samedi 17 mars 2007

Samedi soir sur la terre...

Il arrive, elle le voit, elle le veut
Et ses yeux font le reste
Elle s'arrange pour mettre du feu
Dans chacun de ses gestes
Après c'est une histoire classique
Quelque soit la fumée
Quelque soit la musique
Elle relève ses cheveux, elle espère qu'il devine
Dans ses yeux de figurine
Il s'installe, il regarde partout
Il prépare ses phrases
Comme elle s'est avancée un peu
D'un coup leurs regards se croisent
Après c'est une histoire normale
Le verre qu'elle accepte, et les sourires qu'il étale
En s'approchant un peu, il voit les ombres fines
Dans ses yeux de figurine
Pas la peine que je précise
D'où ils viennent et ce qu'ils se disent
C'est une histoire d'enfant
Une histoire ordinaire
On est tout simplement, simplement
Un samedi soir sur la terre
Un samedi soir sur la terre

Ils se parlent, ils se frôlent, ils savent bien
Qu'il va falloir qu'ils sortent
Ils sont obligés de se toucher
Tellement la musique est forte
Après, c'est juste une aventure
Qui commence sur le siège arrière d'une voiture
Il voit les ombres bleues
Que le désir son front de figurine
Pas la peine que je précise
D'où ils viennent et ce qu'ils se disent
C'est une histoire d'enfant
Une histoire ordinaire
On est tout simplement, simplement
Un samedi soir sur la terre
Un samedi soir sur la terre
Pas la peine d'être plus précis
Cette histoire est déjà finie
On en ferait autant
Si c'était à refaire
On est tout simplement, simplement
Un samedi soir sur la terre
Un samedi soir sur la terre
Un samedi soir...

Paroles et Musique: Francis Cabrel 1994 "Samedi soir sur la Terre"

8 commentaires:

Mme patch a dit...

ahhhhhhhhhhh........magnifique cette chanson...et tellement vrai...beaucoup de nostalgie...j'adore Francis Cabrel;o)

Katell Bouali a dit...

j'aime beaucoup cette chanson. merci jules

BelleSahi a dit...

Je crains ! je ne connais pas beaucoup Cabrel. Et puis je ne peux même pas l'écouter avec radioblog !!!Marche plus !

JULES a dit...

J'ai mis beaucoup de temps à aimer Cabrel et puis vers l'âge de 17 ans je me suis mise à l'écouter et je suis tombée amoureuse de sa poésie! Depuis, c'est lui que j'amènerais sur une île déserte..et mon Antonio bien sûr! :)

lul'oups a dit...

A la 1ère phrase, j'ai reconnu la chanson, c'est une de mes préférées...

patch a dit...

Ah Cabrel....que du bon...;o )

florinette a dit...

J'en redemande encore et encore !!! ;-)

anjelica a dit...

Cabrel, encore et encore. Je me m'en lasse pas.