mardi 17 avril 2007

Quand la vie peut s’arrêter devant soi…

Ce matin, sur la route, j’ai vu une vanne dans le champs entre les deux autoroutes… le chauffeur ne doit pas être blessé, probablement ébranlé…


Plus loin, une voiture prise en dessous d’une vanne. L’accident venait tout juste de se produire. Comme dans les films, vous savez quand la voiture réussit à passer sous la remorque… sauf que là elle n’est pas passée… Ça donne le frisson rien qu’à penser qu’un accident bête peut vous arriver tous les jours sur la route empruntée ! Je n’aime pas les films d’horreur et violents parce que je trouve que la vie comporte bien assez d’événements stressants et tristes. Je ne supporte pas les images difficiles des journaux ou du télé-journal non plus… Je suis certainement trop sensible… Pourquoi je vous parle de cela ? Parce qu’à 11h30 je suis encore sous le choc de ce que j’ai vu à 7h45 ce matin... J’espère que la personne qui conduisait s’en est sortie...

3 commentaires:

beat a dit...

ho oui la vie tient à peu de choses , c est pour cela qu il faut pas hésiter à profiter de tous les petits bonheurs qu elle nous offre , j en parle en connaissance de cause

Katell Bouali a dit...

Brr quelle horreur. Courage Jules et j'espère que tu ne feras pas de cauchemars cette nuit.

BelleSahi a dit...

Oh Jules ne t'en fais pas !