dimanche 28 septembre 2008

On parle encore de lui...

Rawi Hage (Parfum de poussière chez Alto ou De Niro's Game chez Denoël) en lice pour le Prix Courrier international! À lire dans le No.934 du 25 sept.

"Le Prix Courrier International du meilleur livre étranger récompensera un essai, un récit ou un roman traduit d'une langue étrangère, édité en France, et qui par ses qualités d'écriture et son originalité, témoigne de la condition humaine dans une région du monde. Le jury sera composé de journalistes de 'Courrier International." Source: Evene

16 commentaires:

Julie GravelR a dit...

On peut dire qu'il fait son chemin, notre Rawi!

Naina a dit...

J'ai parlé de ce prix dans un de mes derniers billets. A propos de l'auteur (dont je n'ai pas encore lu le roman), il était jeudi soir un des invités de l'émission "La Grande librairie". L'émission est visionnable sur le site de France5 jusqu'à jeudi soir (début d'après-midi pour le Québec).

réjean a dit...

Le livre vient de sortir en France, c'est donc normal qu'on en parle encore. Personnellement, je suis un peu tanné.

JULES a dit...

Julie: un jour ce sera ton tour!!

Naina: nous n'avons pas accès à France 5 ici... seul TV5 et RFO sont disponibles ici.

Réjean: tant que ceci n'atteint pas les proportions d'un certain spectacle sur les plaines cet été!!

Anonyme a dit...

Réjean,

Personnellement, je vous lis sur les blogues à droite et à gauche depuis un bon bout de temps et vous y allez toujours d'un commentaire négatif ou peu constructif comme si vous connaissiez tout, vous aviez tout lu. Rawi Hage est un des rares auteurs établis ici qui a pu connaitre une gloire à l'étranger et vous dites que vous êtes tanné. Contre qui en avez-vous, au fond ? Vous semblez aussi ne pas aimer beaucoup les livres publiés chez Alto. Vous disiez même l'autre jour que leur mise en page était de piètre qualité. Ce qui n'est pas mon avis. Je vous entend trop souvent critiquer les succès de cette maison et critiquer les livres comme si rien ne vous touchait sauf Lise Tremblay. D'ailleurs, pourquoi ? J'aimerais vous entendre louanger et célébrer, comme le font les blogueurs qui fréquentent les mêmes lieux. J'aimerais aussi vous entendre sur les points évoqués plus haut.

Merci Jules de votre travail et désolé de venir sur votre espace comme ça, mais les critiques gratuites me poussent à lancer des débats. Nous plions devant le convenu mais quand quelque chose de différent à du succès, on crache dans la soupe.

Bien amicalement.

Charles a dit...

Pour ne pas paraître anonyme, je précise mon nom. Désolé.

JULES a dit...

Charles: chacun est libre d'exprimer ses opinions ici tant que ça ne dégénère pas...

réjean a dit...

Charles, laissez-moi vous dire que je suis assez outré de cette attaque à mon égard. Mais je vais vous répondre.

En toute modestie, oui, Charles, j'ai beaucoup lu et j'en connais pas mal. Je connais aussi assez bien le milieu littéraire. À l'âge où je suis rendu, j'ai mes goûts et je n'ai pas peur de les défendre. Heureusement, des blogues comme celui de Jules ou de Venise ou d'Éric sont des lieux ouverts où la critique est non seulement bienvenue mais souhaitable parce ceux qui les tiennent sont des gens intelligents non dénués d'humour.

Je n'ai jamais dit que je n'aimais pas les livres d'Alto. Oui, j'ai critiqué leur mise en page et je continue de croire que l'espacement entre les paragraphes est trop large et dessert certains textes. Mais leurs couvertures sont superbes et Antoine Tanguay a beaucoup de flair. J'ai aimé Nikolski, Les carnets de Douglas, Tarquimpol et Traité de balistique. Quant à Hawe, j'ai juste dit que j'étais tanné d'en entendre parler. Oui il a du talent, oui il mérite son succès, oui c'est un écrivain à suivre. Mais ne pourrait-on pas passer à autre chose ? J'ai eu la même écoeurite aiguë avec L'histoire de Pi il y a quelques années. Quand on parle toujours des mêmes, il n'y a plus de place pour les autres. Et ce n'est pas le talent qui manque ici et qui mérite d'être récompensé.

