vendredi 18 janvier 2008

Le dernier templier, Raymond Khoury.

Grande soirée de vernissage au Metropolitan de New York, où sont présentés pour la première fois les fabuleux trésors du Vatican. Soudain, chevauchant de front, quatre cavaliers en costume de Templiers sèment l'apocalypse parmi les robes longues et les smokings. En quelques minutes, l'exposition vire au carnage.Réfugiée derrière une vitrine, Tess, une brillante archéologue, assiste pétrifiée au vol d'une étrange machine, seul objet non précieux parmi toutes les splendeurs exposées à être dérobé.Très vite, la jeune femme soupçonne que ces chevaliers, qui ont disparu dans les ténèbres de Central Park, loin d'être de simples criminels, ont un lien avec la véritable histoire des Templiers.Alors que la police s'accroche à la piste terroriste, seul Sean Reilly, un agent du FBI, fait confiance à l'intuition de Tess. Pour vérifier l'hypothèse de l'archéologue, ils décident d'enquêter ensemble sur le mystère des Templiers. Ces moines soldats chargés de protéger les croisés ne détenaient-ils pas un secret qui, dévoilé, aurait pu faire chuter le Vatican, l'Eglise et la chrétienté toute entière ?Risquant leur vie dans une course poursuite haletante qui les mènera jusqu'en Turquie, Tess et Reilly n'auront que quelques jours pour parcourir les deux mille ans de l'histoire du christianisme et retrouver le secret des Templiers avant que d'autres ne s'en emparent....
"Dire que je culpabilise lorsque de nombreux livres me tombent des mains, que je ne parviens pas à trouver la motivation nécessaire pour les parcourir consciencieusement. Mais puisqu’il existe des romans comme celui-ci, dont la lecture est juste jubilatoire de bout en bout, au nom de quoi faudrait-il perdre son temps avec le reste ?"

Je n'ai peut-être pas Gamboa dans ma biblio, mais poursuivre ce mauvais Code DaVinci serait négliger bien des trésors en attente de lecture... page 218, je n'entre toujours pas dans l'intrigue. Je crois bien que c'est peine perdue!

7 commentaires:

Danaée a dit...

Tu as bien raison. Il faut apprendre à refermer certains livres sans culpabilité. Il y a tant à lire... Autant s'attarder à ce qui se fait de bon et qui nous plaît! Car il faut avoir du plaisir dans la vie (pas seulement dans nos lectures, ceci dit! Mais ça, je sais que tu le sais! :) )

JULES a dit...

Danaée: la sagesse, la sagesse...

Emeraude a dit...

eh bien le résumé me donne très envie ! Un jour, qui sait, peut être (en tout cas pas tant que je n'ai pas fini mon challenge ;-))

JULES a dit...

Emeraude: challenge avec un "s"!!! Il y en a plusieurs sur le marché!!

Karine a dit...

Je me sens toujours coupable quand je referme un livre avant la fin... c'est assez rare d'ailleurs!

Probablement que je n'aurais pas été tentée par ce livre (ça m'énerve quand un thème se met à être surexploité suite au succès d'un autre livre)... mais là, m'en voilà certaine!!!

Bob August a dit...

J'ai lu jusqu'au bout, mais je n'ai pas tellement aimé...
http://archivistedejour.blogspot.com/
2007/10/carnet-de-vacances-03-octobre_03.html

Anonyme a dit...

Bonjour, juste une petite réaction à la suite de la lecture du site internet. Des amis m'ont offert "le dernier templier" en croyant m'offrir un roman serieux qui respecte l'Histoire sans la (pré)juger, contrairement au da vinci code qui est ridicule, mais je me suis aperçu (heureusement avant de perdre du temps à le lire) que ce livre enfonce comme tant d'autres des portes ouvertes, notemment sur le sujet des cathares, pour qui le résumer prend fait et cause sans aucun discernement et au regard d'une seule vision de l'histoire, à grands coup de raccourcis idéologiques, de pseudo révélations frelatées et d'évidences affirmées mais fondées sur rien, ci ce n'est sur le politiquement correct. Je suis déçu car j'aime beaucoup le récit historique, mais le vrai. J'avais commencé à me réjouir de cette lecture, mais en me méfiant...et j'ai eu raison. Ce livre s'adresse à des pauvres gens, sans culture, à qui vous vendez un produit sous une étiquette usurpée. Il ne suffit pas d'être intelligent pour ecrire, il faut avoir une vraie culture personnel. Enfin bon, je suis assez content d'avoir senti le canular avant de plonger dedans. Je vous souhaite de bons profits. Lisez BORDONOVE, La Varende, Raspail...