vendredi 25 juillet 2008

Réveil brutal...

Cette nuit, un meutre a eu lieu à 300m de chez moi...
À la sortie d'un bar, deux individus se sont battus et un des deux a porté un coup de couteau fatal au thorax de l'autre...
Les deux individus ne se connaissaient pas...
Dans ma jeunesse, on se battait à coups de poing... ou de sacoche!
Ce temps est révolu...

8 commentaires:

Anjelica a dit...

C'est mouvementé chez toi !

Quand déménages-tu ? Bises

Danaée a dit...

Meuh non... Chère Jules, dans ma jeunesse à moi (qui correspond pas mal à ta jeunesse à toi) il y avait aussi de la violence. Je me rappelle une St-Jean horrible où un type s'est jeté dans le feu, alors qu'un autre se faisait poignarder à mort à quelques mètres de là.

Disons que c'est vrai que, à Québec, on est plutôt tranquille côté violence. Une année sans meurtre en 2007, quand même! Mais ça n'exclut pas qu'il y ait, de temps à autre, un incident du genre. Et c'est vrai que ça réveille mal, le matin. À 6h30, c'est ça aussi qui m'a réveillée, quand mon radio-réveil s'est allumé...

Venise a dit...

Quand c'est rare, c'est d'autant plus frappant et le fait que ce soit près de soi, donne des frissons dans le dos.

JULES a dit...

Anjie: pas de déménagement de prévu...zut!

Danaée: c'est fréquent de nos jours et un policier me disait que les gangs de rue commencent à prendre du terrain à Québec aussi...

Venise: surtout quand c'est vraiment, mais vraiment près de chez soi!!!

réjean a dit...

J'ai vu ça à la télé, chère Jules, j'ai reconnu la place, et le goût m'a pris d'aller déposer quelques livres sur le seuil de votre porte en guise de réconfort. Mais je me suis retenu. Un jour peut-être...

Mrs Pillsbury a dit...

Heu qui me disait donc récemment que j'aimais choisir les quartiers roughs!!

La violence a toujours été présente, on en parle plus c'est tout ! Et puis l'époque des croisades n'est pas à envier. Je sympathise toutefois, tu dois être traumatisée toi qui aimes les petits coins tranquilles.

Écoute, après les exhibitionnistes de la rue St-Jean, il y a une grosse marche de franchie non ?

Anne a dit...

Entre lire ou entendre un fait divers et le savoir tout près de chez soi, c'est vrai qu'il y a une grande différence. L'année dernière une jeune femme a été enlevée et tuée sur le parking de l'hyper où je fais mes courses, c'est très flippant.

JULES a dit...

Réjean: :o) Comme la bio de Zweig par exemple? Ah! non, nous percerions le mystère Réjean! S'il fallait que je vous vois!! ;p

Mrs.Pills: hehehe depuis que je suis ici, j'ai entendu des coups de feu au moins 4 fois!! :| Le mec de la rue St-Jean sera gravé toute ma vie dans ma mémoire: "Hey, les filles..." N'empêche que je me suis trouvée bonne de courrir après 9 bières à la Fourmil Atomique et des heures de danse africaine!!

Anne: ouf! c'est encore pire ça! Je commence à comprendre les gens qui habitent dans les quartiers fermés sous surveillance...