mardi 19 septembre 2006

On n'est pas couché, TV5

Une entrée d’invités trop bruyante et parfois laisser en suspens par l’arrêt de la musique, un rappel de l’actualité people de la semaine, une Elisabeth Guigou qui décroise et croise les jambes à la Sharon Stone sur la chaise « entrevue » (j’avoue qu’elle prête à la chose, pseudo-Ségolène en a fait la preuve !), des invités qui se harponnent publiquement, un portrait de Madame Guigou qui ne nous apporte rien de constructif si ce n’est qu’à une certaine époque elle aurait bien partagé la garde-robe de notre mairesse Boucher, des insultes graves de la part de Jean-Louis Murat « une pourrie de la presse », « torche-cul », « truc de merde ». Mais c’est vraiment lui la merde ! Qu’est-ce qu’il foutait là celui-là ?! Christine Angot qui ne lit pas les livres qui ne sont pas écrits par les écrivains (sous-entendre ceux des politiciens). Être écrivain c’est écrire des livres, quoi que nous soyons à la base, non ? Un n’exclut pas l’autre… Monsieur et Madame Tout le monde n’existent pas…ouais, ouais Mme. Angot qui lit vos livres alors ? Combat entre Arno Klarsfeld et M.Zemmour (je ne kif pas ce personnage !), Ruquier qui n’intervient pas, Madame Guigou intervenez, entre parenthèse sauvez-moi ! Chefs d’États africains contents de voir partir leur citoyens vers l’Europe et des dirigeants européens contents de les voir arriver pour éviter l’augmentation des salaires… jamais vu l’immigration clandestine sous cet angle ! Des gens risquent leurs vies pour fuir un pays, croyez-vous que 12 à 15 000 euros est un gros lot suffisant pour retourner à leur calvaire ? Beaucoup de blablabla et d’attaques, autant d’avis différents que d’invités…Ça chauffe ! (Ont-ils prévu des gorilles sur le plateau ?) Crise de nerfs… Mélange des genres. Bien dit M.Murat ! M.Ruquier qui demande s’il peut parler ! Ridicule, on est loin de l’autorité d’Ardisson. Oh! là, il attaque un de ses invités ! Ça dérape là ! Récupérons en étalant une couche de chocolat sur une tranche de pain pourrit… Les anges exterminateurs , Jean-Claude Brisseau se paie ce qu’il n’aura jamais dans la vie, des filles… Énervante Mme.Angot , elle insiste avec son esprit de fonctionnaire sèche et catégorique ! Vent de fraîcheur et de légèreté que vous amenez ce soir Mme.Bernier. Elisabeth Guigou critique de théâtre et artistique! De quoi faire revenir une Angot enragée… Ajoutez un comédien qui analyse la scène politique française, la pauvre elle soit être en crise d’urticaire extrême ! Un micro fuyant excellente idée… pour au moins la moitié des invités ce soir. Un peintre sans couleurs, étrange.

Dans l’ensemble, c’est assez interactif. Cependant, j’ai l’impression que Laurent a quelques fois perdu le contrôle de son émission et qu’il a été gêné de ses invités à plusieurs reprises ! Un sourire niais trop présent tout au long de l’émission et des questions à lesquelles il ne peut déroger, même si nous avons souvent l’impression qu’elles ne suivent pas toujours la discussion. Ceci semble être une critique négative, mais l’émission donne dans un style à lequel je n’ai pas l’habitude et je crois qu’il y aura une longue période d’adaptation si je réussi à me convaincre à regarder la deuxième.

Bonne nuit, je vais dormir sur mes 2 oreilles comme dirait Grand Corps Malade.

3 commentaires:

Anonyme a dit...

Bravo, jules. On dirait la Louise Cousineau de Québec.

Excellente analyse de cette émission.

Mon coup de coeur est : Grand Corps Malade.

Bonne continuation Mme Michu

Sppeedyyyyy

JULES a dit...

Disons qu'il me reste un grand bout de chemin à faire avant d'atteindre ce niveau! La "trash" télé inspire parfois, c'est tout!

A.L.G.Y a dit...

malheureusement TV5, n'a plus trop le choix...et la grille des programmes est vraiment "bof bof" cette saison...Finalement, on doit déjà se satisfaire du fait qu'on ne nous inflige pas une émission qui date d'il y a 6 mois ou plus;quand on nous parle de l'actualité c'est vraiment insupportable!!
Alors, je crois que je vais quand même continuer à regarder.

Moi aussi, j'adore le nouveau poète, Grand Corps malade, il dégage qqch ce type; on rete scotché à ses paroles !