samedi 14 octobre 2006

Soirées d'antan

Une gigue, une chanson à répondre, un violon, un acordéon, une ceinture fléchée, des souliers en cuire "patente" et nous voilà partis pour Les Soirées Canadiennes. Personne ne peut prétendre connaître la culture québécoise si elle n'a jamais regardé cette émission musicale des années soixante-dix! De de 7 à 77 ans (et même plus), tout chacun y venait démontrer ses talents: chant, danse, instrument de musique, conteur d'histoire, etc. Faire un retour en arrière 30 ans plus tard fût une expérience hilarante... les coiffures, les habits et la même la façon de s'exprimer étaient tellement différents! C'était l'époque où les femmes sortaient leur plus beaux atours le samedi soir et se présentaient non pas par leur propre prénom, mais sous celui de leur mari. Voici Madame Alphège Bouchard! L'animateur avait la gentillesse de demander à Monsieur si Madame pouvait chanter. Je sais qu'à l'époque où les féministes luttaient pour notre indépendance ce genre de situation leur aurait provoqué une crise d'urticaire, mais de nos jours cela ne peut que nous faire rigoler. Que de bons moments de revoir ces anciennes émissions qui font partie de notre patrimoine culturel traditionnel.
Envoie, envoie (prononcez envoueille, envoueille) la tite tite tite, envoie, envoie la tite jument!

2 commentaires:

magnolia a dit...

Chère Jules, contente de voir que votre retour dans le temps de vendredi soir ne vous a pas emmerdé... Quelle belle émission pour un arabe qui n'avait jamais rien vu de tel, je suis sûr que ça manquait a sa culture, ah!ah!ah! Comme quoi ça fait toujours du bien de rire naivement sans se poser de questions.

Anonyme a dit...

Ce fut une belle soirée! Merci Magnalia!
L'arabe de la côte-de-beauprès ;0)