jeudi 20 juillet 2006

Vous souvenez-vous du premier?

Dans mon cas ce n'était pas un, mais plusieurs... livres! Une encyclopédie Walt Disney (produit par Larousse, ça va de soit!) de 14 volumes offerte par mes parents vers l'âge de 10 ans... Mais à quoi avait-il pensé?? Quel horreur! Je les ai tout de même récupérés et ma collection d'amies Barbie était bien contente d'avoir enfin un semblant de lit et de canapé (Ils étaient juste de la bonne taille, vraiment!!) Je les possède toujours à ce jour, mais j'avoue que je ne les ai jamais lus. Mon initiation littéraire s'est faite bien plus tard vers l'âge de 16 ans lorsque Les Filles de Caleb d'Arlette Cousture ont fait leur apparition sur les tablettes. J'ai dévoré le Tome 1 et 2 en un seul weekend, croyez-moi! Pour une fille qui n'aimait pas du tout lire plus de 2 paragraphes alignés, c'était quand même une tâche énorme. Passer à une encyclopédie pour enfant par la suite était impensable, alors j'ai attaqué les Harlequins (oui, oui, j'ose le dire en public) et par la suite aux Danielle Steel (on est romantique à cette âge, personne ne peut me reprocher ça quand même!!!). Honnêtement, ce n'est pas d'être passée par tous ces romans-savon que je regrette aujourd'hui, mais c'est d'avoir perdu au moins 5 ans de ma vie (et même plus si on compte avant mes 10 ans) sans lire! J'ai l'impression d'avoir pris un énorme retard sur tous ces jeunes enfants que nous aperçevons dans les bilbiothèques publiques avec plusieurs livres, ne pouvant plus attendre dans la file parce qu'ils ont déjà hâte d'entrer dans l'émerveillement que nous offre la littérature sous toutes ses formes. Je me suis fait une promesse: lorsque j'aurai mes propres enfants, je n'attendrai pas 10 ans avant de les initiés au merveilleux monde de la lecture qui nous fait voyager, rêver, apprécier la vie et nous fait parfois oublier nos soucis en quelques pages... Et vous? Comment avez-vous été conquis?

2 commentaires:

A.L.G.Y a dit...

Du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours eu des livres, j'ai toujours adoré cela.. et petite confidence, quand maman me m'était sur le pot..j'avais toujours un livre entre les mains..hihi
Je me souviens notamment d'un livre illustré sur les animaux qui m'a beaucoup accompagné dans ces moments intimes qui nous ramènent à notre condition animalière !!!!

Plus sérieusement, mon amour de la lecture fut d'abord combiné avec celui de la collection : je fus une passionnée des "Martines", je voulais tous les avoir : Martine petite maman était mon préféré; il avait aussi Martine à la fête des fleurs, Martine fait du vélo, Martine fait la cuisine… bref de quoi faire de toute une génération des vraies petites filles modèles !! Je pense qu’ils sont toujours chez mes parents dans un carton…

J'ai un peu gardé de cette manie, car plus tard, j'ai adoré lire tous les Pagnols , plus récemment, ce fut Amin Malouf (Le rocher de Tanios, Samarcande, le prériple de Baldassare, Léon l'Africain, et un essai , les Identités meurtrières… si juste et si vrai encore comme le démontre l’actualité récente ...)

Pagnol , je l'ai découvert à l'âge de 12 ans; mon prof de Français en 6ème, Monsieur Tanguy (Ah Monsieur Tanguy ...il avait de très beaux yeux bleus, je me souviens même que son parfum c'était cacharel pour homme !!! : je le soupçonne d'être à l'origine de mon goût pour les Lettres !!!!!) nous avait fait lire « Le Château de ma mère », alors que le film éponyme d'Yves Robert venait de sortir au cinéma.

J'avais tout de suite accroché.. j'avais lu tous les souvenirs d'enfance de Pagnol et comme je ne voulais pas le quitter, j'avais enchaîné par la fille du puisatier, la femme du boulanger (la fameuse s…adultère qui s’appelle Aurélie), Topaze, Angèle, et bien sûr la trilogie Marius, Fanny et César et Manon des Sources… je devrais les relire aujourd’hui pour voir si je les aime toujours autant .

Malheureusement, avec les études et le doctorat, on se met à lire uniquement « utile » et plus vraiment pour le plaisir… cela me manque souvent ; je prends une résolution : mettre à profit mes quelques jours de repos pour bouquiner.. c’est promis !

annie a dit...

Wow,
puisque tu sors du placard, je te dirai aussi que j'ai lu tous les Arlequins qui existaient lorsque j'avais 12-13 ans, puis j'ai aussi lu les Danielle Steel.

Heureusement mes goûts en matière de lecture ont évolué mais je suis convaincue que mes péripéties amoureuses et mes mauvais choix de partenaires ont quelque chose à voir avec ma quête de passion à l'eau de rose, telle qu'inculquée par mes lectures d'adolescente.

Annie