dimanche 15 février 2009

Saveurs vagabondes. Une année dans le monde. Frances Mayes.

« De la fenêtre de mon bureau, je vois la baie de San Francisco - terrain bleu encadré de tribunes d'eucalyptus. J'imagine que le vent a traversé l'Asie, survolé Hawaii, apportant avec lui - si j'avais l'odorat assez puissant- le parfum des frangipaniers. Le soleil fait une sortie grandiose à l'ouest, dans un ciel marbré de lavande et de rosé. La baie engloutit l'océan ! Avec l'élan d'un tremblement de terre, une certitude sauvage point entre mes tempes. Il est temps. De partir. Temps. De partir. Et c'est tout. »

Frances Mayes s'accorde une année de vagabondages pour découvrir le métissage des cultures en Andalousie, la cuisine du Portugal, les jardins à l'anglaise, effectuer un pèlerinage littéraire dans le pays de Colette en Bourgogne, errer au hasard des ruelles de Fez. Partout elle s'immerge, se mêle, flâne au marché, pousse les portes des cuisines de restaurants, entraînant le lecteur avec elle. Elle met ses pas dans ceux d'Homère, se repose de la mer Égée à l'ombre des oliviers en Crète, mais c'est à Mantoue qu'elle rêve de s'installer, en attendant que l'appel de la route la reprenne. Le livre savoureux d'une épicurienne.

Voyager en lisant prend tout son sens dans la plume de Mayes. Ce bouquin en est un qu'il faut lire avec papier, crayons, guides touristiques et encyclopédie générale. C'est une mine d'or pour le voyageur en Andalousie, à Capri, en Écosse, au Portugal et dans quelques autres destinations que je vous laisse le plaisir de découvrir. Toutes les formes d'arts y sont mis en valeur et vous ne pourrez, comme moi, vous empêchez de noter et noter les endroits, les titres, les plats, les peintres, etc.

Pour être franche, j'ai eu très faim en lisant ce livre, j'ai fait plusieurs sauts sur internet pour découvrir les musées et j'ai placé une commande pour quelques livres cités. Pour la première fois de ma vie, j'ai totalement noirci les pages libres à la fin du livre et je dois dire que l'Espagne n'a jamais autant mijoté dans ma tête!

Outre les dialogues un peu secs entre l'auteure et son mari voyageur, rien dans ce livre ne m'a ennuyée. C'est délicieux, c'est succulent et je remercie Caro[line] de m'avoir offert ce livre dans nos débuts d'échange entre bloggeuses. Son post-it à l'intérieur mentionne que le quatrième de couverture est une invitation au voyage, elle ne se trompait pas en écrivant ce petit mot!

Pour ceux qui ne le savent peut-être pas, Frances Mayes est l'auteure de Sous le soleil de Toscane dont un film a été produit en 2003 avec Diane Lane.

8 commentaires:

Karine :) a dit...

L'Espagne... j'y ai mis un pied l'an dernier mais j'y retournerai certainement... un jour!!!

Karine :) a dit...

Et... quels livres tu as commandés?? (désolée, on dirait que je joue au troll avec mes commentaires à répétition??.. c'est juste que je pense à retardement!!)

Aifelle a dit...

J'ai lu "sous le soleil de Toscane" avec beaucoup de plaisir, je note celui-ci.

Anne a dit...

« Sous le soleil de Toscane » est dans ma PAL. Je l’ai déjà feuilleté et compris qu’il me faudra le lire le ventre plein ;-)

Jules a dit...

Karine: un salon du livre là-bas??! :)

Aifelle: j'ai vu le film et c'était assez bien comme film de fille!

Anna: tu auras quand même très faim en le lisant! Crois-moi!

rennette a dit...

je les ai tous lus ! et beaucoup aimés....

Caro[line] a dit...

Je suis contente que ce livre t'ait plu car je l'ai pris au hasard, seulement inspirée par le 4ème de couverture ! Comme quoi, des fois, elles sont efficaces. :-)

Grominou a dit...

J'ai pris mon temps pour le lire, afin de bien savourer! Les dialogues ne m'ont pas dérangée (ils m'ont semblé plus humoristiques que secs), et moi aussi j'ai eu faim tout le long! Je n'ai pas pris de notes, mais si jamais je vais un jour dans un de ces pays (on peut rêver!), je relirai le chapitre correspondant, c'est sûr!