mardi 21 octobre 2008

Loin de Chandigarh, Tarun J Tejpal.

L'Inde du Nord à la fin des années 1990. Un journaliste et sa femme, Fizz, partagent, depuis quinze ans, une intense passion, très sensuelle, très charnelle. Jusqu'au jour où, dans leur maison accrochée aux contreforts de l'Himalaya, le narrateur découvre soixante-quatre épais carnets, le journal intime et impudique d'une Américaine, Catherine - ancienne propriétaire des lieux -, dont la lecture va peu à peu détruire son couple...

Abandon de lecture p.299 ( vous avez bien lu!) Il y a des limites (à mon âge!!ahah) à se torturer avec des scènes de sexe mal déployées, des dialogues enfantins et des réflexions bidons... J'ai beaucoup trop à lire pour m'attarder sur ce roman ennuyant (Tu as raison Bellesahi!). J'ajouterais qu'à presque la moitié du livre, on ne parle toujours pas des fameux carnets de Catherine... que du vent!

13 commentaires:

Bob August a dit...

Dommage car ça aurait pu être tellement autre chose. Enfin...

Karine :) a dit...

Dommage, ça avait l'air bien comme résumé...

Stéphanie a dit...

même réflexion que Karine
d'un autre côté, les quatrième sont souvent trompeurs malheureusement...

Kathel a dit...

Euh... J'ai beaucoup aimé ce roman, moi ! Mais je l'ai lu à un "bon" moment : vacances et tête reposée... ;-)

Naina a dit...

Ce roman est dans ma LAL depuis un moment. J'ai lu plein de commentaires positifs, enthousiastes mais je n'ai pas encore eu l'envie de l'emprunter à la bibliothèque.

bellesahi a dit...

Je ne suis pas allée aussi loin dans la lecture. Je m'ennuyais trop.

Anne a dit...

T'exagère tu aurais pu lire 1 page de plus!...histoire d'avoir un chiffre rond ;-)

Anjelica a dit...

Cela à le mérite d'être clair ;)

Jules a dit...

Bob: bon retour parmi nous! :)

Karine et Naina: vous aurez peut-être plus de chance que moi à la lecture!!

Stéphane: celui n'est peut-être pas si trompeur, mais je n'irai pas voir plus loin!!

Kathel: oui, peut-être bien... mais son obcession pour Fizz est exagérée! À croire qu'on ne fait que "ça" dans une journée?!

Bellesahi: :op

Anne: je termine toujours le chapître... au moins!

Anjie: oui madame!

liliba a dit...

Ma belle-mère me l'avait conseillé, et je ne l'ai pas pris, j'ai bien fait ! (mais elle a aimé ? les scènes cochonnes ??? faut que j'ouvre une enquête !)

Brize a dit...

Je comprends tout à fait ton abandon !
Notons tout d'abord que le titre anglais "The Alchemy of Desire" donne à mon avis une meilleure idée du roman... et c'est d'ailleurs cet aspect-là, que tu évoques dans ton commentaire, qui m'a le moins séduite.
Pour le reste, je n'en suis pas revenue de voir le temps que ça mettait pour arriver à ces fameux carnets de Catherine. Il me semble que j'ai fait de la lecture en diagonale, par moments, pour voir quand on y arrivait. J'ai aussi achevé le livre en le lisant de cette manière.
Mais ce que j'ai apprécié (et lu correctement !) c'est tout ce qui concerne la description de l'Inde, aussi bien les paysages (montagnards ou urbains) que l'histoire du pays. Finalement, c'est ce souvenir qui me reste du livre.

Jules a dit...

Liliba: ah! oui, il faut se poser la question pour ta belle-mère!?! ;p

Brize: contrairement à toi, j'ai trouvé que le livre n'était pas "trop" Inde... mais je n'ai même pas eu l'envie de le terminer en diagonale!!

Flo a dit...

Ce roman est aussi dans ma PAl depuis un bon moment et tu es la première dont je lis un billet plutôt très mitigée. Du coup, ça réveille ma curiosité !