vendredi 6 février 2009

La petite fille qui aimait trop les allumettes, Gaétan Soucy.

On se demande où Gaétan Soucy va chercher tout ça! Et puis on ne se le demande plus, prêt à entrer dans le jeu d’un romancier exceptionnel et extraordinaire […]. En quatre ans seulement, depuis L’Immaculée Conception jusqu’à La petite fille qui aimait trop les allumettes, sans oublier L’Acquittement, un jeune homme qui aura bientôt quarante ans a pu produire une œuvre qui le situe naturellement parmi les plus grands écrivains québécois.

Chez Soucy, l’espoir ne fait pas vivre, seulement souffrir. C’est sa manière à lui d’entrer dans le sempiternel débat québécois sur l’indépendance. À reculons, en tournant le dos. Plus positivement: en s’imposant aujourd’hui parmi les meilleurs romanciers d’expression française et, sans doute, la plus incontestable révélation de ces dernières années.

Le quatrième de couverture ne dit rien d'explicite en ce qui concerne le contenu du livre... C'est un peu une surprise qu'on déballe en l'ouvrant. Je ne vous en dirai pas beaucoup plus, mais ce qui est dommage avec ce livre, c'est qu'il comporte une fin! Parce qu'un récit aussi savamment bien ficelé, c'est plutôt rare... Comment expliquer? Pendant les trois quarts du livre, vous pensez être sur une route, puis tout à coup (disons vers la page 149), l'histoire prend une toute autre tangente sans vrais avertissements. C'est comme ça que je me suis retrouvée ce matin dans l'autobus à dire bien haut "Ben voyons donc" parce que j'étais... disons... horrifiée par ce que je venais de lire! L'écriture est plus littéraire que la moyenne des livres que je lis et j'ai eu l'occasion de réfléchir et relire les phrases très souvent pour bien saisir ce que l'auteur voulait nous signifier. Franchement, pourquoi n'ai-je pas lu bien avant ce prodigieux M.Soucy? C'est le livre parfait pour obtenir une lecture consistante, mais pas trop...

"J'ai omis de le mentionner, mais je suis le plus intelligent des deux. Mes raisonnements frappent comme des coups de gourdin. Si c'était mon frère qui rédigeait ces lignes, la pauvreté de la pensée sauterait à la figure, personne ne comprendrait plus rien."
(p.24)

En lisant cet extrait, j'étais loin de penser qu'à la fin j'aurais juste envie de dire pauvre petite crotte à ce personnage!! C'est loin d'être drôle et pourtant, le texte l'est à bien des endroits. Depuis que j'ai refermé le livre, j'ai développé le besoin de lire sur l'identification de l'individu. Est-ce la génétique ou la culture qui fait d'un être une femme ou un homme? Ne vous inquiétez pas sur le contenu du livre après cette affirmation, le seul conseil que je peux vous donner, c'est de le lire. C'est innoubliable, c'est fort, c'est prenant pas juste un peu!

Anne l'a lu et a beaucoup aimé. À partir de chez elle, vous retrouverez d'autres avis...

22 commentaires:

n-talo a dit...

un réel plaisir de te lire quand tu aimes, m'en vais voir si il peut se joindre à ma pal

Grominou a dit...

Il manque à ma culture, celui-là, mais là tu me donnes vraiment le goût!

Jules a dit...

N-talo: toi qui songe beaucoup... c'est une bonne idée!

Grominou: justement, je me suis mise à MA culture!! ;)

réjean a dit...

Ce roman fut, pour Soucy, celui de la consécration. Son meilleur aussi. La littérature québécoise, c'est pas pire, n'est-ce pas, Jules ?

Jules a dit...

Réjean: je n'ai jamais dit que c'était pire! :) J'ai toujours envie de connaître autre chose que le Québec. Celui-ci est intemporel, insituable à moins de connaître une pinède! Avez-vous des suggestions à ne pas manquer?

réjean a dit...

C'était juste pour vous taquiner. Cela dit, il y a quelques titres qui ont de l'allure dans votre PAL : Proulx, Poliquin, Trudel. Excusez-moi pour Laberge, mais ce n'est pas ma tasse de thé. Pour d'autres suggestions, on verra plus tard, le temps d'y penser.:-)

Jules a dit...