Sachez que j'ai déjà louangé des livres sur ce blogue, Charles, allez lire les archives, je pense notamment aux romans de Kristof, aux romans d'Anne Hébert sur le blogue de Venise, à ceux de Bruno Hébert sur le même blogue encore tout récemment. Avant d'affirmer que je suis négatif, faites vos devoirs. Je suis humain, Charles : il est rare que je n'aime pas du tout, mais souvent j'aime avec réserve. Par exemple, j'ai adoré le dernier Claudel.

J'espère que ma réponse vous satisfera et que vous n'en remettrez pas, car je n'ai pas l'intention de continuer d'échanger avec vous via ce site. Enfin, Charles, je n'ai pas du tout le sentiment de cracher dans ma soupe et encore moins dans la vôtre. Je suis trop bien élevé pour ça.

(Jules, si vous préférez que je n'intervienne plus sur votre blogue parce que je dérange certaines susceptibilités, dites-le-moi et je tirerai ma révérence. Mais j'en serais le premier blessé.)

Malice a dit...

Oui et je viens de mettre mon billet en ligne sur mon blog ;-)))

JULES a dit...

Réjean: vos commentaires sont et seront toujours appréciés! Je n'ai pas créé ce blog pour en faire une surface lisse où tout doit abonder dans le même sens... et je ne suis pas contre l'interaction entre les lecteurs, si tous sont sages et polis! Voilà ma touche d'humour! ;)

Malice: merci d'avoir cité La Recrue! ;)

réjean a dit...

Jules, je savais que votre réponse serait à la hauteur de mes attentes. Merci beaucoup. Je continuerai donc de mettre mon grain de sel sur votre blogue, quitte à déplaire à ceux qui n'aiment pas ma franchise.
Vous êtes vraiment une belle personne.

Venise a dit...

J'aime les divergences d'opinion, il y a toujours quelque chose qui en ressort, entre gens civilisés bien sûr. Être civilisé devient facile si on porte une réelle écoute à la réplique de l'autre.

Charles (j'apprécie beaucoup que vous vous soyez nommé) vous avez obtenu une réponse complète de Réjean. J'aurais pu témoigner que Réjean aime plusieurs auteurs et livres autres que Lise Tremblay.

Il a un esprit critique aiguisé et donc, il n'aime pas tout. Est-ce vraiment rendre service à notre littérature que d'aimer tout et être toujours d'accord ? Quant à moi, j'ai toujours hâte de savoir qu'est-ce que Réjean en pense, justement parce qu'il n'aime pas tout. Et puis, en général, il exprime pourquoi d'une manière précise et percutante. Comme pour "Parfum de poussière", je me souviens que dans mon blogue (Le Passe-Mot de Venise), nous avions eu des commentaires (pas des billets, des commentaires), sur ce roman.

Ceci dit, je tiens à dire que je suis très fière du succès que remporte Parfum de Poussière de Rawi Hage à l'étranger. C'est tout à son honneur et tout à notre honneur.

réjean a dit...

Venise, vous êtes tout comme Jules une bien belle personne. Votre blogue est à votre image : dynamique. Merci.

JULES a dit...

Réjean: Je ne sais pas pour Venise, mais moi je rougis facilement... Merci! :P

Venise: j'aime tes commentaires constructifs!

Naina a dit...

@ Jules : je n'ai pas non plus accès à la tranche horaire de France 5 qui diffuse "La Grande Librairie". J'ai regardé sur le web : www.france5.fr.

Cécile Qd9 a dit...

en tout cas le livre a le profil type pour recevoir le prix et en plus il est bien écrit.