samedi 3 février 2007

Dans ma rue...

Chaque samedi, chaque dimanche, vers 8h30, dans ma rue.
Beau temps, mauvais temps, sous la pluie, sous la neige.
Un vieil homme et une femme marchent l’un près de l’autre.
Sous la fenêtre de ma cuisine, devant l’érable.
L’homme s’arrête, prend la femme par la main, la retourne vers lui.
L’homme regarde à droite et regarde à gauche.
La femme regarde à gauche et regarde à droite.
Personne en vue, plaisir défendu ( ?), j’ai tout vu.
L’homme s’avance, dépose un baiser sur les lèvres de la femme.
La femme sourit à l’homme, leurs mains se séparent.
La femme et l’homme se remettent en route, l’un près de l’autre.
L’homme et la femme descendent la rue et seulement tout en bas, ils se séparent.
La femme repasse devant ma fenêtre, l’homme poursuit sa route.


Quelqu’un n’a-t-il pas dit que les amoureux sont seuls au monde ?
Ils sont âgés, mais redevenus si jeunes l’instant de quelques pas dans ma rue…

6 commentaires:

Allie a dit...

Quel beau texte! :)

BelleSahi a dit...

c'est un texte très touchant !

anne a dit...

Magnifique. Emouvant.

JULES a dit...

Cette histoire est vraie! J'imagine que si j'étais à la maison la semaine, je les verrais aussi passer. L'homme porte toujours un sac de l'épicerie près de chez moi. Je ne sais pas, mais j'ai l'impression qu'il est marié et qu'il doit dire à son épouse qu'il sort faire des courses pour rencontrer cette dame... :-P Parfois, en fin d'après-midi, le même manège reprend. Je ne les espionne pas, mais eux ne soupçonnent pas que malgré leur vigilance quelqu'un voit tout du haut de sa fenêtre! ;p

suzanne a dit...

C' est très touchant, ce moment de tendresse.

Lilly a dit...

Brrr ! ça sent l'adultère tout ça ... Mais très joli texte ;)