Réjean: je compte sur votre expérience de lecteur!! J'attends... ;p

Catherine a dit...

J'avais adoré aussi! Un grand livre!

Epicure a dit...

Ce livre m'avait vraiment causé tout un choc lorsque je l'ai lu. Ça me donne presque le goût de le relire même si je préfère utiliser mon temps de lecture pour découvrir de nouvelles choses, la langue de Soucy dans ce livre est tellement riche! Beau plongeon pour toi dans la littérature québécoise!

Venise a dit...

Quel enthousiaste ! Un livre qui fait parler Jules dans le bus, moi, j'achète tout de suite (j'étais déjà pas mal vendu mais n'ébruitons pas la chose ... )! C'est que maintenant, ça urge !

On peut voyager dans sa tête avec du Québécois, à la vitesse de l'intemporel, comme avec n'importe quel livre finalement. Il s'agit que ça soit bon, c'est tout.

Je vois que tu as le dernier Stéfani Meunier, je dois avouer que ça me fait un gros plaisir.

Aifelle a dit...

Cà a été un de mes gros chocs de lecture de ces dernières années. Il y a beaucoup de surprises dans ce livre, et l'écriture est vraiment riche.

Kathel a dit...

Il est déjà noté, je le souligne ! Si si ! ;-)

Ys a dit...

A chaque fois que ce livre plait, je suis un petit plus heureuse...

Anne a dit...

Et voilà! Ce livre a eu le même effet sur toi que sur moi ;-)
N'est-ce pas qu'il ne ressemble à aucun autre?!
Pour ce qui est de mes lumières, pas certaine qu'elles soient plus éclairées que les tiennes ;-(

Jules a dit...

Aux québécoises: vous sortez des boules à mites? :) Je n'ai jamais eu autant de commentaires Made in Québec sur mes billets!! hihihi

Venise: Stefani Meunier est sur ma liste de livres à acheter, je ne le possède pas encore...

À toutes celles qui ont aimé: c'est un livre qui a marqué mon cerveau! Impossible à oublier...

Anne: finalement après t'avoir demandé de m'éclairer, je me suis éclairée toute seule quelques pages plus loin!! ;p

Kathel:

Karine :) a dit...

Naaaaa, je ne sors pas des boules à mites... je sors de mon lit (et ne me demande pas pourquoi, en plein samedi matin je dois être complètement cinglée!!).

Pas lu, celui-là mais il est sur ma liste prioritaire! Je vais peut-être être obligée de passer au A... bientôt!!!

Jules a dit...

Kathel (oubliée tantôt!): oui tu dois le lire! Sans faute!!

Karine: çca vaut le détour pour fair le plein en bonnes lectures de chez nous!! :p

Frisette a dit...

Très jolie critique Jules! J'aime bien quand tu ajoutes des tranches de vie à tes billets, ça rend tes lectures et impressions encore plus concrètes. :)

Et c'est aussi très bien que ce roman qui date de quelques années refasse parler de lui car il mérite définitivement d'être lu. J'en garde un excellent souvenir et j'espère que vous serez encore nombreuses à en parler.

Jules a dit...

Frisette: et dans ton échange avec l'auteur que j'ai réalisé que nous avions a peu près le même âge!! :)

Éric a dit...

Tu devrais lire son premier roman L'Immaculée conception. C'est tout un roman d'atmosphère toutefois moins flou que La petite fille.

Frisette a dit...

En effet, on semble être dans la même fourchette de nombres...

Anonyme a dit...

Christian Louboutin Josefa 120 platform sandals |Christian Louboutin Josefa 120 platform sandals
christian louboutin Leopard-Print Slingback Sandal |christian louboutin Leopard-Print Slingback Sandal
Christian Louboutin Lima 120 sandals |Christian Louboutin Lima 120 sandals
christian louboutin Lima Buckled Velvet Sandal |christian louboutin Lima Buckled Velvet Sandal
Christian Louboutin black leather Monty thong sandals
Christian Louboutin City Girl slingback platforms
Christian Louboutin Desir 85 sandals
Christian Louboutin Desir 85 satin slingbacks

Manolo Blahnik BootsManolo Blahnik Boot