samedi 1 novembre 2008

Brooklyn Follies, Paul Auster.

Nathan Glass a soixante ans. Une longue carrière dans une compagnie d'assurances à Manhattan, un divorce, un cancer en rémission et une certaine solitude ne l'empêchent pas d'aborder le dernier versant de sa vie avec sérénité. Sous le charme de Brooklyn et de ses habitants, il entreprend d'écrire un livre dans lequel seraient consignés ses souvenirs, ses lapsus, ses grandes et petites histoires mais aussi celles des gens qu'il a croisés, rencontrés ou aimés. Un matin de printemps de l'an 2000, dans une librairie, Nathan Glass retrouve son neveu Tom Wood, perdu de vue depuis longtemps. C'est ensemble qu'ils vont poursuivre le rêve d'une vie meilleure à l'hôtel Existence... Un roman chaleureux, où les personnages choisissent leur destin, vivent le meilleur des choses - mais pour combien de temps, encore, en Amérique ?

Les liens pour tous les participants du Blogoclub sont chez Sylire...

Je découvre Paul Auster pour la première fois, et si j’ai déjà dit que j’ai été très absurde d’avoir attendu si longtemps avant de le lire, je le répète encore ! Je lui ai trouvé une sensibilité et une délicatesse troublante à travers ce cher Nathan Glass. Il fait de ce personnage un être remarquable qui a bien saisi le sens de la vie et le fait qu’elle ne tient qu’à un fil. Je pense qu'il vient une époque où on a envie de faire du bien pour une raison ou une autre, ou encore pour racheter le passé. Auster transmet cette envie de façon très intime en partageant l’univers de Glass avec ses lecteurs. On ne connaît pas cet homme, mais sa biographie quasi quotidienne et tardive (vers la fin de la cinquantaine) est digne d’intérêt. Elle m’a fait du bien et elle m’a surtout fait dire qu’Auster a, à mes yeux, beaucoup plus de talent que sa compagne pour le style et la capacité à transmettre une histoire en détails… Je suis conquise et je ne regrette pas une minute de ne plus être Auster-Virgin ! Lire sur New York est aussi un délice, on ne s'ennuie jamais dans cette ville et l'auteur en profite pour la mettre en valeur...

29 commentaires:

Malice a dit...

je suis comme toi c'était mon premier PA et je pense que j'ai bien mordu à l'hameçon :)

Grominou a dit...

Je ne suis plus Auster-virgin (hihi!) depuis l'an dernier, et comme toi c'est avec celui-ci que j'avais commencé. Ça avait été un coup de coeur! Là je viens de finir Oracle Night, et je l'ai vraiment beaucoup aimé, mais pour des raisons plus intellectuelles, je dirais: la construction du récit, les thèmes abordés, etc.

Venise a dit...

Eh bien, il y a de l'unanimité dans l'air pour Paul Auster.

Jules a dit...

Malice: c'est en plein cela pour moi aussi!!

Grominou: je pense que je vais faire une cure Auster bientôt!!

Venise: à 100%!

Anjelica a dit...

J'avais peur que ce soit trop intellectuel et finalement cette une très chouette chronique familiale et citadine.

Jules a dit...

Anjie: moi je pensais que ce serait de la SF!

Flo a dit...

"Auster-Virgin" non mais je rêve !!! ;D
Bon ce n'est pas son meilleur mais si ça peut faire venir des lecteurs à lui c'est toujours ça de pris (attention toutefois, le reste de son oeuvre est très différent de ce livre, un peu OVNI).
Quant à la comparaison avec son épouse, j'avoue que c'est quelque chose qui m'agace un peu parce que je ne vois pas pourquoi deux écrivains mariés devraient être comparables. Leurs styles sont très différents, leurs histoires ont rarement à voir les unes avec les autres (même si PA a fait quelques clins d'oeil à sa femme et son oeuvre à l'occasion de romans cela reste anecdotique). Pour moi ce sont deux écrivains distincts. Ils s'avèrent qu'ils sont mariés, tant mieux pour eux, mais littérairement parlant pourquoi vouloir les rapprocher ?
(euh, Jules, je précise que je ne suis pas fâchée hein ;p, juste perplexe).

Flo a dit...

Je viens de lire ta réponse au com d'Anjie et je suis écroulée de rire :D

anna blume a dit...

Quel est le prochain Auster sur ta liste?

Anonyme a dit...

Je voulais juste vous signaler un merveilleux livre que j'ai adoré : « Un milliard et des poussières » de Bertrand Latour. Je n'avais pas eu de telles émotions littéraires depuis des lustres.
Le héros s'appelle Jules!

Jules a dit...

Flo: tu as raison, je ne sais pas vraiment pourquoi je les compare! Probablement juste pour dire que je préfère Auster à sa femme!! Rien de plus! :) Tu ne me rassures pas tellement pour la SF en ajoutant OVNI dns ton com!!!

