénité. Mais lorsqu'à la fin de la représentation, un jeune homme en tombant d'un balcon meurt à ses pieds, elle sait que ce n'est pas pour ses beaux yeux. Toujours prête à s'interroger sur l'éthique de ses actes et de ceux de ses contemporains, cette adepte de la vérité ne croit pas un instant à la thèse de l'accident. Miss Dalhousie va alors découvrir que même la tranquille capitale écossaise est désormais gagnée par les appétits modernes, aussi voraces qu'immoraux.

D'abord, le titre ne représente pas du tout l'essence du roman. Le club des enquêteurs amateurs aurait déjà été plus approprié. Isabel Dalhousie, riche héritière, a tout le loisir de déambuler dans les rues d'Édimbourg à la poursuite de délits d'initié et d'histoires d'amours mal agencés! Si les internautes de la Fnac lui décernent 4/10, je peux bien le comprendre. Entre les vernissages, les spectacles de musique classique et d'opéra, les whiskies, les sherries, les fromages et les articles d'un revue d'éthique appliquée, on gravite bien haut dans les sphères de la "high society" et cela ne plaît pas toujours d'être confronté à autant de confort et de "culture"!

Ayant déjà lu toute la série Agence N°1 des Dames Détectives du même auteur, j'étais un peu "vendue" d'avance. Par contre, je dois reconnaître, qu'ici, on ne retrouve pas le sens de l'humour bien aiguisé de Mma Ramotswe et des ses semblables... Le rythme est plus rapide et les descriptions (parfois inutiles!) sont plus nombreuses. Ce n'est pas demain que j'irai me jeter sur la suite des aventures de Miss Dalhousie: Amis, amants, chocolats, mais je ne dirai pas non lorsque l'envie de lire un auteur que j'apprécie beaucoup me prendra!
Ressortissant britannique né en 1948 au Zimbabwe, où il a grandi, Alexander McCall Smith vit aujourd'hui à Edimbourg. Il y exerce les fonctions de professeur de droit appliqué à la médecine et est parallèlement membre du Comité international de bioéthique à l'UNESCO. Il a vécu quelques années au Botswana où il a contribué à l'organisation de la première école de droit et rédigé le Code pénal. Il a écrit une cinquantaine d'ouvrages allant du manuel juridique au précis de grammaire portugaise et de nombreux livres pour enfants. Il est notamment l'auteur des aventures de la désormais célèbre Mma Ramotswe, première femme détective du Botswana, qui compte déjà sept tomes, et d'un recueil de contes intitulé La Femme qui épousa un lion. Le Club des philosophes amateurs est le premier volume d'une nouvelle série située cette fois en Ecosse, et dont le deuxième volet, Amis, amants, chocolat, a paru en 2006 aux Editions des 2 Terres.

4 commentaires:

Mandragore a dit...

Bonsoir Jules!

Je n'avais pas accroché à celui-là non plus. Il n'a pas la légèreté de ton de 44, Scotland Street.

JULES a dit...

Mandragore: Je n'ai pas lu 44, Scotland Street. Je pense que l'auteur essaie d'expérimenter plusieurs styles...

rennette a dit...

je n'ai pas aimé du tout ! trop mou, trop fade... J'irai quand m^me voir ceux dont vous parlez dans votre message !!

JULES a dit...

Rennette: je suis d'accord, ce n'est pas son meilleur livre, mais c'est un auteur que je suggère...