jeudi 22 novembre 2007

Neige...

"Neige; calligraphie du silence
renversement du ciel et de la terre
quelques arbres au seuil saisonnier
de la terre s'enracinent aux mois"

(extrait de "Poèmes" p.21, Marie Uguay. )

9 commentaires:

Emeraude a dit...

Tu peux pas nous mettre une photo de chez toi sous la neige ?
J'ai tellement envie de voir le Québec enneigé... ça me fait rêver ;-)
C'est vrai que c'est doux la neige (pas à Paris, mais bon, ça c'est autre chose)

JULES a dit...

Emeraude: dès que mon appareil photo revient de Tunisie, on t'en fait quelques unes! Ce n'est pas toujours doux... avec des vents de 50 km/hr, la neige pince le visage!!! Hier, c'était ma première tempête en tant qu'utilisatrice des transports en commun et je m'ennuyais de ma voiture!!! Je crains déjà les -25, -30!!!

patch a dit...

Pfff, ici plus de neige...on avait presque 10 petits cm et la pluie à tout virer....;o s

Bob August a dit...

La neige revient assez fréquemment dans l'oeuvre de Marie Uguay. Il y a de beaux passages dans son journal. Elle tisse des liens entre neige, froid (hiver) et sa maladie.

JULES a dit...

Patch: + de 20 cm ici et un froid de canard!!!

Bob: justement, hier soir en lisant je me disais bien que j'aurais besoin d'un bon interprète!! Je ne suis pas assez "profonde" pour comprendre le sens de ses phrases...

Karine a dit...

À lire tes commentaires, je n'ai aucun doute que nous habitions la même province!! Après un total de 3h de pellatage aujoud'hui, je jure que la neige n'est pas un mythe!!! :) Une chance que c'est beau!!!

JULES a dit...

Karine: Ah! de la belle neige à bonhomme!! Pu capable de l'entendre celle-là et on est en novembre!!

Bob August a dit...

>hier soir en lisant je me disais
>bien que j'aurais besoin d'un bon
>interprète!!
Je crois t'avoir écrit déjà que l'univers de Marie Uguay était pour le moins étrange et... différent.

JULES a dit...

Bob: oui et mon libraire m'avait avertie aussi... les avertissements ne règlent pas mon problème! Je n'ai que quelques pages de lues et j'aime ce qu'elle écrit malgré tout...