lundi 7 juillet 2008

Deux jours à tuer, François d'Épenoux.

Rien à dire sur la vie d'Antoine Méliot. Il a une femme ravissante, trois enfants magnifiques, des amis fidèles, une maison dans les Yvelines meublée avec goût, une cuisine équipée et un métier bien payé. Tout ça vous pose un quadragénaire en début de quarantaine. Rien à dire sur la vie d'Antoine Méliot, sinon qu'en ce mois d'octobre, il s'est donné un weekend pour saboter son bonheur: non seulement l'amour fou qui l'unit à sa femme et à ses enfants, mais aussi les liens sacrés qu'il entretient de longue date avec ses meilleurs amis. Deux jours, en vérité, pour détruire une existence. On se demande quelle part peut avoir Marion, ancien amour de lycée, dans ce comportement dément; quelle part, aussi, revient à l" araignée noire » qu'il nourrit en lui depuis l'enfance et dont il sait qu'un choc violent peut la réveiller. Ce roman dérangeant, au style aiguisé, brosse avec lucidité le portrait d'un homme qui va au bout de ce qu'il est.

Trève de festival ce soir! Pas d'air climatisée toute la journée dans le bureau (quand je lèche ma lèvre supérieure, c'est salé!) la piscine est de mise plutôt qu'une séance de BBQ au carré d'Youville! Entre deux spectacles, j'ai parfois l'occasion de m'adonner à mon sport favori et c'est pour cette raison que j'ai pu terminer un maigre livre hier!

Si l'envie de détester quelqu'un vous chatouille (ce sont des choses qui arrivent!), je vous conseille Antoine, "l'homme de la situation" de ce court roman. L'auteur a mis un effort considérable à lui faire jouer le jeu du parfait salaud que tout le monde a envie de fuir à grandes enjambées! Comment vous dire... entre lui et le huissier, je prendrais le huissier!

C'est Anne qui m'a donné le goût de découvrir ce livre et un film sortira sur nos écrans cette semaine mettant en vedette notre Marie-Josée Croze (qui parle à la fançaise maintenant!).

12 commentaires:

Naniela a dit...

J'aime bien les destins qui basculent. Je note celui-là. Et puis "court roman"...ça me va bien en ce moment de désert littéraire, de fainéantise livresque! Merci!

n-talo a dit...

et sinon il y a une méthode qui consiste à se munir d'un bout de tuyau en plastique et de taper fort sur quelque chose de mou (canapé, oreiller) ça ne fait pas mal et ça défoule de sa colère ? je t'embrasse

ROSA E OLIVIER a dit...

Piú giú, in fondo alla tuscolana...!?...passavo per un saluto!

choupynette a dit...

tu préfèrerais l'huissier.. hé bien... ;oD

Florinette a dit...

Il fait déjà partie de ma LAL et ce roman m'intrigue de plus en plus ! ;-)

Emeraude a dit...

j'ai vu le film qui est plutôt pas mal. Dupontel y est excellent, comme toujours. le roman m'intriue, comme souvent après avoir vu un film sans en voir lu le livre duquel il est adapté

JULES a dit...

Naniela: je suis dans le même désert que toi ma chère!!

N-talo: je gage que c'est une méthode testée récemment!! Parce que parfois on a pas de réponse à "pourquoi moi?!"

Choupy: lis-le et dis-moi ce que tu préfères!! :)

Émeraude: et moi j'ai très hâte de voir comment ils ont mis tout ça en film!!

Ys a dit...

Il est très bien le film... sauf que tu connais déjà la fin, dommage !

Anne a dit...

Tu verras le film est différent...
Je ne savais même pas que M.J.C était des votres ;-)

JULES a dit...

YS: oui, mais le déroulement m'intrigue!!

Anne: http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Jos%C3%A9e_Croze

J'ai même travaillé avec son cousin pendant 9 ans!

Les tourneurs de page a dit...

Un quizz pour s'amuser.

http://lestourneursdepage.blogspot.com/2008/07/quizz-pluie.html

Les tourneurs de page a dit...

http://lestourneursdepage.blogspot.com/2008/07/quizz-des-indices.html