jeudi 19 juin 2008

Se résoudre aux adieux, Philippe Besson.

Clément l'a quittée. C'était il y a quelques semaines. Après avoir cherché refuge dans l'isolement et le silence, elle a choisi de partir. Et de lui écrire. De Cuba, de New York, de Venise, de longues lettres auxquelles il ne répond jamais. Seule en ces terres étrangères, elle tente par les mots d'échapper au chagrin, aux questions, aux souvenirs. De l'espoir, encore, au renoncement, déjà, elle vacille entre un passé qui s'évanouit et un avenir qui se dérobe. Avec précision mais sensibilité, Philippe Besson décortique la mécanique du deuil amoureux.

M.Besson décortique très bien la déconfiture amoureuse et surtout la psychologie féminine! Une femme en deuil amoureux est orgueilleuse, mais elle veut à tout prix faire passer le message: à qui sont les torts; quels sont ses sentiments vis-à-vis la situation; le pourquoi; le comment; elle ne lâche pas prise comme ça! Merci, bonsoir et à jamais... Non! Elle est généralement un peu rancunière (sans trop le montrer!), elle est subtile dans ses accusations et elle veut que l'autre sache la peine qu'il cause (et paie pour!).

Je trouve que pour un homme, il a joué le jeu et je pense qu'il a bien compris qu'on ne guérit pas totalement de ces ruptures... L'espoir (ou le désespoir!) nous mène parfois plus loin qu'on ne voudrait aller. Il y a de quoi se retrouver parmi ces longues lettes écrites par Louise.

En écrivant ceci, j'ai la grande impression d'avoir dit la même chose d'un autre auteur, mais je ne sais plus lequel!! Sensation bizarre...

10 commentaires:

Éric a dit...

C'est moi (enfin, je crois)!

Venise a dit...

J'aime tellement lire des lettres, les vraies en tout cas, même si elles ont l'air fausses. Alors, j'aimerais les fausses si elles ont l'air vraies.

Et puis le creusage dans les entrailles d'une rupture, j'aime beaucoup aussi. C'est souvent durant les ruptures que le couple monte à la surface.

JULES a dit...

Éric: tu l'as bien décrit dans Cher Émile, mais je pense que c'est plûtôt un homme qui se met à la place d'une femme encore une fois... le nom me reviendra certainement.

Venise: tu aimeras ce livre, en plus elle passe par Venise!! ;)

Anne a dit...

Un livre que j'ai beaucoup aimé, mais il est loin d'être mon préféré de P.Besson.

liliba a dit...

Je n'avais pas trop aimé, et j'ai fait un billet un peu critique sur ce livre : même si l'écriture est belle, je trouve que c'est un peu... gnangnan... Quand on se fait larguer, on ne va pas larmoyer devant le type qui n'a pas eu la finesse de reconnaître nos immenses qualités...

JULES a dit...

Anne: lequel préfères-tu?

Liliba: tant de femmes le font pourtant!! ;)

Flo a dit...

Je voulais passer te dire bonjour depuis un moment mais je suis tellement sous l'eau et crevée que le temps passe et ...

J'ai ce livre dans ma PAL et je veux le lire depuis sa sortie... QU'est-ce que j'attends ? Que la personne qui me l'a emprunté me le rende :D - je ne sais même plus qui c'est...

Bises à toi (et ce n'est pas parce que je ne passe pas ou ne dis rien que je t'oublie !)

JULES a dit...

Flo: et moi qui passe chez toi dans l'espoir...! ;) J'espère que tout se passe bien pour toi! bisous

Anjelica a dit...

En effet, il a bien cerné son sujet, je suis d'accord avec toi :)

Anjelica a dit...

En effet, il a bien cerné son sujet, je suis d'accord avec toi :)