mardi 12 février 2008

Le temps...


"Rien n'est plus long, ajouta-t-il, puisqu'il est la mesure de l'éternité; rien n'est plus court, puisqu'il manque à tous nos projets; rien n'est plus lent pour qui attend; rien de plus rapide pour qui jouit; il s'étend jusqu'à l'infini en grand; il se divise jusque dans l'infini en petit; tous les hommes le négligent; tous en regrettent la perte; rien ne se fait sans lui; il fait oulier tout ce qui est indigne de la prostérité, et il immortalise les grandes choses."


Extrait de Zadig ou la destinée, Romans et contes, Voltaire p.84

4 commentaires:

Anne a dit...

Je ne suis pas du tout classique mais alors ce "Zadig" c'est quelquechose! Je l'ai découvert pour mon bac de français et je relis souvent. Si tu voyais l'état de mon exemplaire: taché, usé et rempli de notes, de passages soulignés ;-)

Danaée a dit...

Merci de raviver ce souvenir de lecture datant de mes études collégiales!

Quelle efficacité, que ce Voltaire. Quelle pertinence, aussi.

JULES a dit...

Anne: c'est la première fois que j'utilise un marqueur dans un livre!

Danaée: Un jour je mettrai une citation de toi! :o)

Florinette a dit...

Ça fait bien longtemps que je n'avais pas lu ce passage, merci Jules de me l'avoir remis en mémoire !!