Anna Blume: je reviens de la librairie où j'ai acheté Moon Palace et La nuit de l'oracle. J'ai déjà Léviathan et La musique du hasard ici... Je ne sais pas trop!!! J'ai voulu pendre Le voyage d'Anna Blume, mais il n'était pas dispo... je ne sais trop quel prendre en premier...

Anonyme: j'ai de la compétition!! :) Je note, merci!

Florinette a dit...

Tu m'en vois ravie, j'adore cet auteur et je peux te dire que tu vas partir vers de bien belles découvertes avec ses autres romans ! ;-)

Flo a dit...

Mais non ;D L'OVNI c'était "BF" alors maintenant que tu as constaté qu'il n'était pas question de martiens ou autres créatures bizarres dans "BF" tu peux être tranquille pour la suite ;) Très bon choix "Moon palace" (j'dis ça, j'dis rien ;) mais "La musique du hasard" vaut son pesant de cacahouètes aussi. Bref, tu as de bonnes choses dans ta PAL ;)

Jules a dit...

Florinette: ouais! Je dois avouer que j'avais boycotter le blog sur Paul Auster!!!

flo: ;p

réjean a dit...

Je vous l'ai déjà dit : vous êtes chanceuse de découvrir cette oeuvre. Moi, j'attends le prochain. Si j'étais vous, j'irais par ordre chronologique. Si je ne me trompe pas, cela donnerait ceci : 1) La musique du hasard, 2) Moon Palace, 3) Léviathan, 4) La nuit de l'oracle. J'avoue bien me souvenir de 1 et 4 : superbes !

Praline a dit...

C'est vrai que la chronologie est assez importante chez Auster, certains personnages en rappellent d'autres etc.

Jules a dit...

Réjean et Praline: c'est une idée qui m'est passée par la tête et je pense bien suivre ce chemin naturel!!

Karine :) a dit...

Contente de voir que tu as été charmée (avant de lire Auster je pensais que c'était super sérieux moi aussi... mais de la SF... j'avoue avoir éclaté de rire!!!).

Grominou a dit...

Comme Karine et Anjelica, je croyais que ce serait sérieux et intellectuel! Alors qu'il a tout un humour!

Mais de la SF??? Qu'est-ce qui t'avait donné cette impression?

Jules a dit...

Karine et Grominou: ses titres!!! Dans le Scriptorium, La nuit de l'oracle, Moon Palace, etc. Non?

helenablue a dit...

j'en suis ... j'aime beaucoup Paul Auster .

Jules a dit...

Helenablue: tout son univers est encore à découvrir pour moi!

Danaée a dit...

Honte à moi, encore une fois... Je n'ai pas encore lu Auster. Encore un autre à ajouter à ma liste! Je le place dans le haut, avec ce que je lis ici!

Jules a dit...

Danaée: je pense que tu auras la piqûre toi aussi! En tout cas, j'en ai maintenant plusieurs à te prêter si tu veux! L'acheteuse compulsive en moi a fait ses provisions d'Auster pour l'hiver!

Grominou a dit...

Ma foi, à bien y penser, c'est vrai que ça pourrait être de bons titres pour de la SF ou de la fantasy!!!
:-D

sylire a dit...

J'adore ton expression "Auster-virgin". Il va y en avoir un peu moins sur la blogosphère maintenant !

sylire a dit...

J'adore ton expression "Auster-virgin". Il va y en avoir un peu moins sur la blogosphère maintenant !

Flo a dit...

Oh mon dieu, Jules tu m'as encore fait mourir de rire avec ton histoire de SF !! Tu trouves les titres de ses romans si parlants ? :D
Cela dit, son dernier est à mon sens de la SF. D'ailleurs j'ai passé un temps où ça commençait à me soûler mais là on commence à redevenir copain même si je sais que je n'en ai pas fini avec son trip un peu space sur ce coup-là...
Mais PA joue beaucoup sur la frontière entre le réel et le possible donc effectivement ses romans témoignent de certaines bizzareries.
Par contre, encore une fois, la légèreté de "BF" ne signifie pas que cet écrivain n'est pas un cérébral. Selon les livres c'est plus ou moins pregnant c'est tout. Disons qu'il n'a pas la froideur de Siri Hustvedt (je m'autorise la comparaison ;D) mais il a une démarché très intériorisée si je puis dire d'où des romans quand même marqués par une certaine profondeur mais qui ont toujours un regard humaniste sur les personnages. C'est un mix qui me plaît beaucoup, le coeur et la raison y trouvent leur compte. Seul "Le voyage d'Anna Blume" m'avait effaré tellement il a un côté "no future" :S
Pour finir ce trop long commentaire : lire ses romans dans l'ordre est une excellente résolution en effet (j'ai fait comme ça ;) ne serait-ce que pour le point soulevé par Praline.

Joelle a dit...

Il nous a toutes accrochées avec ce livre ... maintenant, on veut toutes en lire un autre :)